Rencontre Tennis

Tebbutt: Garcia est Clutch contre Leylah à l’Aus Open

Tebbutt: Garcia est Clutch contre Leylah à l’Aus Open


Leylah Annie Fernandez est l'une des femmes les plus motivées du tennis et elle ne sera jamais satisfaite après une défaite. Mais après avoir été battue 7-6 (5), 7-5 par la n ° 4 mondiale Caroline Garcia à Rod Laver Arena à l'Open d'Australie jeudi, même elle a reconnu que c'était une perte dans une certaine mesure remplacée par les niveaux de performance élevés de elle et son adversaire.

Le plus évident était le fabuleux service sous pression de Garcia. "Dans ces moments-là, elle a très bien joué", a déclaré Fernandez à propos de la Française de 29 ans. "Je pense qu'elle a fait six as en neuf balles de break. C'est assez impressionnant. Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui vont faire ça. Nous avons tous les deux bien joué et ce sont juste quelques erreurs que j'ai commises qui ont changé l'élan du tie-break. Dans le deuxième set, juste un ou deux points quand je n'ai pas pu retourner son service ou que je n'ai pas pu terminer le point.

Dans ce deuxième set, Fernandez a travaillé dur pour gagner un point de set menant 5-4 mais Garcia l'a annulé avec un as de 177 km/h. Elle a frappé un 11e et l'as final pour conclure le match, puis a brisé Fernandez pour mener 6-5. Dans le match suivant, elle a servi le match à 30, Fernandez manquant un retour de service en coup droit pour mettre fin au match d'une heure et 52 minutes.

Point de consigne dans les 10e match du deuxième set pour Fernandez et balle de match pour Garcia dans le 12e le jeu est passé en un éclair. C'était une situation similaire dans le premier set lorsque Fernandez menait 4-0 puis 5-2 au tie-break. De 5-2 vers le bas, Garcia est intervenue et a frappé quatre vainqueurs en cinq points pour remporter un set qu'elle a ensuite qualifié de «vol» à deux reprises en raison de la façon dont Fernandez l'avait dominée.

"Dans le premier set, c'était en quelque sorte que j'avais des problèmes dans mes jeux de service", a déclaré Garcia, "et je ne faisais rien dans ses jeux de service. J'étais mené 5-2 au tie-break et gagner c'était presque une surprise. J'ai pu frapper à 5-2, jouer plus agressivement sur les points importants. C'était vraiment important de gagner ce set. Je n'ai pas vraiment eu l'impression qu'elle l'avait perdu parce qu'elle a recommencé à se battre dans le deuxième set alors que j'ai pensé qu'elle pourrait avoir une petite déception. Elle n'a rien montré et chaque match a été difficile dans le deuxième set.

Caroline Garcia frappe un revers.
Photo : Martin Sidorjak

Les statistiques finales sont une indication de la qualité du match – le ratio vainqueurs/erreurs directes de Garcia était de 40/24 tandis que Fernandez était de 18/14. La pression que Fernandez a pu exercer sur le service de Garcia, bien qu'elle n'ait obtenu qu'un seul break, s'est manifestée dans les neuf occasions de break qu'elle n'avait que trois pour Garcia.

"Son jeu est un défi", a déclaré Garcia à propos de Fernandez. « Ce n'est pas le plus facile pour mon style de jeu. Elle m'a pris beaucoup de temps. Et elle a joué un peu comme j'aime jouer – et parfois elle l'a fait mieux que moi aujourd'hui. Je suis donc heureux de survivre, et de survivre en deux sets. Cela me donne confiance et c'est une étape importante à franchir.

Leylah Fernandez tend la main pour frapper un revers.
Photo : Martin Sidorjak

Malgré le résultat, c'est un progrès important pour Fernandez. Elle n'était vraiment plus elle-même après son retour à l'Omnium Banque Nationale 2022 à Toronto en août après une fracture de fatigue sur le dessus de son pied droit subie à l'Open de France début juin.

Son record dans les tournois de la seconde moitié de la saison n'était que de 4-6 et il semblait y avoir une confiance et une intrépidité manquantes dans bon nombre de ses matchs. L'ancien feu semble être de retour à ses deux premiers événements de 2023 – une défaite au troisième tour (sur un terrain couvert) sous la pluie d'Auckland il y a deux semaines au match wham-bam de la ceinture belge Ysaline Bonaventure, et la défaite de jeudi contre Garcia.

« J'ai progressé en très peu de temps depuis la fin de la [2022] saison », a déclaré Fernandez. "J'ai travaillé très, très dur et jouer contre elle [Garcia], et de voir les occasions que j'ai ratées, ou qu'elle a bien joué, ça me donne confiance que je suis sur la bonne voie. J'ai hâte de jouer un autre match comme celui-là et de voir si je me suis amélioré.

Leylah Fernandez tient la raquette devant son visage et fait rebondir une balle.
Photo : Martin Sidorjak

Son emploi du temps pour le moment consiste à jouer en double à Melbourne Park avec la vétéran américaine Bethanie Mattek-Sands. Vendredi, elles affronteront la paire de têtes de série no 7 composée de la Brésilienne Beatriz Haddad Maia et de la Chinoise Zhang Shuai.

Au-delà de cela, en février, Fernandez effectuera son premier voyage au Moyen-Orient pour deux événements WTA 500 à Abu Dhabi et au Qatar, puis le tournoi 1000 à Dubaï.

Elle est à la 36e place du classement WTA en direct et semble certainement destinée à figurer parmi les 32 premières têtes de série lors du prochain événement du Grand Chelem en mai à Paris.

FÉLIX ET DENIS

Félix Auger-Aliassime frappe un revers.
Photo : Martin Sidorjak

Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov sont maintenant les Canadiens restants en simple à l'Open d'Australie et les deux sont en action vendredi.

Sixième tête de série, Auger-Aliassime affrontera l'Argentin Francisco Cerundolo, no 28, à la John Cain Arena pas avant 15 h (23 h HE jeudi).

Sur le papier, Shapovalov, classé n ° 22, a un défi plus intimidant, affrontant la tête de série n ° 10 Hubert Hurkacz, de Pologne, lors du match du soir de 19 h (3 h HE) à Margaret Court Arena.





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :