Rencontre Tennis

Tebbutt : Felix porte le drapeau à l’Open d’Australie

Tebbutt : Felix porte le drapeau à l’Open d’Australie


Le cinquième jour de l'Open d'Australie 2023 a été celui où Félix Auger-Aliassime s'est rapproché de la recherche de sa meilleure forme, et aussi celui avec une défaite dévastatrice en cinq sets pour Denis Shapovalov.

Auger-Aliassime a connu facilement son meilleur départ de l'événement jusqu'à présent en route vers une victoire de 6-1, 3-6, 6-1, 6-4 sur Francisco Cerundolo alors que c'était l'inverse avec Shapovalov. Il a eu des occasions dans les premier et deuxième sets, puis a effectué un retour émouvant pour échouer 7-6 (3), 6-4, 1-6, 4-6, 6-3 contre la tête de série n ° 10 Hubert Hurkacz.

Félix Auger-Aliassime enchaîne sur un revers slicé.
Photo : Martin Sidorjak

De retour dans l'enceinte amicale de la John Cain Arena, où il a battu Vasek Pospisil en quatre sets lundi, Auger-Aliassime a pris une avance rapide de 5-0 avant de prendre le premier set 6-1 contre le n ° 28- tête de série Cerundolo. Dans le deuxième set, l'Argentin de 24 ans s'est installé et a profité d'un abandon d'Auger-Aliassime. Pourtant, il a dû pousser trop fort juste pour terminer le set – sauvant quatre balles de break servant à 5-4, chacune avec un vainqueur à couper le souffle.

Mais Auger-Aliassime a rapidement repris le contrôle dans le troisième set, brisant les quatrième et sixième matchs avec des coups mortels. Un autre break à 3-2 en quatrième était tout ce dont il avait besoin pour remporter la victoire en deux heures et 35 minutes.

"J'ai bien joué ces trois dernières années ici", a déclaré Auger-Aliassime dans son entretien d'après-match sur le terrain, "la troisième fois de suite en huitièmes de finale."

À propos du match, il a noté: «J'ai eu un bon départ par rapport à mes deux premiers tours (Pospisil et le Slovaque Alex Molcan au deuxième tour), donc c'était mieux et cela m'a en quelque sorte donné un petit coussin. Contre des adversaires coriaces, il va y avoir des hauts et des bas. Je jouais un peu serré et je n'y allais pas dans le deuxième set, et il l'a fait. Alors crédit à lui. Mais je suis content de la façon dont j'ai renversé la vapeur dans les deux derniers sets. Ils étaient parmi mes meilleurs jusqu'à présent dans ce tournoi. Quelques bonnes choses.''

Auger-Aliassime, maintenant le dernier Canadien en simple, a terminé avec 38 points gagnants et 30 fautes directes contre 22 et 38 pour Cerundolo, classé 30e. Le plus important, en termes de pression qu'il a exercée sur le service de Cerundolo, était ses chances de balle de break et un taux de conversion de 6/20 à seulement 2/6 pour l'Argentin.

Felix Auger-Aliassime marche derrière le logo de Melbourne sur le terrain.
Photo : Martin Sidorjak

Auger-Aliassime a montré une certaine frustration alors qu'elle luttait contre un étirement inférieur à la normale dans le deuxième set et a expliqué plus tard: «Je n'étais pas satisfait de la façon dont le deuxième set s'était déroulé, et cela a continué un peu après cela. C'était peut-être mon ego qui était un peu contrarié parce que les choses n'allaient pas comme je le voulais, par rapport à la façon dont j'avais commencé. J'étais en colère contre moi-même mais plus tard, cela a changé et j'étais dans un espace plus calme, plus concentré. C'était juste une frustration par rapport à la façon dont les choses se déroulaient - mais c'était en fait une bonne frustration pour m'aider à rester concentré, parfois ce n'est pas ce genre de frustration comme quand vous vous plaignez ou vous plaignez C'est la différence et aujourd'hui c'était la bonne façon pour moi."

Auger-Aliassime a toujours du mal avec les balles AO, mais progresse pour s'y acclimater. "J'ai juste fait un peu avec mon cordage - j'avais une tension plus faible", a-t-il déclaré. «Et cela a particulièrement aidé avec mon service. Rien n'a changé avec les ballons des premiers matchs. C'est sûr qu'ils favorisent les joueurs qui frappent à plat. Quand il fait plus froid que la semaine dernière, cela favorise davantage les gars comme Jenson [Brooksby] que Casper [Ruud]. (L'Américaine a surpris la Norvégienne, deuxième tête de série, au deuxième tour.) J'ai essayé de m'adapter au fur et à mesure que le match avançait. J'ai essayé quelques amortis et des tranches de revers pour garder la balle basse en espérant que le gars pourrait rater la balle ou la frapper pour que je puisse faire quelque chose avec. J'ai essayé de faire ce que je fais avec mon coup droit - aller de l'avant et frapper le ballon. Si vous avez trop d'effets avec ces balles, ce n'est pas la meilleure idée. Alors j'ai essayé de frapper à travers le tribunal. Je me suis adapté et ça a bien fonctionné.

Lors des huitièmes de finale de dimanche, Auger-Aliassime n'affrontera pas la tête de série n ° 11 Cameron Norrie comme prévu après que la tête de série ait été bouleversée en cinq sets par Jiri Lehecka, classé n ° 71. Le 8e de finale d'Auger-Aliassime contre le nerveux tchèque de 21 ans sera une première rencontre pour les joueurs. Une victoire dimanche pour lui et pour Stefanos Tsitsipas, troisième tête de série, créerait un quart de finale alléchant.

Le match Auger-Aliassime - Cerundolo s'est terminé avant la session de nuit et avant que Shapovalov n'affronte la tête de série n ° 10 Hurkacz. Les deux sont de bons amis d'Auger-Aliassime et il a parlé du match-up. « C'est un troisième tour difficile pour les deux. C'est un match difficile car Hurkacz est dans le Top 10 et doit affronter Shapovalov au troisième tour, et Shapo aussi. C'est le genre de match qui sera difficile pour celui qui perd. Pour l'un d'eux, il sera difficile d'accepter [the result] quand ils doivent rentrer à la maison ce soir, "

Il était certainement prémonitoire à ce sujet parce que son coéquipier de la Coupe Davis, Shapovalov, a pris la défaite durement. Surtout parce qu'il a perdu le premier set après avoir servi à 5-4 et le deuxième set après avoir mené 2-0, 40-15 et servi.

Sa tête était baissée et il avait l'air inconsolable, traînant avec ses cheveux blonds tout en répondant à des questions sur la perte après minuit devant un groupe confortable de journalistes. Il a utilisé le mot « déchirant » pour décrire la perte.

"J'étais en place dans les deux premiers sets", a-t-il déclaré, "en obtenir un aurait changé le match à coup sûr. C'est un peu difficile d'essayer de gagner trois sets contre un gars qui fait partie du Top 10 – difficile de ne pas avoir pu terminer le premier set et tenir le break dans le second.

Denis Shapovalov lance le ballon pour servir.
Photo : Martin Sidorjak

Dans une veine plus réfléchie après avoir terminé son sixième Open d'Australie, et un an après avoir perdu contre l'éventuel champion Rafael Nadal en quarts de finale 2022, Shapovalov a déclaré à propos d'affronter Hurkacz : "Je me sentais bien dans mes chances d'entrer. De toute évidence, il a le meilleur de nous [me] en tête-à-tête (maintenant 4-1) mais je me sens plutôt bien chaque fois que nous nous entraînons les uns contre les autres. Je prends généralement le dessus sur lui.

"Je pense que la nervosité a joué un grand rôle dans le match d'aujourd'hui. Donc, malheureusement, je n'étais tout simplement pas capable de contrôler trop bien les émotions. C'est quelque chose sur lequel je travaille – donc je vais continuer à travailler et essayer de m'améliorer. Je pense qu'aujourd'hui, c'était un peu juste pour les nerfs. J'ai tous les outils. J'ai toutes les armes. Il s'agit simplement de pouvoir les assembler et de jouer gros dans les grands moments.

Denis Shapovalov se prépare à frapper un revers.
Photo : Martin Sidorjak

Comme c'est souvent le cas avec Shapovalov, 23 ans, le match a eu ses à-coups – y compris des moments dans les troisième et quatrième sets où sa puissance de feu supérieure a tout simplement submergé Hurkacz. Parfois, il était difficile d'imaginer comment il pourrait perdre. Mais il y avait aussi des incohérences et un certain nombre de doubles fautes – 16 (pour aller avec 20 as) – qui doivent figurer en haut de sa liste de problèmes sur lesquels travailler.

Alors que le tir de Shapovalov était à couper le souffle dans la plupart des troisième et quatrième sets – avec 26 points gagnants contre 11 pour Hurkacz – le Polonais de 25 ans a réussi à accélérer le rythme dans le cinquième set décisif. « Je savais que je devais être plus agressif pour rivaliser avec Denis parce qu'évidemment, c'est un excellent joueur à l'avant », a déclaré Hurkacz. "Vous ne voulez pas le laisser dicter."

Il semble que le n ° 22 Shapovalov tombera au moins au n ° 25 du prochain classement ATP dans deux semaines.

DABROWSKI DOUBLE

Giuliana Olmos frappe un coup droit derrière Gabriela Dabrowski.
Photo : Martin Sidorjak

En double vendredi, l'équipe n ° 3 composée de Gabriela Dabrowski et Giuliana Olmos du Mexique (photo ci-dessus) s'est qualifiée pour le deuxième tour, et Dabrowski a également pris un autre bon départ, gagnant en double mixte avec son partenaire australien Max Purcell .

Bethanie Mattek-Sands et Leylah Fernadez discutent sur le terrain.
Photo : Martin Sidorjak

Deux autres paires impliquant des Canadiennes n'ont pas eu autant de succès – Leylah Annie Fernandez et sa partenaire américaine Bethanie Mattek-Sands (ci-dessus) et Rebecca Marino et Madison Brengle des É.-U. ont toutes deux perdu leurs matchs du premier tour.





Cliquez ici pour voir l'article original