Rencontre Tennis

Tebbutt : C’est parti – Canada c. Suisse

Tebbutt : C’est parti – Canada c. Suisse


Tout sera en jeu lorsque le Canada affrontera la Suisse vendredi pour une place en demi-finale de la finale de la Coupe Billie Jean King à Glasgow.

Le match-up est chargé d'incitations des deux côtés. Du point de vue canadien, il y a le fait que son équipe a perdu 3-1 à Bienne, en Suisse, en février 2020. C'était une qualification et décevant pour le Canada avec la nouvelle championne de l'US Open Bianca Andreescu incapable de jouer avec une blessure au genou et Genie Bouchard s'est blessée au poignet lors de sa dernière séance d'entraînement et a dû abandonner.

Cela a laissé le soin à une jeune de 18 ans, peu connue à l'époque, Leylah Annie Fernandez et à la fidèle du double Gabriela Dabrowski en simple. Alors que Fernandez a offert aux visiteurs une victoire surprise sur la Suisse n°1 Belinda Bencic lors du troisième match, le Canada a été battu 3-1 sans pouvoir aligner sa meilleure équipe.

Leylah Fernandez saute dans les airs en suivant un revers.
Photo : Martin Sidorjak

La motivation suisse à l'approche du dernier match du tournoi à la ronde de vendredi - les deux équipes ont remporté des victoires 3-0 contre l'Italie lors de leurs premiers matches du tournoi à la ronde - remonte à quelque chose qui s'est passé lors du match de championnat de la finale de la Coupe BJK contre la Russie à Prague. il y a un an.

Après que la Russie ait remporté le premier match, Bencic devait affronter Anastasia Pavlyuchenkova lors du deuxième match, avec un avantage de 5-2 (et quatre des cinq matchs précédents) face à face sur la Russe. Mais à peine 40 minutes avant que Bencic ne doive affronter Pavlyuchenoka, le capitaine russe Igor Andreev a remplacé Liudmila Samsonova par Pavlyuchenkova dans un geste douteux, mais pas illégal.

Samsonova avait un avantage de 2-0 sur Bencic, les deux victoires étant survenues cette année-là. Samsonova a remporté le match 3-6, 6-3, 6-4 pour décrocher le cinquième titre de la Russie dans la compétition.

Le capitaine suisse Heinz Gunthardt et ses joueurs étaient furieux à propos de la manœuvre de dernière minute très discutable des Russes et depuis, ils bouillonnent d'enthousiasme – espérant venger cette défaite par une victoire lors de l'événement de cette année.

Après sa victoire contre l'Italienne Jasmine Paolini mercredi, Bencic a déclaré : « Nous attendons maintenant Équipe Canada.

Bianca Andreescu enchaîne sur un revers.
Photo : Martin Sidorjak

Ce devrait être un match intrigant à commencer par les joueurs en simple n ° 2. Après une impressionnante victoire 7-6(3), 6-3 contre l'Italienne Elisabetta Cocciaretto jeudi en première journée, Andreescu sera un adversaire redoutable pour le numéro 2 suisse, qui serait logiquement Jil Teichmann. La n°35 de la WTA devait sauver une balle de match contre Cocciaretto mercredi dans une victoire âprement disputée 6-3, 4-6, 7-6(5).

Andreescu a un dossier de 2-1 contre Teichmann – y compris des victoires lors de leurs deux dernières rencontres – 6-2, 6-4 à Guadalajara le mois dernier et 6-1, 6-3 à Acapulco en 2019.

L'autre option pour la Suisse serait Victorija Golubic, classée 77e. Le joueur de 30 ans et Andresscu n'ont joué qu'une seule fois avec le Canadien de 22 ans marquant une victoire difficile de 7-5, 4-6, 7-5 au premier tour de l'US Open 2021.

Interrogé sur les chances que Golubic soit remplacé par Teichmann, Andreescu a répondu : « peut-être. Je ne peux vraiment pas dire. Dans tous les cas, je vais jouer mon meilleur tennis. J'espère donner 100% et – juste jouer mon cœur quoi qu'il arrive.

Sylvain Bruneau (à droite) donne du coaching à Bianca Andreescu tout en faisant des gestes avec ses mains sur le banc,
Photo : Martin Sidorjak

Au sujet de l'échange possible, le capitaine Sylvain Bruneau a déclaré : « il y a une chance. Je sais que Bianca et Golubic ont joué un match très serré à l'US Open en 2021, un match très difficile au premier tour. Je ne sais pas quelle carte il (le capitaine Heinz Gunthardt) va jouer. Qui que ce soit, ce sera un bon adversaire. »

Quant à l'affrontement Bencic – Fernandez des joueurs n°1 en simple, le Montréalais de 20 ans mène leur tête-à-tête 2-1. Elle a remporté ce match de Fed Cup (maintenant BJK Cup) à Bienne en 2020 et leur rencontre de troisième tour à l'Open de France de cette année 7-5, 3-6, 7-5. Bencic a ensuite pris sa revanche le mois dernier lors du premier tour à Guadalajara 7-5, 6-7(10), 6-3.

Bencic a remporté son premier match de la finale de la Coupe BJK 2022 7-5, 6-3 contre Paolini, classée n ° 59, mercredi, mais Fernandez a amélioré ce jeudi avec un 6-0, 6-0 immaculé de la n ° 28 Martina Trevisan en un simple 41 minutes.

C'était essentiellement l'annihilation totale dès le premier ballon, Fernandez remportant 49 points sur 64. On avait l'impression qu'elle voulait se venger de sa défaite 6-2, 6-7(3), 6-3 en quart de finale de Roland Garros en mai face à l'Italienne de 29 ans.

Dès le début de ce match, Fernandez a été gênée par ce qui s'est avéré être une fracture de stress de niveau trois sur le dessus de son pied droit. On ne sait pas où serait son classement actuel de n ° 40 si elle avait atteint les demi-finales (ou mieux) à Paris et n'avait pas raté tout juin et juillet avec la blessure au pied avant de revenir à l'Omnium Banque Nationale à Toronto en début août.

Leylah Fernandez regarde le ballon.
Photo : Martin Sidorjak

L'une des compétitrices les plus féroces du tennis féminin, il y avait un fort sentiment jeudi sur le court 1 de l'Emirates Arena que la vengeance était dans son esprit.

"Le plan de match", a déclaré la capitaine italienne Tathiana Garbine à propos de Trevisan contre Fernandez, "était de perdre un peu d'espace (derrière la ligne de base) mais de donner un peu plus de spin comme elle a joué à Roland Garros. Mais ce n'est pas facile parce qu'on sait très bien que ce n'est pas un terrain en terre battue et qu'il n'y a pas assez de temps pour faire le jeu qu'on voulait développer. Ce n'était pas facile, mais c'était le plan de match. Elle n'a pas pu le faire parce que notre adversaire (Fernandez) a très bien joué - un match absolument génial.

Après peut-être la meilleure performance de sa jeune carrière, Fernandez, lorsqu'on lui a demandé de décrire comment elle se sentait en jouant à un tennis aussi incroyable, a déclaré: «Je pense que je me sentais juste un peu élevée. Je n'étais pas vraiment concentré sur ce qui se passait autour de moi. J'étais très en paix avec moi-même mentalement et émotionnellement. Et puis après, je profitais juste de mon temps sur le court.

Leylah Fernandez (dos à la caméra) tape dans les cinq Bianca Andreescu et un entraîneur de l'équipe.
Photo : Martin Sidorjak

Ce fut une démonstration phénoménale de Fernandez et envoie un message à Bencic pour leur affrontement probable des n ° 1 lors du deuxième match de vendredi. À propos d'affronter Bencic, Fernandez a décrit son approche en termes très simples, en disant: "imposez mon jeu, suivez le plan de match et ne soyez pas trop frustré - soyez solide mentalement et émotionnellement."

Bien que le score d'Andreescu avec Cocciaretto n'ait pas été aussi décisif que celui de Fernandez contre Trevisan, après avoir sauvé un point de set mené à 5-2 dans le premier set, elle était clairement la meilleure joueuse – se déchaînant avec sa variété supérieure et sa capacité à tirer.

"J'aime bien jouer quand je suis à terre", a expliqué Andreescu à propos de la façon dont elle a augmenté après avoir enregistré le point de consigne, "alors j'ai relevé mon niveau d'une manière ou d'une autre. Il y a juste un interrupteur dans mon cerveau, et je deviens juste plus agressif.

Si le Canada et la Suisse se partagent le simple vendredi, il semblerait que Fernandez fera équipe avec Dabrowski pour le double – surtout après que la paire canadienne se soit combinée pour remporter une victoire convaincante 6-1, 6-1 jeudi contre les Italiens Paolini et No. Lucia Bronzetti, 56e.

Leylah Fernandez (à gauche) et Gabriela Dabrowski atteignent toutes les deux une volée de coup droit
Photo : Martin Sidorjak

Résumant une journée presque parfaite, le capitaine Bruneau a déclaré : « au bon niveau de la part des trois joueurs qui étaient sur le terrain aujourd'hui. Ils ont joué un super bon tennis. Le soutien de l'équipe, l'esprit d'équipe est vraiment élevé. Nous allons continuer à essayer de le faire demain.

Les partisans canadiens applaudissent dans les gradins
Photo : Martin Sidorjak

REMARQUE : Le match nul entre le Canada et la Suisse sera diffusé sur Sportsnet One et TVA Sports au Canada à 5 h 50 HE vendredi.





Cliquez ici pour voir l'article original