Rencontre Tennis

Paul Rivard : Frank Dancevic – On sent qu’on peut gagner la finale de la Coupe Davis !

Paul Rivard : Frank Dancevic – On sent qu’on peut gagner la finale de la Coupe Davis !


En 2019, une équipe canadienne de jeunes joueurs prometteurs et un vétéran du double ont sidéré le monde du tennis en se rendant jusqu'à l'épreuve de force ultime lors de la finale de la Coupe Davis en Espagne, où ils ont affronté une puissante armada espagnole qui a finalement remporté la couronne. .

Mais notre équipe nationale avait lancé un avertissement et commencé à imposer le respect.

Trois ans plus tard, nos concurrents sont respectés et peut-être même craints.

Aujourd'hui, alors que la finale de la Coupe Davis 2022 commence, ils font partie des favoris pour gagner.

Photo : Peter Staples/ATP Tour

Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov, les vedettes canadiennes, seront de la partie. Il en sera de même pour le maître du double Vasek Pospisil et les recrues Alexis Galarneau (22 ans) et Gabriel Diallo (21 ans).

Leur capitaine Frank Dancevic ne pouvait pas être plus heureux.

"Oui, Gabe [Diallo] et alex [Galarneau] complétera l'équipe. Cinq d'entre nous partent. Vous savez, la Coupe Davis est une longue semaine. Tout peut arriver et il y a beaucoup de matches à jouer », expliquait-il quelques heures seulement avant de s'envoler pour l'Espagne jusqu'au 27 novembre.

Au Stade IGA, entre deux discussions rapides avec Guillaume Marx, chef de la performance à Tennis Canada, et le préparateur physique national Nicolas Perrotte, Frank Dancevic a eu la générosité de réserver 15 minutes pour discuter de la compétition à venir.

Bien qu'il soit connu pour être un gars assez humble, il respirait la confiance à la veille du grand événement. Confiance et, surtout, fierté.

Il est ravi du niveau auquel tout le monde a concouru ces derniers mois, et pas seulement Félix et Denis : « Ces gars-là ont joué à un tennis incroyable ces dernières semaines, tous, lors d'événements Challenger et ATP. Ils sont donc prêts à concourir à un très haut niveau. C'est bien d'avoir de la profondeur, et le Canada en a tellement.

Inutile de vous rappeler que Shapovalov a terminé la saison en force et Auger-Aliassime a passé les six dernières semaines au sommet de son art.

Photo : Corinne Dubreuil/ATP Tour

"C'est tellement incroyable", a poursuivi Frank. « Je suis tellement content de le voir jouer comme ça. Il le mérite car c'est un travailleur acharné. Il est tellement déterminé à devenir un meilleur joueur. C'est fascinant de le voir. Il est allé dans des matchs en croyant qu'il pouvait battre n'importe qui là-bas. Et c'est Félix !

Photo : Corinne Dubreuil/ATP Tour

Mais qu'en est-il du nombre de matches qu'il a disputés ? "Cela vous pèse définitivement, de jouer autant de matches à un niveau aussi élevé. Je ne sais pas comment il va se sentir en Espagne, mais je pense qu'il devrait aller bien », a déclaré l'entraîneur. « Bien sûr, nous allons essayer de gérer son énergie et lui donner un peu de repos. Il ne passerait peut-être pas autant de temps sur les terrains d'entraînement, comme deux ou trois heures par jour, comme les autres gars. C'est juste une question de conserver son énergie, de sentir le ballon et d'être prêt à partir.

Frank est un jeune capitaine de la Coupe Davis, alors je lui ai demandé ce qu'il ressentait en voyant un de ses joueurs frapper à la porte du Top 5.

« Je connais Félix depuis longtemps, depuis qu'il a 13 ans. Je pratiquais avec lui à son âge. J'ai une très bonne relation avec Félix et avec son entraîneur Fred (Fontang), qui entraînait l'équipe à mes débuts en tant que capitaine, et nous allons travailler ensemble pendant la semaine. Mis à part quelques tactiques et détails dont nous n'avons pas encore discuté, tout est à peu près défini pour les joueurs. Ils ont fait leur préparation.

Photo : TennisWorldUSA.org

Demandez-lui de travailler avec Denis Shapovalov et Frank est tout aussi enthousiaste.

« Moi aussi, je connais Denis depuis longtemps et nous entretenons de bonnes relations. C'est toujours amusant de travailler avec lui. C'est juste un compétiteur incroyable et un joueur incroyable de la Coupe Davis, et vous savez qu'il aime jouer pour son pays, alors il laisse tout sur le terrain. Tout comme Félix, il peut battre n'importe qui n'importe quand. C'est un gars formidable à avoir dans notre équipe. C'est incroyable. Je suis vraiment chanceux d'être capitaine pendant ces périodes, avec ces gars.

Photo : Bradfordtoday.ca

Compte tenu de l'importance du double en Coupe Davis, Vasek Pospisil est un pilier central. Sa présence rend Dancevic d'autant plus confiant :

« Vasek avec Denis ou Félix sont d'excellents matchs. Nous avons quelques choix. Nous devons juste nous mettre en position et qui sait ce qui peut arriver ? Nous sentons que nous pouvons gagner cette chose. C'est la prochaine étape. Nous étions si proches il y a trois ans en finale. Nous l'avons goûté, n'est-ce pas ? Donc, les gars savent qu'ils ont ce qu'il faut, et ils ont déjà remporté la Coupe ATP. Nous avons définitivement l'équipe pour être là-haut.

Photo : Getty

Le capitaine canadien n'a pas voulu terminer la conversation sans souligner l'importance des autres membres de l'équipe, surtout compte tenu de leurs performances impressionnantes ces derniers mois.

Sur le Challenger Tour, Pospisil (17-5), Galarneau (12-8) et Diallo (17-6) enchaînent les bons résultats depuis la mi-août. Diallo a même fait un énorme bond dans le classement du n ° 941 le 12 juin au n ° 224 le 14 novembre.

« J'avais entendu parler de lui et je l'avais vu jouer à l'Omnium Banque Nationale à Montréal. J'ai été vraiment impressionné par son jeu. Même à l'époque, son classement venait juste de sortir et on pouvait dire qu'il allait être bon. Il a beaucoup de profondeur dans son jeu; il a une grosse arme et un gros service - le package complet. Il a un bel avenir. Il est proche du Top 200, donc il pourrait être dans les qualifications de l'Open d'Australie.

Les deux ont à peu près le même âge et ont une saine compétition au sein de l'équipe. «Ils se bousculent. J'espère qu'ils pourront se pousser comme Félix et Denis ou Milos et Vasek en leur temps », a déclaré Frank.

Photos : Coupe Davis

Dancevic et son équipe jouent leur quart de finale contre Allemagne (moins Alexander Zverev) le 24 novembre, avec pour objectif une conquête de la Coupe Davis.

Photo : Coupe Davis





Cliquez ici pour voir l'article original