Rencontre Tennis

Rivard : nos balados de tennis – Tennis Canada

Podcast titles


Les premiers podcasts ont été publiés il y a près de deux décennies, en 2004.

Aujourd'hui, 66 millions d'épisodes sur toutes sortes de sujets par toutes sortes de personnes sont disponibles dans l'univers numérique, à portée de main.

Il existe bien sûr des podcasts sur le tennis, dont deux (vraiment) excellentes offres locales.

Si vous suivez l'Omnium Banque Nationale sur les sites officiels du tournoi et sur les réseaux sociaux, vous avez probablement vu des posts et des tags de Points de match Canada (MPC, en anglais) et Sur la ligne (SLL, en français) – les podcasts associés aux événements canadiens WTA et ATP.

Quand j'ai dit qu'ils avaient fait un excellent travail, vous n'avez pas à me croire sur parole, car les deux figurent régulièrement parmi les 10 meilleurs podcasts de tennis au Canada.

À la fin du NBO 2022, ils étaient dans le top 5 au Canada. Sur la ligne (SLL) était au n ° 2 - un exploit pour un podcast en français. Le reste du top 5 était peuplé d'acteurs majeurs : le Baladodiffusion sur le tennis (ROYAUME-UNI), Podcast de la radio ATP Tennis et Chaîne de tennis en direct Podcast.

Photo: Tableau (17 août 2022)

Vous trouverez plus de 200 épisodes de MPC et près de 135 de SLL sur des plateformes de streaming telles que Apple Podcasts, Amazon Music et Spotify.

Les deux équipes ont des stratégies de médias sociaux intelligentes et partagent régulièrement des publications, des photos et des résultats sur Twitter, Instagram, TikTok et YouTube.

SLL est également diffusé à la radio de Montréal, sur BPM Sports.

Les épisodes hebdomadaires sont enregistrés le lundi pour rattraper les auditeurs sur les nouvelles de la semaine précédente, discuter des tournois majeurs qui se sont terminés la veille et jeter un œil aux classements mis à jour, qui sont publiés le lundi matin.

Qu'est-ce qu'un podcast ?

Photo: Mattstoller.substack.com

Avant d'aller plus loin, voici un peu de contexte sur cette forme de communication de plus en plus populaire, qui, dans les termes les plus simples, s'apparente à une émission de radio à la demande.

Les dizaines de millions de podcasts disponibles en ligne sont essentiellement entendus, pas vus. La grande majorité sont uniquement audio, bien que certains puissent inclure des images, des graphiques, des photos et des vidéos.

Et les Canadiens se connectent en nombre record : 33 % des adultes canadiens — et 46 % des adultes âgés de 18 à 49 ans — écoutent des balados (janvier 2022).

Ces statistiques ont été fournies par le créateur numérique et deux fois nominé aux Canadian Podcasting Awards (2020, 2021) Bruno Guglielminetti, qui a animé plus de 300 épisodes de son magazine hebdomadaire Mon Carnet depuis six ans.

Photo: Mon Carnet

En tant que néophyte, j'ai été abasourdi par les données qu'il partageait. "Il y avait un total de 2 395 000 podcasts d'un seul épisode ou d'une série disponibles en ligne à la fin de l'année dernière", a-t-il déclaré. "Si vous tenez compte des épisodes individuels, cela représente environ 66 millions d'émissions dans la stratosphère du vaste World Wide Web. Cela dit, les données montrent que seulement 23 % sont des productions actives, comme Points de match Canada et Sur la ligne.”

Et comme Mon Carnetqui a enregistré plus de 300 épisodes depuis 2016 et compte en moyenne 15 000 auditeurs hebdomadaires (les deux tiers au Canada et les autres en Europe).

Maintenant que les bases ont été couvertes, rencontrons les personnes qui rendent ces succès audio numériques possibles.

Points de match Canada

Photo: Nina Chanen (Ben Lewis, Bianca Andreescu et Mike McIntyre)

Les amateurs de tennis anglophones se tournent vers Ben Lewis et Mike McIntyre. Ils ont publié plus de 200 épisodes et partagé leurs conversations avec des stars nationales et internationales du tennis.

« Outre des vedettes canadiennes comme Bianca Andreescu, Leylah Annie Fernandez, Génie Bouchard, Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime, qui ont été des habitués du podcast, nous avons eu certains des meilleurs joueurs de tennis, passés et présents, sur le spectacle », a déclaré fièrement McIntyre.

"Certains des plus grands noms incluent Andy Roddick, Pam Shriver, Patrick Mouratoglou, Coco Gauff, Simona Halep et mon préféré, Jimmy Connors, qui a été le premier joueur de tennis dont je me souviens avoir regardé quand j'étais enfant ! Parmi les nombreux podcasts de tennis qui existent aujourd'hui, le nôtre est le seul qui peut prétendre avoir autant d'invités réguliers des niveaux supérieurs du monde du tennis, et c'est quelque chose dont Ben et moi sommes extrêmement fiers, puisque nous sommes responsables de la réservation tous nos invités nous-mêmes.

Sur la ligne

Sur la lignequi vient de franchir le cap des 130 épisodes, a débuté en pleine pandémie, en 2020. Il est animé par Alexandre Régimbald, Nicholas Richard et Hugues Léger, qui se trouve être un excellent joueur et passionné de tennis et qui s'occupe également du marketing et des partenariats.

Photo: Sur la ligne

Après des dizaines d'heures de diffusion lors de l'Omnium Banque Nationale 2022 à Montréal, l'équipe SLL avait de quoi être fière. Sur la photo, l'animateur Alexandre Régimbald, la gestionnaire des médias sociaux et photographe Sarah-Jäde Champagne, les contributeurs des médias sociaux Nickolas Bergeron et Abraham Santerre (rangée du bas) et les animateurs Hugues Léger et Nicholas Richard.

L'expert en statistiques avancées Robby Ménard, la directrice des communications de Tennis Canada Valérie Tétreault et les entraîneurs Sylvain Bruneau et Isade Juneau sont tous des contributeurs réguliers.

Au NBO, Juneau a même combiné (le tennis) travail et plaisir lorsqu'il a frappé avec nul autre que Nick Kyrgios. A noter la casquette SLL que Juneau a enfilée pour l'occasion.

Photo: Nicolas Bergeron

La liste des invités de SLL d'ici et du monde entier est impressionnante. « Nous avons diffusé des entrevues avec Casper Ruud, Jannik Sinner, Stan Wawrinka et Daria Kasatkina », a déclaré Hugues Léger, qui a également mentionné les entretiens des baladodiffuseurs avec des talents du tennis du Québec et du Canada. « Rebecca Marino, Alexis Galarneau, Liam Draxl et Victoria Mboko ont fait partie de notre émission, tout comme les anciennes joueuses Marie-Ève ​​Pelletier et Aleksandra Wozniak. Sans oublier Michael Downey, PDG de Tennis Canada, et même le célèbre journaliste américain Ben Rothenberg.

Mais selon Léger, l'une des clés du succès de SLL est sa stratégie sociale. « Chaque jour, nous sommes au courant des nouvelles de la WTA, de l'ATP, de l'ITF et, bien sûr, de Tennis Canada. Nous sommes sur Facebook, Instagram et TikTok, et nous partageons les résultats des matchs majeurs tout au long de la saison. J'ajouterais que nous sommes présents dans toutes les grandes communautés de tennis sur les réseaux sociaux au Canada et en France.

Pour l'amour du jeu

Photo: Médium.com

Il est important de souligner que les deux podcasts sont animés par des passionnés de tennis. Ce ne sont pas des bénévoles, mais les revenus qu'ils gagnent grâce à des partenariats ne suffisent pas à gagner leur vie. MPC et SLL sont des projets passionnés que les équipes entendent poursuivre de longue date.

"Avec les agents de joueurs, les entraîneurs, les personnalités des médias et les joueurs eux-mêmes, nous avons établi notre présence parmi les meilleurs podcasts de tennis au monde et avons vu notre audience croître de façon exponentielle au cours de nos quatre années en tant que Points de match Canada», a expliqué Mike McIntyre lorsqu'on l'a interrogé sur la passion qui l'anime lui et Ben Lewis. « Nous avons été accrédités à des événements du Grand Chelem, des Masters et de la WTA 1000, à la Coupe Davis et à la Coupe Billie Jean King, ainsi qu'à d'autres tournois et expositions de tennis partout dans le monde, et nous sommes vraiment impatients de poursuivre notre relation positive avec Tennis Canada et avec nos auditeurs pour les années à venir.

Quant à la question qui a été posée à maintes reprises au cours des cinq dernières années sur la disparition de la radio, Bruno Guglielminetti dit que l'industrie peut se reposer tranquillement : « La radio est là pour rester. L'audio à la demande prend tout simplement sa place dans l'écosystème de l'information et du divertissement.





Cliquez ici pour voir l'article original