Rencontre Tennis

Tebbutt : Leylah, Félix d’accord ; Bianca est sortie

Tebbutt : Leylah, Félix d’accord ; Bianca est sortie


Peut-être parce que le triomphe de Bianca Andreescu à l'US Open 2019 était si historique dans le tennis canadien et le sport canadien, sa revanche avec la femme qu'elle a battue en demi-finale de cette course magique a suscité plus d'émotions lors du deuxième tour de l'Open de France mercredi. de Leylah Annie Fernandez et Félix Auger-Aliassime.

Ces deux derniers ont avancé relativement sans incident – ​​Fernandez 6-3, 6-2 contre Katerina Siniakova de la République tchèque et Auger-Aliassime 6-0, 6-3, 6-4 contre le qualifié argentin Camilo Ugo Carabelli.

Photo : Martin Sidorjak

Dans un long match qui a commencé en début de soirée au Court Philippe Chatrier, en grande partie vide après une extravagance de trois heures et demie Alexander Zverev - Sebastian Baez qui a laissé les spectateurs parisiens au tennis - la tête de série n ° 14 Bencic l'a eue depuis le début contre Andreescu, remportant le premier set 6-2 et prenant les devants 5-1 dans le second.

Dès le premier ballon, jusqu'à ce que la nervosité s'installe alors qu'elle était sur le point de gagner, la Suissesse de 25 ans a été brillante, servant très bien et jouant principalement au ping-pong avec ses coups de fond depuis l'arrière-cour, frappant la balle tôt avec Timing impeccable et profondeur immaculée.

Andreescu a eu des moments où son propre éclat a brillé, mais ce n'est que lorsque Bencic a pu sentir la ligne d'arrivée servir à 5-2 dans le deuxième set que le match a vraiment pris vie.

Il y avait eu un sentiment tout au long que Bencic était ultra motivée pour venger la défaite de l'US Open – un match dans lequel elle avait un point de consigne dans le premier set et avait deux fois un break dans le second. Mais même si elle avait le contrôle total, de l'autre côté du filet, c'était toujours cette formidable championne qui l'avait battue au stade Arthur Ashe et qui n'était pas sur le point de tomber facilement.

Andreescu était plus que désireux de capitaliser sur toute ouverture qui pourrait changer le résultat ou simplement rétablir un certain équilibre dans le match.

Servant à 5-2 dans le deuxième set, Bencic a commencé à s'effondrer – commettant une double faute sur le premier point et commettant trois autres erreurs pour perdre l'avantage du double break. Andreescu a maintenu confortablement le service à 4-5 – en émettant deux de ses cris de marque "c'mon" dans ce jeu pour se lancer et jeter un peu d'ombre sur Bencic.

Tout se résumait au service suisse à 5-4 et cela aurait difficilement pu être plus tendu. Lorsque Bencic a frappé une double faute sur le premier point, cela en a fait 12 des 15 points précédents qu'elle avait perdus. Puis elle a frappé un as (l'un des deux seuls de la journée !) Pour aider à restaurer sa confiance. Mais elle a de nouveau commis une double faute à 30-tout pour donner à Andreescu un point de rupture pour égaliser à 5-tout. Comment a-t-elle suivi cela ? – avec un grand gagnant de service pour se rendre à deux.

C'était ce genre de drame vertigineux qui rend le tennis si convaincant et Andreescu a fait sa part en sauvant deux balles de match avec un jeu audacieux et agressif, mais elle n'a pas pu sauver la troisième – ratée avec un retour de service en coup droit.

Résultat final 6-2, 6-4.

Photo : Martin Sidorjak

"Je pense que ce fut un deuxième tour très difficile", a déclaré Bencic. « Je m'attendais à un match difficile. Cela faisait partie du plan de dicter parce que c'est mon jeu. Ce n'est pas ce qu'elle aime, elle veut aussi dicter. Je pense que c'était celui qui tenait le plus la ligne de base - et je suis heureux aujourd'hui que ce soit moi.

Les statistiques finales étaient de 17 gagnants et 22 fautes directes (beaucoup dans les quatre derniers matchs) pour Bencic et 12 gagnants et 22 fautes directes pour Andreescu.

Compte tenu de la qualité du jeu de Bencic pendant la majeure partie du match, Andreescu, naturellement bouleversée, a probablement été un peu trop dure avec elle-même après le match. "Je pense que vers la fin du deuxième set, j'ai en quelque sorte rassemblé mes conneries et commencé à jouer", a-t-elle déclaré. « Parce que pendant tout le match, je ne sais pas ce qui s'est passé. Il me manquait beaucoup. Je ne me sentais pas là-bas, malheureusement. Ouais – vraiment décevant.

Elle a ajouté: «En fait, je n'avais pas de nerfs aujourd'hui. Je ne sais pas ce que c'était. J'ai l'impression de faire tout ce que je pouvais aujourd'hui - rien n'a fonctionné.

« J'ai l'impression d'avoir si bien préparé pour ce tournoi et j'ai eu un très bon élan lors de mes deux derniers tournois. Je me sentais vraiment bien.

Photo : Martin Sidorjak

Les expressions sur les visages de l'équipe Andreescu ont montré l'inquiétude et l'inquiétude qu'elle avait en regardant le court.

Photo : Martin Sidorjak

Il y a eu une surprise à la fin de la conférence de presse d'Andreescu. Après tout le battage médiatique autour d'une éventuelle rencontre avec sa compatriote Fernandez au troisième tour, Andreescu a été interrogée sur l'occasion manquée. "Je ne le savais pas, en fait," répondit-elle. "Cela aurait été cool."

Concernant tout conseil qu'elle aurait pour Fernandez, elle a déclaré: «Mon plan de match était de rester agressif dès le début. Donc je pense que si elle peut faire ça et se battre jusqu'à la fin, alors je pense qu'elle peut gagner.

Photo : Martin Sidorjak

Fernandez a obtenu toute la séparation dont elle aurait besoin contre Siniakova avec une pause de service lors du sixième match du premier set pour mener, 4-2. Elle a clôturé le set 6-3 en 42 minutes, frappant depuis la zone arrière avec une puissance, des angles et une régularité supérieurs, et a remporté les deux premiers matchs du deuxième set à aimer sur le chemin d'une double pause 3-0.

Siniakova a obtenu un break à 3-1. Mais ce fut un sursis momentané et Fernandez perdrait juste un match de plus dans le match Court 6 pour le terminer en 67 minutes.

La victoire semblerait être une préparation idéale pour Bencic alors qu'elle a frappé 19 gagnants pour aller avec 10 fautes directes et a capitalisé sur cinq de ses six opportunités de points de rupture.

Elle est dans le troisième tour pour la deuxième fois (2020) à Roland Garros et cherche le meilleur qu'elle a sur terre battue en 2022 – enregistrant des victoires consécutives pour la première fois en quatre épreuves.

"Je pense que je viens de jouer un très bon match, en particulier sur des points importants du premier set", a déclaré Fernandez. "Puis, dans le deuxième set, j'étais heureux d'avoir pu conserver cette offensive et continuer pour mes tirs. Je suis content que les balles soient entrées quand ça comptait.

Photo : Martin Sidorjak

L'épreuve féminine s'est ouverte avec cinq des 10 meilleures joueuses classées au cours des quatre premiers jours. Lorsqu'on lui a demandé si elle prêtait attention aux événements du tournoi en dehors d'elle-même, la 17e Fernandez, tête de série, a déclaré: «J'essaie de me concentrer sur moi-même, mais c'est un peu difficile quand vous voyez les téléviseurs partout, les scores partout. J'ai des aperçus ici et là, mais je n'essaie pas de suivre les matchs. Je veux juste me concentrer sur moi-même, améliorer chaque match et profiter du temps que j'ai sur le court de tennis.

Elle et Bencic se sont déjà rencontrés, dans ce qui était alors la compétition de la Fed Cup en pré-pandémie 2020 à Bienne, en Suisse. Le Canadien alors âgé de 17 ans a surpris Bencic, classé n ° 5, 6-2, 7-6 (3) lors du troisième match d'un match nul que le Canada a perdu 3-1 lorsque Andreescu et Genie Bouchard n'ont pas pu jouer.

Fernandez ne savait pas qui serait son prochain adversaire lorsqu'elle a fait ses médias mercredi, mais elle a (comme on pouvait s'y attendre) dit à propos de Bencic ou d'Andreescu : « Je sais que les deux joueurs sont très bons. Ces matchs ne sont jamais faciles à jouer.

Photo : Martin Sidorjak

Après avoir perdu les deux premiers sets lors de son match du premier tour contre Juan Pablo Varillas du Pérou, Auger-Aliassime a été rapidement hors de la chute mercredi – remportant le premier set en 26 minutes sur son chemin vers une victoire en deux sets contre Ugo Carabelli.

L'Argentin de 22 ans n'a en fait remporté aucun match avant la 43e minute, ce qui en fait 1 partout dans le deuxième set.

Ugo Carabelli n'a eu aucun vainqueur contre les huit d'Auger-Aliassime dans le premier set et dans l'ensemble du match, la puissance et la constance du Canadien sur le terrain ont submergé le qualifié.

Classé n ° 155 et disputant seulement son deuxième match de niveau Grand Chelem ou ATP Tour, Ugo Carabelli a eu besoin de quatre heures et 17 minutes pour battre Aslan Karatsev au premier tour dimanche. Lors de la rencontre de mercredi, il a connu ses meilleurs moments dans le deuxième set lorsqu'il a prolongé Auger-Aliassime à plus de sept minutes en trois jeux de service consécutifs – mais n'a remporté aucun d'entre eux. Il a terminé 0/5 en balles de break pour la journée et a été «vaincu» par un remarquable 41 à six pour le match alors qu'Auger-Aliassime a fait monter son jeu d'un cran dès le premier tour.

Photo : Martin Sidorjak

Sa confiance croissante - et sa volonté d'aller de l'avant - au filet étaient claires en remportant 28/34 des points joués là-bas lors du match Court 7.

Son adversaire au troisième tour vendredi sera Filip Krajinovic. Le Serbe de 30 ans s'est qualifié pour son deuxième troisième tour en carrière (2019) à Roland Garros avec une victoire de 7-6 (5), 6-2, 5-7, 6-1 sur le qualifié Borna Gojo de Croatie. Ce sera la cinquième confrontation Auger-Aliassime - Krajinovic et le face à face est 2-2. Mais Auger-Aliassime a remporté ses dernières rencontres, à la fois en 2021 – 6-3, 6-4 en salle à Stockholm et 6-3, 6-7(5), 6-4 sur terre battue à Rome.

"Bon match complet de ma part", a déclaré Auger-Aliassime en résumant sa deuxième victoire en carrière à Roland Garros. « Ne pas se casser, c'est toujours bien. C'est bon d'être à nouveau.

Lors de sa conférence de presse d'après-match, on lui a posé une question courante ces jours-ci, à propos de Wimbledon et s'il y jouerait sans points de classement ATP Tour. « Je suis prêt à y aller », dit-il. "C'est un Grand Chelem. Écoute, je suis dans le top 10 maintenant. Au cours des prochaines années, je dois saisir toutes les occasions possibles pour essayer de gagner l'un de ces tournois. Je ne vais pas rater cette opportunité.

« Je pense aussi que le tournoi va se dérouler comme il se doit. Ensuite, nous passerons à autre chose. »

ROLAND GARROS & PARIS INCOMPARABLES

C'est l'un des secrets de la scène du tennis du Grand Chelem – les meilleures fraises ne se trouvent pas à Londres dans les bols du célèbre « Strawberries and Cream » de Wimbledon. En fait, les baies du All England Club sont ordinaires comparées aux somptueuses et juteuses de Paris – tout comme celles ici du marché de la rue Cler à Paris 7ieme la semaine dernière.





Cliquez ici pour voir l'article original