Rencontre Tennis

Tebbutt: Rafa se relance pour la victoire sur Shapo

Tebbutt: Rafa se relance pour la victoire sur Shapo


« Le vrai vrai, c'est qu'il y a deux mois, nous ne savions pas si nous pourrions reprendre la tournée du tout, alors… me voilà. Pour moi, c'est juste un cadeau de la vie que je joue à nouveau au tennis et que j'apprécie.

Ce sont les mots de Rafael Nadal dans son interview sur le terrain de l'Open d'Australie après le match après avoir battu Denis Shapovalov 6-3, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3 en quart de finale de mardi dans un match qui Les Australiens pourraient se décrire comme "un éventreur de stoush" - "stoush" signifiant un combat ou une bagarre.

Naturellement, Shapovalov ne sera pas trop partisan du côté de Nadal d'une victoire émotionnelle qui survient après des mois d'incertitude en raison d'une maladie chronique et congénitale de son pied gauche liée à une petite déformation osseuse, ainsi qu'un cas de COVID-19 qu'il a contracté. après une exposition à Abu Dhabi le mois dernier.

Photo : Martin Sidorjak

Le 74 de Nadale la victoire de sa carrière à Melbourne Park semblait tout sauf probable lorsqu'il avait un problème d'estomac qui nécessitait un contrôle sur le terrain (et la prise de comprimés) avec le personnel médical du tournoi lors d'un changement au milieu du quatrième set, puis une «pause toilette» hors du terrain. à la fin de celui-ci. (Il a dit plus tard que son problème était exacerbé par la fatigue qu'il ressentait avec des températures qui montaient à plus de 30 degrés et son manque de compétition dans les tournois ces derniers mois.)

À ce stade, Shapovalov était en cinquième vitesse et roulait contre un adversaire qui manquait d'énergie et ne bougeait pas à fond dans tous les échanges.

Après une pause de près de sept minutes, le jeu a repris dans le set final et Nadal a sauvé un point de rupture et a sorti le match d'ouverture avec une volée de coups de poignard en revers qui a excité la foule partisane de la Rod Laver Arena et l'a applaudi bruyamment.

Mais que Nadal soit suffisamment en forme pour effectuer un retour, semblant souffrir dans une certaine mesure après chaque rallye, était encore sérieusement mis en doute.

À ce moment-là, un Shapovalov instable a perdu son service à 15 – offrant le jeu à Nadal avec deux fautes directes du coup droit, une double faute et une faute directe du revers sur la balle de jeu.

Mené 2-0, lors du match suivant, Shapovalov a eu deux balles de break pour inverser sa fortune – et probablement faire en sorte que Nadal se sente bien pire qu'il ne l'était déjà – mais il a commis des erreurs de revers sur les deux.

Avec une séparation de 3-0, Nadal n'a ensuite perdu que quatre points lors de ses trois derniers matchs de service – mettant fin au drame rempli de passion de quatre heures et huit minutes lorsque Shapovalov a raté large avec une volée de revers sur la première balle de match.

Photo : Martin Sidorjak

Les statistiques de service de Nadal n'étaient pas si exceptionnelles dans le dernier set - 68% des premiers services effectués, 79% des points de premier service gagnés et 46% des points de deuxième service gagnés - mais combinés avec l'aide d'un Shapovalov hésitant, il était suffisant pour lui faire franchir la ligne d'arrivée.

Un Shapovalov exaspéré, pensant peut-être aux occasions qu'il a ratées lors du premier set de la demi-finale de Wimbledon l'an dernier contre un autre grand de tous les temps, Novak Djokovic, a brisé sa raquette de frustration après le dernier point.

Photo : Martin Sidorjak

"J'ai eu un peu de chance au début du cinquième", a déclaré Nadal. « Au début du match, je jouais très bien. Ensuite je sais à quel point c'est difficile de jouer contre un joueur comme Denis, il est très talentueux, très agressif. Il servait énormément, et surtout le deuxième service. Je pense que j'ai eu mes chances au début du troisième avec love-30 et ensuite un 15-30 – un coup de passe sur la ligne (et) je n'ai pas compris. Puis j'ai commencé à me sentir un peu plus fatigué et puis il m'a poussé.

L'évaluation de Shapovalov du résultat était brute et sincère. «C'est juste nul de perdre celui-là. J'ai vraiment eu l'impression de l'avoir sur ma raquette. Au troisième, quatrième et cinquième set, j'ai eu l'impression d'être le meilleur joueur. J'ai eu plus d'occasions – c'est juste un mauvais match pour moi. C'est vraiment nul - (mais) un bon tournoi pour moi dans l'ensemble.

Photo : Martin Sidorjak

Nadal est sorti rapidement de la porte, brisant l'amour dans le quatrième match du match et prenant l'élan jusqu'à une avance de deux sets à l'amour – tout en ne faisant face à aucun point de rupture.

"C'était certainement nerveux, je ne me sentais pas à l'aise", a admis Shapovalov à propos de son jeu hésitant au début. "C'était mon premier match depuis un moment avec Rod Laver, donc il était définitivement plus à l'aise là-bas. Je devais juste entrer dans le match. Je ne servais pas très bien, j'avais du mal avec les retours donc le rythme n'était pas bon. Je suis content de la façon dont j'ai pu me battre et revenir. J'ai définitivement trouvé mon jeu en fin de troisième et de quatrième. Parfois, c'est bien dans les tournois du Grand Chelem (au meilleur des cinq sets) d'avoir des opportunités d'essayer de trouver votre jeu. »

Quant à savoir s'il était au courant de ce qui se passait de l'autre côté du filet avec le problème de forme physique de Nadal, Shapovalov a déclaré: "Je ne pense pas qu'il se débattait physiquement. De toute évidence, il a appelé l'entraîneur pour des analgésiques et ceci et cela. Mais dans mon esprit, s'il est sur le court, je ne me concentre pas sur quoi que ce soit. J'ai aussi des douleurs et des larmes. Je n'ai pas été à 100% pendant tout le tournoi, donc je ne pense pas que ce soit quelque chose auquel j'ai prêté attention.

Photo : Martin Sidorjak

Une grande partie de la conférence de presse d'après-match de Shapovalov a été consacrée à des journalistes posant des questions sur un différend qu'il avait eu avec l'arbitre Carlos Bernardes sur le temps que Nadal prenait lorsqu'il servait, ainsi que juste avant le début du deuxième set. Cela l'incluait en disant au Brésilien: "Vous êtes tous corrompus." Plus tard, Shapovalov s'est excusé pour ces mots disant qu'il s'était mal exprimé, mais il est resté d'avis que Nadal poussait constamment l'horloge de service à sa limite de 25 secondes, tout en disant qu'il pensait que l'Espagnol hors du terrain, une pause prolongée à la fin de la quatrième série pour une évaluation médicale et une pause toilette était erronée et perturbatrice.

Lui et Nadal ont eu une brève rencontre au filet après sa première discussion avec Bernardes, Nadal le tapotant doucement sur le bras et Shapovalov expliquant plus tard, "il était juste confus. Il m'a juste demandé ce qui s'était passé et il n'y avait pas de problème.

Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que Nadal recevait un traitement préférentiel, Shapovalov a exprimé un point de vue probablement partagé par un nombre non négligeable de ses collègues professionnels. «Bien sûr, à cent pour cent qu'il le fait. Tous les autres matchs que j'ai joués, le rythme a été si rapide parce que les arbitres ont été chronométrés après chaque point. Et celui-ci, après les deux premiers sets, c'était comme une heure et demie juste parce qu'il a tellement traîné après chaque point. Je veux dire qu'il a donné tellement de temps, et (aussi) entre les sets.

Élaborant sur le traitement réservé à Nadal, et par extension à d'autres stars de l'élite du sport telles que Roger Federer et Djokovic, Shapovalov a déclaré: "Je n'essaie pas de retirer quoi que ce soit de ce qu'ils ont fait. Ce sont de grands champions, ce sont les légendes du jeu. Mais en fin de compte, lorsque vous entrez sur le terrain, cela devrait être égal pour tout le monde.

Nadal serait plus tard en désaccord, insistant sur le fait que "c'est toujours dans l'esprit que les meilleurs joueurs obtiennent de plus grands avantages, non ? – et honnêtement sur le court c'est pas vrai, non ? C'est mon sentiment. Je n'ai jamais eu l'impression d'avoir eu des avantages sur le court, et je crois vraiment qu'il a tort dans ce cas, non ?"

Faisant preuve de sympathie après un match épuisant et parfois controversé, Nadal a commenté à propos de Shapovalov : « Honnêtement, je suis désolé pour lui. Je pense qu'il a joué un grand match pendant longtemps. Bien sûr, c'est difficile d'accepter de perdre un match comme celui-ci, surtout après que je me sentais détruit, et probablement qu'il l'a ressenti. Et puis j'ai réussi à gagner le match, non ?

"Je lui souhaite tout le meilleur. Il est jeune et je pense que nous faisons tous des erreurs dans nos carrières. Ainsi, le cinquième Open d'Australie de la carrière de Shapovalov, âgé de 22 ans, se termine avec son meilleur résultat à ce jour - un quart de finale - mais aussi avec le sentiment qu'il pensera que cela aurait pu être bien plus.

Photo : Martin Sidorjak

Félix Auger-Aliassime affronte le meilleur de l'Open d'Australie 2022 lorsqu'il affronte le champion en titre de l'US Open Daniil Medvedev à la Rod Laver Arena à 19h30 mercredi (3h30 HE au Canada).

Revenir à la Rod Laver Arena fera plaisir au Russe de 25 ans qui, en tant que deuxième et tête de série du tournoi, n'a pas caché son mécontentement d'avoir été affecté à la Margaret Court Arena adjacente pour ses deux derniers matchs contre Botic van. de Zandschulp et Maxime Cressy.

Auger-Aliassime fera ses débuts en carrière dans Rod Laver après avoir exprimé à quel point il a aimé jouer ses deux tours précédents – Dan Evans et Marin Cilic – dans l'austère et asymétrique John Cain Arena (qui sert également de vélodrome).

En conséquence de l'ordre de jeu de mercredi, le seul court central du Grand Chelem sur lequel Auger-Aliassime n'aura pas joué est Cour Philippe Chatrier à Roland-Garros.

Photo : Martin Sidorjak

"Match difficile", a déclaré Medvedev dans l'attente d'affronter Auger-Aliassime pour la troisième fois en cinq mois après ses victoires en deux sets en demi-finale de l'US Open 2021 et à la Coupe ATP il y a deux semaines. « Les deux derniers, j'ai réussi à avoir l'avantage sur lui. Mais c'est un joueur phénoménal, donc je devrai être à mon meilleur pour essayer de gagner.

Photo vedette : Martin Sidorjak





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :