Rencontre Tennis

Rivard : Fêtes à Indian Wells

Rivard : Fêtes à Indian Wells


Après une année d'interruption due au COVID-19, le BNP Paribas Open d'Indian Wells a retrouvé son cadre idyllique dans le désert californien.

Tout était en place pour un retour aux sources heureux, mais un groupe de fêtards a bouleversé les événements féminins et masculins.

Le tournoi ATP a démarré avec Medvedev (No.2), Tsitsipas (No.3), Zverev (No.4), Rublev (No.5), Berrettini (No.7), Ruud (No.10), Auger- Aliassime (No.11), Hurkacz (No.12), Shapovalov (No.13), Sinner (No.14) et Schwartzman (No.15). Le Top 15 (moins Roger, Rafa et Nole) sortait en force.

Avance rapide vers les demi-finales. Dans le mix étaient Norrie (No.26), Dimitrov (No.28), Basilashvili (No.36) et Fritz (No.39).

Surprenant, c'est le moins qu'on puisse dire. Les organisateurs et les diffuseurs se sont probablement regardés en haussant les sourcils, se demandant où étaient toutes leurs têtes d'affiche. Mais le tennis étant le sport fantastique qu'il est, vous ne savez jamais comment un tournoi se déroulera. Certes, il est rare que tant de merveilles se produisent lors d'un même événement, mais ce jeu est fait pour vous !

Ce n'est pas amusant de voir les têtes de série être sélectionnées tôt, mais il y avait une certaine consolation de savoir que le championnat était entré dans l'histoire : jamais en 280 épreuves du Masters 1000 (31 ans) il n'y avait eu quatre finalistes classés en dehors du Top 25.

Au final, les grands honneurs sont revenus à Cameron Norrie, qui a remporté une victoire en trois sets sur Nikoloz Basilashvili (3-6, 6-4, 6-1) et sa 47e victoire en 2021 (47-20), ce qui le place deuxième derrière Tsitsipas (51) et devant Ruud (46), Medvedev et Zverev (45) et Djokovic et Rublev (42). Savoir quoi d'autre ? Norrie partage un siège avec Djokovic en tant que joueurs avec le plus d'apparitions finales cette saison (6).

Et il y a encore une chose : en plus de redonner espoir aux fans de tennis britanniques qui attendaient le prochain Andy Murray, Norrie a remporté le plus gros titre pour un ancien joueur universitaire depuis 2018.

Du côté des femmes, les quatre finalistes—Ons Jabeur (No.16), Paula Badosa (No.27), Jelena Ostapenko (No.30) et Victoria Azarenka (No.34)—étaient tous en dehors du Top 15.

Il s'avère que les plus âgés et les plus expérimentés d'entre eux ont trouvé leur chemin jusqu'à la confrontation finale : Badosa, 27 ans, et Azarenka, 34 ans. (Les numérologues parmi nous remarqueront que leur classement correspond à leur âge. Ou vice-versa.)

À l'issue d'un marathon de trois heures (7-6 (5), 2-6, 7-6 (2)), Paula Badosa a remporté une victoire émouvante pour soulever le trophée le plus important de sa carrière à ce jour.

Classements WTA et ATP: les moteurs et les shakers

La saison tire peut-être à sa fin, mais le classement est toujours brûlant.

En WTA, Paula Badosa, la nouvelle championne d'Indian Wells, est passée de la 27e à la 13e place. Et dans une autre première pour elle, la Tunisienne Ons Jabeur s'est hissée à la 8e place pour devenir la seule femme arabe à entrer dans le Top 10.

Et nos Canadiens? Leylah Fernandez a progressé d'une place à la 27e place. C'est seulement cinq places derrière Bianca Andreescu, qui a reculé.

Aucun des deux ne jouera pour le Canada lors de la finale de la Billie Jean King Cup by BNP Paribas en Tchéquie du 1er au 6 novembre. Rebecca Marino, Carol Zhao, Françoise Abanda et Gabriela Dabrowski composent notre équipe nationale.

Dans l'ATP, le n°12 Félix Auger-Aliassime et le n°15 Denis Shapovalov reculent chacun d'un.

Dans la foulée de sa semaine de rêve à Indian Wells, Cameron Norrie a grimpé de 11 places pour se classer 16e.

Et parlons de l'admission d'Hubert Hurkacz dans le Top 10.

Cela fait de lui le premier Polonais en 44 ans à pénétrer dans les hautes sphères de l'ATP (depuis que Wojtek Fibak est devenu n ° 10 en 1977) et élimine efficacement Roger Federer.

Hubert Hurkacz frappe un revers
Photo : Peter Staples/Tour ATP

Actuellement en convalescence après une autre opération au genou, le Fed Express a disputé 14 matchs cette année (9-5) et ne sera de retour que la saison prochaine. Il a passé la majeure partie de sa carrière dans le Top 10, abandonnant une seule fois pendant 12 semaines, entre novembre 2016 et janvier 2017, après une opération au genou.

Federer, en vadrouille

Plus sur le Maestro : sa récupération semble bien se passer et il pourrait être sur la bonne voie pour commencer à s'entraîner bientôt.

Le week-end dernier, Mirka Federer et son mari faisaient partie des invités superstars (avec Beyoncé et Jay-Z, Pharrell Williams et Omar Sy) au mariage d'Alexandre Arnault et Géraldine Guyot sur l'île vénitienne de San Giorgio Maggiore.

Qui est exactement l'heureux couple ? Géraldine Guyot est la fondatrice de la marque de mode D'Estrëe et Alexandre Arnault est un cadre de Tiffany & Co. et le fils du PDG de LVMH Bernard Arnault, le troisième homme le plus riche du monde, dont la fortune est estimée à environ 185,6 milliards de dollars selon Forbes.

Devinez dont le visage est sur une chaussure !

Après la légendaire chaussure de tennis Stan Smith créée en l'honneur du double champion du Grand Chelem, Adidas vient de sortir une version très similaire des kicks en collaboration avec le n°3 mondial Stefanos Tsitsipas.

Lancé alors que Tsitsipas se battait encore à Indian Wells, la sneaker n'est disponible qu'en Europe et au Japon pour l'instant mais devrait bientôt être expédiée en Amérique du Nord.

Je ne sais pas pour vous, mais quand je regarde cette image de lui sur la languette de la chaussure, tout ce que je peux voir c'est…

Qu'est-ce qu'il y a dans un nom?

Le joueur de tennis Thierry Champion n'a jamais vraiment été un champion. Dans sa carrière, il n'a participé qu'à une seule finale, qu'il a perdue.

Mais l'homme de 55 ans n'est pas le seul à porter un nom particulièrement bien adapté à sa profession, ce qu'on appelle un acronyme.

Le journaliste britannique Chris Goldsmith a récemment tweeté à propos d'une variation sur le thème : les joueurs de tennis de poisson. C'était un exercice amusant, d'autant plus que la liste comprend l'un des nôtres.

Dennis Truite (ETATS-UNIS)

Thon Altuna (TUR)

Katie Codd (ETATS-UNIS)

Lauren Hareng (ETATS-UNIS)

Sharon Fichman (POUVEZ)

Et commentateur de tennis Saumon Gigi (GBR)

En un rien de temps, une adepte du nom de Rebecca a mentionné l'ancien numéro 7 Mardy Fish.

De ma propre enquête sur le monde du tennis, j'ai pu glaner quelques noms amusants.

Rhiann nouveau-né (USA) : si, si jeune.

Arianna Courgette (ITA) : végétarien ?

Capacité d'émeraude (USA) : beaucoup de confiance en soi.

Katie Volynets (USA) : grand jeu au filet.

Olympe Lancelot (FRA) : héros, bien sûr.

Tennys Sandgren (USA) : assez dit.

Et, enfin, un joueur néerlandais dont le nom semble plus approprié pour un pilote de course automobile : Indy De Vroome.

Entrez en contact avec moi!

E-mail: privard@tenniscanada.com

Twitter: @paul6rivard

Suivez tous nos Canadiens en action ici.





Cliquez ici pour voir l'article original