Rencontre Tennis

Tom Tebbutt rejoint le Temple de la renommée de Tennis Canada

Tom Tebbutt rejoint le Temple de la renommée de Tennis Canada


En termes de voix du tennis canadien, aucune ne le fait depuis aussi longtemps ou aussi bien que Tom Tebbutt.

Après une carrière riche en histoire qui comprenait notamment 20 ans au Globe and Mail en tant qu'écrivain et chroniqueur et 10 ans continus à nous apporter des scoops de tennis canadiens d'initiés écrivant pour Tennis Canada, Tom reçoit une reconnaissance dont nous savions tous qu'elle finirait par arriver. Mardi soir à Montréal, Tom a été intronisé au Temple de la renommée de Tennis Canada pour reconnaître tout ce qu'il a fait pour le sport dans notre pays.

Tom a fait ses débuts dans l'industrie après avoir terminé ses études universitaires où il a d'abord travaillé comme assistant de production dans l'industrie cinématographique. Même alors, il avait un fort amour pour le tennis et a trouvé une entrée unique dans le domaine. Avant l'Omnium canadien de 1974 à Toronto, il a offert ses services à quelques journaux et a finalement trouvé un rédacteur en chef qui lui a fourni sa carte de visite et lui a écrit à la main au verso : « Veuillez étendre les privilèges de la presse à Tom Tebbutt. ” Tom n'a jamais regardé en arrière à partir de ce moment.

Je me souviens d'avoir pris des exemplaires du Globe and Mail pendant les tournois du Grand Chelem quand j'étais plus jeune, juste pour me tourner vers la section Sports pour voir les dernières nouvelles de Tom Tebbutt. Il était la seule voix sportive canadienne régulière que nous avions qui se concentrait presque entièrement sur le tennis.

Au fur et à mesure que les médias se sont adaptés, Tom s'est également adapté, nous apportant plus récemment sa chronique hebdomadaire en ligne pour Tennis Canada intitulée "Tebbutt Tuesday's" ainsi qu'une émission de radio hebdomadaire en été qui se tenait auparavant sur The FAN590 de Sportsnet appelée, «Aces» aux côtés de la personnalité sportive vétéran Roger Lajoie. Tom est même devenu rapidement pratique sur Twitter où vous pouvez le trouver @tomtebbutt.

Dire que Tom est quelqu'un que j'ai admiré en tant qu'écrivain de tennis serait un euphémisme. En termes simples, il est «l'homme» en matière de couverture du tennis dans notre pays. Lorsque je l'ai rencontré pour la première fois au tournoi en 2008 en tant que journaliste débutant, j'étais un peu intimidé de l'approcher - le grand Tom Tebbutt. (Il va me tuer pour avoir écrit ça!) Tom s'est réchauffé avec moi et a eu la gentillesse de me laisser suivre pendant mes premières années à couvrir le sport, répondant à mes nombreuses questions sur le domaine de l'écriture sportive et partageant des histoires de tous les grands joueurs de tennis avec qui il a parlé au fil des ans. C'est une mine de connaissances sur le tennis et un excellent conteur.

Photo : Pascal Ratthe/Tennis Canada

En 2021, au milieu de la pandémie, Tom a choisi de se retirer de l'écriture régulière sur le tennis et, comme il me l'a dit à l'époque, «il voulait partir selon ses propres conditions». Il apparaît encore semi-régulièrement pour Tennis Canada, en particulier lors des Majors et des compétitions internationales comme la Coupe Davis et la Coupe Billie Jean King.

Alors que je profitais actuellement d'un temps d'arrêt à Montréal cette semaine autour de son intronisation au Temple de la renommée de Tennis Canada, j'ai été honoré lorsqu'on m'a demandé d'assumer les tâches quotidiennes de rédaction pendant l'Omnium Banque Nationale que Tom produisait généralement pour eux. J'espère que ce n'est qu'une mission temporaire, afin que je puisse reprendre la lecture de son travail bientôt.

L'une des réalisations dont Tom était le plus fier (bien qu'il ne s'en vantera jamais, ce ne serait pas son style) a été lorsqu'il a assisté à son 100e Tournoi consécutif du Grand Chelem à l'Open d'Australie 2000. Je vais vous donner un moment pour faire le calcul sur celui-là, c'est absolument stupéfiant.

Lorsque sa retraite a été annoncée, les commentaires ont afflué de joueurs tels que Génie Bouchard, Milos Raonic et Daniel Nestor ainsi que de nombreux autres membres de l'industrie qui ont tous parlé si affectueusement de lui dans un hommage vidéo qui, a-t-il admis, a fait pleurer son oeil. En particulier, Tom m'a dit qu'avoir le correspondant du New York Times et ami Christopher Clarey inclus dans la vidéo était très spécial car les deux s'étaient rapprochés de tous les tournois de Roland Garros qu'ils avaient couverts ensemble au fil des ans. Tom n'est pas seulement respecté ici au Canada, ses talents de connaisseur du tennis sont reconnus dans le monde entier.

Tom était toujours prudent dans ses prédictions et sage dans ses observations. Il a tant fait pour accroître l'intérêt des gens pour le sport et j'aime toujours le considérer comme un fan de tennis avant tout.

Félicitations pour ton intronisation au Temple de la renommée de Tennis Canada Tom, c'est bien mérité et il était temps aussi!





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :