Rencontre Tennis

Tebbutt: Sebov et Galarneau brillent dans les qualifications de l’Open d’Australie

Tebbutt: Sebov et Galarneau brillent dans les qualifications de l’Open d’Australie


Katherine Sebov et Alexis Galarneau ont atteint le deuxième tour des qualifications de l'Open d'Australie mardi avec des performances inspirées. Sebov a vaincu la sensation tchèque de 18 ans Linda Noskova 6-4, 3-6, 6-4 tandis que Galarneau a vaincu le Britannique Ryan Peniston, 27 ans, 7-6(5), 6-2.

Après une course éblouissante jusqu'à la finale de l'événement WTA 500 à Adélaïde la semaine dernière en tant que qualification - une qui comprenait des victoires sur Ons Jabeur, classée n ° 2, Daria Kasatkina n ° 26 et Victoria Azarenka n ° 26 avant de perdre contre la n ° 5 Aryna Sabalenka – Noskova était la coqueluche du monde du tennis. Il y avait un peu plus de poussière de lutin sur elle parce qu'à Adélaïde, elle a sauvé une balle de match au premier tour des qualifications contre Anna Kalinskaya, classée n ° 58, et une autre en quart de finale contre Azarenka.

Linda Noskova poursuit sur un coup droit.
Photo : Martin Sidorjak

Mais Noskova n'a eu qu'un jour de congé entre la finale d'Adélaïde et son premier tour de qualification sur le court 17 en milieu d'après-midi mardi. Il allait toujours être difficile de remonter après le court revirement et Sebov, 24 ans, classé au 191e rang en carrière, en était conscient.

"Je pense qu'elle était un peu fatiguée, alors j'ai utilisé cela contre elle", a-t-elle déclaré à propos de la Tchèque, qui est également classée au 56e rang en carrière. "J'avais en quelque sorte cela en ma faveur. Mais en même temps, elle a joué beaucoup de matches donc elle a de bonnes sensations et moins de pression.

Dans les derniers stades, Noskova était modérée et flegmatique dans son comportement sur le terrain, tandis que Sebov sortait énergique des changements – rebondissant et pratiquant des coups factices.

Elle avait bien commencé le match en remportant le premier set mais Noskova s'est regroupée et a dominé le second.

Le troisième set a principalement profité à Sebov, qui n'a perdu qu'un point par match de service avant de prendre une avance de 5-3 juste après avoir battu Noskova. Mais servir dans une situation de pression n'était pas comme les jeux de service précédents et Sebov l'a ressenti – perdre le match à 30 sur une double faute.

"Je n'ai pas pris mon temps assez, je me suis un peu précipité", a-t-elle déclaré. « Par conséquent, mon service ne faisait pas autant qu'avant. Je ne faisais pas ce que je voulais et j'ai fait quelques petites erreurs.

Avec la pression de retour sur le service de Noskova, elle a semblé ressentir les nerfs et a rendu la pareille – faisant trois fautes directes dans un mauvais match pour le perdre à 30, et le match.

Katherine Sebov court et se prépare à frapper un revers.
Photo : Martin Sidorjak

S'il y avait une clé dans la victoire de Sebov, c'était son engagement à continuer à tenter sa chance, empêchant ipso facto Noskova de dominer les rallyes.

"C'est évidemment une très bonne joueuse, qui a atteint la finale d'un 500 m la semaine dernière", a déclaré Sebov. « Je devais le lui prendre. Je ne pouvais pas attendre les erreurs. Je travaille tout le temps sur un jeu agressif, donc je faisais juste ce sur quoi je travaillais. Mais mentalement, rester dedans était la partie la plus difficile.

Les chiffres sur la feuille de statistiques étaient assez uniformes pour le match d'une heure et 48 minutes - Sebov avait 26 gagnants avec 30 fautes directes tandis que Noskova 25 gagnants et 36 fautes directes.

Katherine Sebov pompe son poing.
Photo : Martin Sidorjak

Certains observateurs ont été surpris qu'avec le cachet actuel de Noskova et son exposition à la télévision australienne la semaine dernière, son match n'ait été attribué à aucun des deux principaux stades de qualification - KIA Arena ou 1573 Arena.

Après les salles pleines de spectateurs passionnés qu'elle a connues la semaine dernière à Adélaïde, cela a dû être un peu difficile pour elle de jouer sur le court 17 avec seulement environ 25 personnes dans des gradins pouvant accueillir environ 600 personnes.

Cela n'a en rien déconcerté Sebov. Elle était ravie de sa victoire en disant : "C'est définitivement une très grande victoire pour moi et je suis très heureuse."

Mercredi, elle affrontera l'Australienne Priscilla Hon, classée n ° 124, lors du quatrième match sur le court 3 après un départ à 10 h (18 h mardi au Canada.)

Alexis Galarneau frappe un revers.
Photo : Martin Sidorjak

Le match de deuxième tour de Galarneau mercredi contre le Pérou Juan Pablo Varillas, classé n ° 104, sera cinquième sur le terrain de la 1573 Arena. L'autre Canadienne en action mercredi est Carol Zhao. Elle affronte la Française Clara Burel lors du quatrième match sur le très familier Court 17.

Le match Galarneau vs Peniston de mardi était situé sur le court 14, à l'opposé du terrain de Melbourne Park, où Sebov a joué sur le court 17.

Le premier set était compétitif avec Peniston prenant rapidement une avance de 2-0, puis Galarneau ripostant immédiatement pour égaliser à 2-2.

Aucun des deux joueurs n'est particulièrement grand, mais Galarneau a une carrure plus solide que le Britannique nerveux et gaucher. Il n'était pas surprenant qu'il soit le frappeur le plus lourd, d'autant plus que le match avançait.

Le service n'était pas un facteur majeur et les deux joueurs ont tenu les huit derniers matchs du premier set pour forcer un bris d'égalité. Les coups de Peniston étaient plus épineux tandis que Galarneau avait la capacité de frapper une balle plus plate avec plus d'accélération.

Au bris d'égalité, Galarneau a obtenu la première mini-pause d'avance à 2-1 et l'a rapidement portée à 4-1. Il a finalement mené 6-3 – trois points de set – mais a fini par avoir besoin de tous. Le troisième et dernier s'est terminé sur une erreur de coup droit de Peniston. Peut-être que la vraie différence dans le tie-break était de deux coups dans les deux sens. Les deux de Penistion étaient des coups droits manqués qui se sont envolés hors du terrain. Les deux de Galarneau étaient des crieurs de coup droit écrasés qui n'ont donné absolument aucune chance à Peniston.

Dans le deuxième set, c'était plus ou moins la même chose car le Britannique n'a pas été en mesure de contrer la frappe de balle rapide de Galarneau.

La raquette d'Alexis Galarneau passe devant son visage alors qu'il enchaîne sur un coup droit.
Photo : Martin Sidorjak

Désormais classé n°206, Galarneau affrontera Varillas pour la première fois. Le Péruvien de 27 ans dispute sa 10e qualification en Grand Chelem et n'a atteint qu'une seule fois le tableau principal. Cela pourrait être familier aux Canadiens car c'était en mai dernier à Roland Garros où il a relevé un défi avant de perdre 2-6, 2-6, 6-1, 6-3, 6-3 face à Félix Auger-Aliassme en première rond.

Galarneau, 23 ans, dispute sa première qualification en Grand Chelem après être passé du n ° 378 au n ° 207 au cours de la saison 2022

REMARQUE : Les tableaux principaux des simples féminin et masculin auront lieu jeudi à 15 h, heure de Melbourne (23 h HE mercredi au Canada).





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :