Rencontre Tennis

Tebbutt : Félix termine fort face à Finn

Tebbutt : Félix termine fort face à Finn


Félix Auger-Aliassime avait besoin de tout son sang-froid et de son engagement pour surmonter un patch violet de milieu de match de l'explosif Emil Ruusuvuori et remporter une victoire 6-4, 0-6, 3-6, 6-3, 6-4 sur Mardi en 1573 Arena à l'Open d'Australie.

Plus tôt dans le même stade, Leylah Fernandez était tout sauf à son meilleur et a été battue 6-4, 6-2 par la wild card australienne Maddison Inglis. Fernandez a commis 14 fautes directes après les sept premiers matchs du match contre le n ° 133 mondial et n'a jamais semblé capable de secouer les chaînes de ce qui semblait être des nerfs dans le match d'une heure et 23 minutes. "Aujourd'hui, c'était juste une mauvaise journée au bureau", a-t-elle déclaré par la suite.

Il semblait que deux Canadiens pourraient vivre des expériences similaires sur leur lieu de travail après qu'Auger-Aliassime ait remporté le premier set, se remettant d'une panne pour prendre pied dans le match, avant que Ruusuvuori ne se lance dans une déchirure rouge. Cela comprenait le Finlandais de 22 ans qui s'est frayé un chemin à travers un deuxième set de bagel de 25 minutes alors qu'Auger-Aliassime était tellement surclassé qu'il n'a frappé aucun vainqueur.

C'était plus ou moins la même chose dans le troisième set, mais au moins Auger-Aliassime a cassé un jeu de sept matchs par Ruusuvuori en maintenant le service à 1-tout. Cependant, il y avait encore une éruption de coups droits manqués de la part de la tête de série n ° 9 qui a volé partout sauf dans les limites des dimensions de 78 pieds sur 29 pieds du terrain. Le Finlandais classé n ° 90 a continué à dominer et à surpasser (33-22) son adversaire pour remporter le troisième set.

Photo : Martin Sidorjak

Dans le quatrième set, Auger-Aliassime a obtenu un break de confiance à 3-1 et peu à peu le vent a commencé à tourner.

Les coups droits manqués qui volaient parfois dans les gradins se sont arrêtés, et son service – qui a touché le fond avec 11% (1/9) de points de premier service gagnés et 20% (1/5) de points de deuxième service gagnés dans le deuxième set – a commencé à faire des dégâts. Et juste au moment où il augmentait sa puissance de service, Ruusuvuori, dont les coups au sol ont été mortels pendant la majeure partie du match – il a terminé avec 38 points gagnants contre 26 pour Auger-Aliassime – a commencé à vaciller, en particulier du côté du coup droit.

Ruusuvuori a perdu le quatrième set 6-3 et, après avoir perdu un seul point lors de ses deux premiers jeux de service du dernier set, Auger-Aliassime a obtenu le break à 3-2 et a utilisé son service amélioré et sa régularité supérieure depuis la ligne de base pour survivre. un test exténuant qui a duré trois heures et 40 minutes.

Le dernier point était un vainqueur du service et du coup droit sur toute la ligne, et cela prépare maintenant une rencontre de deuxième tour jeudi contre l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina, classé n ° 50, qui a gagné 6-3, 6-3, 6- 4 sur le joker australien classé n ° 152, Alex Bolt, mardi.

Photo : Martin Sidorjak

"Ce n'était pas facile aujourd'hui, définitivement", a déclaré Auger-Aliassime après la lutte contre Ruusuvuori. «Je pense que le score le montre. Faire face à des conditions différentes de ce que nous avons eu ces derniers jours, assez froid, venteux également. Je pense donc qu'il y a eu une partie d'adaptation à cela.

« Je dois dire que mon adversaire a fait un super match. J'ai toujours beaucoup pensé à lui. Je pense que c'est un grand joueur et il l'a montré aujourd'hui. Il m'a fait analyser et repenser ce que je faisais plusieurs fois dans le match parce qu'il jouait bien.

Photo : Martin Sidorjak

"C'était vraiment dur pour moi. Au milieu du match, il ne suffit pas de trouver la bonne façon de jouer. Je pense que je me suis un peu relâché à partir du quatrième set, j'ai juste commencé à mieux servir, je le faisais bouger un peu plus et à la fin c'est tout. Aujourd'hui c'est sûr que c'est important pour ma confiance. Cela allait arriver à un moment donné de ma carrière, de revenir après avoir été mené dans un Grand Chelem et c'est arrivé aujourd'hui.

Demain, il affrontera un autre gros frappeur et échangiste en la personne de Davidovich Fokina, 22 ans. Ce sera leur première rencontre.

Photo : Martin Sidorjak

Le match Fernandez reste un peu casse-tête. Elle était finaliste de l'US Open il y a à peine quatre mois et se classe actuellement au 24e rang, tandis qu'Inglis est une femme de 24 ans qui n'avait jamais remporté de match en simple du Grand Chelem lors de quatre essais précédents. L'Australienne a bien joué en elle-même, a mesuré et méthodique le tennis et a de plus en plus cherché ses coups alors que sa confiance grandissait avec toutes les erreurs directes en cascade de l'autre côté du filet. Fernandez s'est retrouvé avec 30 fautes directes contre les 27 d'Inglis. Mais c'était le nombre de vainqueurs – 14-8 en faveur d'Inglis – ce qui était totalement inattendu et révélateur, étant donné que Fernandez a clairement une puissance de feu bien supérieure.

Photo : Martin Sidorjak

Après avoir remporté une manche et perdu 6-1, 6-2 contre Iga Swiatek, classée n ° 9 à Adélaïde il y a deux semaines, Fernandez s'est retiré de l'événement WTA 500 de la semaine dernière à Sydney. Il a été question d'un problème aux ischio-jambiers, mais elle a affirmé qu'elle était apte pour la rencontre de mardi avec Inglis. "Je me sentais bien", a-t-elle déclaré. "Physiquement et mentalement, je me sentais bien. J'étais vraiment excité de jouer.

« Nous avons fait une bonne pré-saison. Nous avons travaillé dur. Nous avons amélioré mon jeu de tennis. Malheureusement, il ne s'est pas montré aujourd'hui. Mais cela arrive - avant ces tournois, j'étais simplement extrêmement satisfait de la façon dont je progressais.

Photo : Martin Sidorjak

Fernandez ne quittera pas encore Melbourne. Elle et sa partenaire Erin Routliffe, qui représente son pays natal, la Nouvelle-Zélande, mais qui jouait pour le Canada, affronteront les Australiennes Lizette Cabrera et Priscilla Hon lors d'un match de double au premier tour mercredi.

"Aujourd'hui n'était tout simplement pas une bonne journée - trop d'erreurs", a résumé Fernandez à propos de son jeu contre Inglis. Généreusement, peut-être un peu trop généreusement, elle a ajouté à propos de son adversaire : « Je vais donner du crédit à Maddie. Elle a joué un grand match du début à la fin.

Photo : Martin Sidorjak

La troisième Canadienne en action lors de la deuxième journée, la qualifiée Rebecca Marino, a été battue 6-1, 6-3 par la République tchèque Marie Bouzkova, classée 86e, dans un match Court 14 qui s'est terminé à 20 h 35 après avoir été déplacé du court 13.

Marino n'a pas été en mesure d'imposer son jeu puissant et percutant à la super tenace Bouzkova qui était essentiellement un mur – chassant tout et récupérant tout.

Alors qu'elle avait doublé le nombre de vainqueurs (18-9) par rapport à son adversaire tchèque, ce sont les 32 fautes directes de Marino contre les sept de Bouzkova qui ont raconté l'histoire.

À 30 ans, tous menés 4-2 dans le deuxième set, Marino a fait courir Bouzkova sur tout le terrain mais a frappé longtemps avec un coup droit dans le terrain ouvert – manquant le coup de grâce sur ce qui était probablement sa dernière chance lors d'une journée frustrante à Melbourne Park. Le match se résumait assez bien à ce seul point.

Marino s'est retrouvé avec seulement deux as et avait 0/2 de chances de balle de break pour le match d'une heure et 15 minutes.

Photo : Martin Sidorjak

Denis Shapovalov tentera d'atteindre le troisième tour de l'Open d'Australie pour la troisième fois au cours des quatre dernières années lorsqu'il affrontera le n ° 54 Soonwoo Kwon de Corée à Margaret Court Arena mercredi. Elle sera deuxième après un match féminin qui débutera à 11 h (19 h HE mardi au Canada).

Il a remporté sa seule rencontre précédente avec le Coréen de 24 ans 6-7 (5), 6-4, 6-4, 6-2 à l'US Open 2020.

Défaite difficile pour Coco

Photo : Martin Sidorjak

Coco Gauff, Américaine de 17 ans, tête de série 18e, a été surpris 6-4, 6-2 par Wang Qiang, 30 ans, classé n ° 112, de Chine au premier tour. Nous avons aimé cette image maussade de Gauff, qui était loin de sa meilleure forme lundi. Elle reste en double où elle et sa compatriote Caty Mcnally sont têtes de série 8e.

Photo vedette : Martin Sidorjak





Cliquez ici pour voir l'article original