Rencontre Tennis

Tebbutt : Un doublé néerlandais le premier jour

Tebbutt : Un doublé néerlandais le premier jour


Ce sont quatre sets perdus, mais tous très disputés alors que le Canada a perdu les deux premiers matchs de sa qualification pour la Coupe Davis contre les Pays-Bas à La Haye vendredi.

Le match hors concours a été la victoire 7-5, 7-6(9) du numéro 48 mondial Botic van de Zandschulp sur Alexis Galarneau lors du match d'ouverture avant que le numéro 54 Tallon Griekspoor ne batte Steven Diez 6-4, 6-4.

Van de Zandschulp (sur la photo en haut), quart de finaliste à l'US Open de l'année dernière et l'un des joueurs les plus améliorés du circuit, a été poussé durement par Galarneau, 23 ans, qui a fait ses débuts en Coupe Davis.

Galarneau a cassé le service pour mener 3-1 dans le premier set, a cédé le break à 3-2, puis a de nouveau été breaké avant de finalement réussir à obtenir un autre break pour égaliser le set à 5-tout. Mais le Néerlandais de 26 ans a ensuite enregistré le break décisif et a tenu le service pour clôturer un set 7-5 qui a duré une heure.

Photo : Martin Sidorjak

C'était impressionnant de voir quel tennis audacieux et énergique le numéro 332 mondial, fraîchement sorti d'une carrière de tennis universitaire de cinq ans dans l'État de Caroline du Nord, a joué contre van de Zandschulp.

Il a un bon coup droit, un revers solide et couvre bien le terrain avec son athlétisme. Il y a un solide air de moxie et de courage compétitif en lui et cela a refait surface dans le deuxième set.

Il aurait pu disparaître mais Galarneau a tenu bon alors que les joueurs ont échangé quatre breaks d'affilée à 3-tout et, à partir de là, ont maintenu le service pour forcer un tie-break.

Dans le bris d'égalité, Galarneau menait 2-0 et cela aurait facilement pu être 3-0 sauf que van de Zandschulp a frappé un revers qui a touché le cordon du filet et s'est renversé pour un vainqueur alors qu'il semblait possiblement aller loin.

Cela aurait pu être un broyeur émotionnel pour Galarneau lorsqu'il a perdu les quatre points suivants pour suivre 5-2. Mais il est revenu à 5-5 et a en fait détenu un point de consigne menant 7-6 pour échouer avec un retour de service en revers. Six points plus tard – sur sa quatrième balle de match – van de Zandschulp a finalement pu conclure les deux heures et 17 minutes de tennis compétitif de haut vol.

Photo : Martin Sidorjak

"C'était ma première rencontre en Coupe Davis donc il y avait un peu de nervosité et d'excitation au début du match", a déclaré Galarneau, "mais mon équipe m'a donné beaucoup d'énergie et j'ai pensé que j'avais fait du bon travail en gérant le premiers jeux. Peut-être que je n'ai pas si bien géré mon énergie après ça – la seule chose que je regretterais du match, c'est de gérer un peu mieux l'énergie. Mais dans l'ensemble, mon tennis était vraiment bon et je me suis beaucoup amusé sur le court.

Photo : Martin Sidorjak

Galarneau a montré un élément du jeu que l'on ne voit pas souvent dans le tennis moderne - une touche incroyablement habile avec ses lobs. Il en a lancé plusieurs sur un van de Zandschulp surpris sur des points clés du match.

Et une dernière note sur Galarneau : les fans de Félix Auger-Aliassime peuvent facilement comprendre pourquoi il voudrait s'entraîner - comme il l'a fait - avec son ami de longue date pendant trois semaines à Monte-Carlo à l'automne dernier. Galarneau est l'un de ces moteurs qui ne s'arrêtent jamais et il serait un gars parfait avec qui frapper.

Photo : Martin Sidorjak

Le match Diez – Griekspoor manquait de l'électricité de Galarneau – van de Zandschulp, mais il a eu ses moments alors que le courageux Canadien a fait de son mieux pour contrer le jeu plus dominant de Griekspoor.

Le joueur de 30 ans originaire de Toronto a sauvé trois balles de break à 3-4, amour 40 dans le premier set, créant quelques doutes chez le Néerlandais de 25 ans. Mais deux jeux plus tard, Griekspoor a breaké Diez, qui n'avait pas de balles de break dans le set, pour clôturer le match 6-4.

Dans le deuxième set, Diez, classé n ° 294, a battu Griekspoor pour aimer dans le match d'ouverture et a mené 3-1 avant de laisser tomber le service pour en faire 3-tout.

Servant 3-4, Diez a sauvé trois points pour en faire 4-tout, mais après que Griekspoor ait tenu 5-4, il y a eu un temps mort pour blessure et un traitement pour Diez (aine).

Il ne lui restait plus grand-chose dans le dernier match et Griekspoor l'a remporté à 15 pour conclure un match d'une heure et 36 minutes et placer l'équipe néerlandaise dans une position dominante avant le double de samedi, suivi de deux simples.

Photo : Martin Sidorjak

Griekspoor a un gros coup droit et un service solide – il a remporté 78% des points de premier service et 59% des points de deuxième service contre 60% et 48% pour Diez. Utilisant son coup droit agressif, en particulier sur les retours de service, il a créé 16 balles de break (convertissant trois) en seulement deux (convertissant une) pour Diez.

"Ce fut une journée difficile pour nous en termes de résultats, perdant 2-0", a déclaré le capitaine canadien Frank Dancevic à propos d'un résultat pas tout à fait inattendu pour une équipe jouant sans Auger-Aliassime, Denis Shapovalov et Vasek Pospisil. « Nous avons eu des occasions dans les deux matches. La chance n'était pas de notre côté. Sur une note positive, j'étais vraiment content de voir Alexis disputer son premier match de Coupe Davis. Il a été inspiré par le moment et a joué un tennis incroyable. Nous sommes toujours en vie pour le double demain et nous allons tout laisser là-bas.

Photo : Martin Sidorjak

La surface en argile rouge n'a pas empêché les joueurs de jouer beaucoup de tennis agressif (van de Zandschulp a frappé 40 gagnants) - la conclusion étant que l'intérieur du Sportcampus Zuiderpark était plus un facteur que le truc rouge granuleux.

En double samedi – à partir de 13 h (7 h HE au Canada) – il est prévu que Wesley Koolhoff et Matwe Middlekoop pour les Néerlandais et Peter Polansky et Brayden Schnur pour le Canada.

Ce ne sera que le deuxième doublé en Coupe Davis de Koolhoof et Middlekoop – ils se sont combinés pour une victoire contre l'Uruguay en septembre dernier à Montevideo. Jusqu'à présent cette année, ils n'ont pas joué ensemble. Middlekoop a joué avec son compatriote Robin Haase et ils ont remporté le double à Rotterdam le mois dernier, et avec van de Zandschulp lors de l'épreuve ATP 250 à Melbourne avant l'Open d'Australie.

Polansky et Schnur n'ont également joué ensemble qu'une seule fois en Coupe Davis – perdant la phase de groupes de la finale l'an dernier à Madrid – 6-4, 6-7(6), 6-1 face aux Kazakhs Andrey Golubev et Alexandr Nedovyesnov.

Les doubles seront diffusés sur Sportsnet360 en anglais et sur TVA Sports en français à partir de 7 h HE.

Suivront les simples inversés programmés : Diez contre van de Zandschulp et Galarneau contre Griekspoor.

Le vainqueur du match nul au meilleur des cinq jouera dans la phase de groupes de la finale de la Coupe Davis 2022 du 14 au 18 septembre, tandis que le perdant sera dans un match nul du groupe 1 à domicile ou à l'extérieur du 16 au 17 septembre ou du 17 au 18.

Photo vedette : Martin Sidorjak





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :