Rencontre Tennis

Pourquoi Novak Djokovic, positif au COVID, était-il sans masque en public ?


Jusqu'à présent, j'ai essayé de donner le bénéfice du doute à Novak Djokovic. Je pense qu'il a reçu de fausses informations de l'Open d'Australie et qu'il sera probablement renvoyé chez lui lundi. Mais il a des explications à donner sur un autre sujet.

Selon documents judiciaires publiés plus tôt dans la journée, Djokovic a été testé positif au COVID le 16 décembre.

"..la date du premier test positif de PCR COVID a été enregistrée le 16 décembre 2021", ont écrit les avocats de Djokovic.

Le 16 décembre est donc un fait difficile.

Et mariez cela avec les photos des réseaux sociaux flottant autour de cette date et vous vous heurtez à des conflits. Comme je l'ai dit dans mon article précédent, ces photos ont peut-être été prises avant le test positif et publiées quelque temps après.

Mais, maintenant le vénérable Le journal sportif français L'Equipe a confirmé qu'ils avaient Djokovic pour une séance photo le 18 décembre, deux jours seulement après sa confirmation positive.

Et cela va de pair avec d'autres photos circulant comme celle-ci de sa propre fondation du 16 qui aurait été avant le résultat positif :

Il est sans masque dans les deux !

Le 14 décembre, il était dans un basket-ball professionnel et a rencontré un joueur qui a ensuite été testé positif – d'où peut-être pourquoi Djokovic serait testé.

Quoi qu'il en soit, alors s'il était positif le 16, que faisait-il en assistant à cette séance photo le 18, et sans masque ? Comment va-t-il expliquer celui-là.

Il pourrait dire qu'il a passé le test le 16 mais a reçu le résultat plus tard, disons le 19. Mais alors pourquoi risquer de sortir en public en attendant les résultats après un contact rapproché ?

Il pourrait dire que le résultat est revenu positif le 16, mais il n'a tout simplement jamais pris la peine de le lire ou n'a été informé que bien plus tard.

Il pourrait dire que les avocats ont mal écrit la date. Au lieu du 16 décembre, c'était le 16 octobre ou le 16 septembre ou le 16 juillet.

Il pourrait dire qu'il s'est trompé et que le test positif lui a échappé.

Ou, ce qui s'est probablement passé, c'est qu'il n'a jamais été testé positif et pour entrer en Australie, ils ont inventé ce test positif. Et ce test positif ne devait jamais être rendu public. Son équipe n'a jamais pensé que cela fuirait. C'est ce qui a le plus de sens ici et c'est l'explication la plus simple. D'autant plus que quelle était l'autre option d'exemption médicale de Djokovic pour se rendre à Melbourne ? "Je suis Novak Djokovic, n°1 mondial, 9 fois champion de l'Open d'Australie, ils me laisseront entrer !!!"

De plus, comme je l'ai dit plus tôt, pourquoi n'aurait-il pas annoncé le résultat positif du test le 16. Il n'y a pas de honte à ça. De nombreux joueurs, dont Rafael Nadal, ont récemment révélé des tests positifs. Il l'a fait l'été dernier !

Alors oubliez l'Australie - ils n'annuleront probablement pas leur décision même si ce n'était pas de sa faute (les règles sont les règles) et il pourrait faire face à une interdiction de 3 ans du pays (!!) - mais il va maintenant se réveiller ce matin dans son hôtel à cette nouvelle histoire et devoir expliquer pourquoi il est sorti en public sans masque et positif au COVID. Et il n'y a pas de bonne façon de faire ça.

Je suppose que pour Djokovic, s'il est renvoyé chez lui, il ne sera pas devant la presse avant fin février, il aura donc le temps de clarifier son histoire.

Tu pourrais aimer:
Novak Djokovic testé positif au COVID le 16 décembre
Novak Djokovic : la vaccination est une décision personnelle, j'espère qu'elle le restera
Simona Halep annonce un résultat COVID positif
Kei Nishikori annonce un test COVID positif, se retire de Cincinnati, l'US Open est incertain
Rafael Nadal testé positif au COVID, l'Open d'Australie dans le doute

Ne manquez aucune action de tennis, restez connecté avec Tennis-X





Cliquez ici pour voir l'article original