Rencontre Tennis

Monday Digest: Netflix Curse fait des ravages à l’Open d’Australie

Monday Digest: Netflix Curse fait des ravages à l’Open d’Australie


Bonne chance à tous ceux qui ont participé à une compétition de brackets pour l'Open d'Australie 2023.

Alors que le favori du titre masculin est toujours en vie à Melbourne, c'est à peu près la seule chose prévisible qui se produira au cours de la première semaine du premier Grand Chelem de la saison. C'est peut-être parce que Novak Djokovic ne figurait pas sur Netflix.

Il y a beaucoup de rattrapage sur les sept premiers jours de l'Open d'Australie. Voici ce que vous devez savoir.

Au cas où vous l'auriez manqué: les Canadiens luttent au cours de la première semaine

Historiquement, l'Open d'Australie a été l'un des meilleurs tournois majeurs pour les Canadiens et ce n'était pas différent il y a un an, lorsque Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont atteint les quarts de finale et poussé les éventuels finalistes à cinq sets. Et avec sept Canadiens dans le tableau principal cette année, les attentes étaient élevées.

Mais l'Open d'Australie 2023 ne s'est pas déroulé comme prévu pour le contingent canadien.

Aucun Canadien n'a atteint la deuxième semaine à Melbourne, le plus proche étant Auger-Aliassime qui a atteint le quatrième tour, seulement pour être contrarié par 71St-classé Jiri Lehecka en quatre sets. La sixième tête de série n'a jamais semblé à l'aise lors de ses trois premiers matches, qui incluent un retour de deux sets à aimer au deuxième tour.

En atteignant le quatrième tour, Auger-Aliassime a été la dernière victime du "Netflix Curse". Les 10 joueurs présentés dans la série documentaire Netflix récemment publiée "Break Point" ont eu du mal à Melbourne, s'ils ont joué du tout.

Sur les dix joueurs présentés dans les cinq premiers épisodes, Nick Kyrgios, Paula Badosa et Ajla Tomljanovic se sont tous retirés avant le tournoi. Matteo Berrettini a perdu au premier tour à partir de la balle de match, tandis que Taylor Fritz, Thanasi Kokkinakis et les deuxièmes têtes de série Casper Ruud et Ons Jabeur ont tous perdu au deuxième tour. Maria Sakkari a été évincée au troisième tour, laissant Auger-Aliassime comme dernier homme debout.

Vasek Pospisil a eu une bonne chance de mettre fin à la course de son compatriote au premier tour lorsqu'il a remporté le premier set de l'affrontement entre les Canadiens, mais a finalement chuté en quatre manches de près de quatre heures contre le Montréalais.

Pour la deuxième année consécutive, Denis Shapovalov a subi une défaite déchirante après avoir échoué de justesse dans une tentative de retour. Il a été battu au troisième tour par 10e tête de série Hubert Hurkacz malgré le ralliement de deux sets pour forcer un cinquième. Il a perdu de la même manière face à Rafael Nadal en 2022.

Caroline Garcia a été une cause singulière de frustration pour les Canadiennes alors qu'elle a battu Katherine Sebov et Leylah Annie Fernandez aux premier et deuxième tours respectivement. Pour Sebov, ce fut une défaite lors de ses débuts au tableau principal du Grand Chelem après s'être qualifiée pour son premier tournoi majeur.

Bianca Andreescu a subi son propre briseur de cœur au deuxième tour lorsqu'elle a détenu une balle de match dans le deuxième set, pour perdre en trois sets face à la qualifiée espagnole Cristina Busca. Rebecca Marino a perdu au premier tour contre Lin Zhu de Chine, qui a ensuite atteint le quatrième tour.

Il ne reste qu'une seule Canadienne à Melbourne, c'est Gabriela Dabrowski. Elle et sa partenaire Giuliana Olmos ont remporté deux victoires lors de leurs deux premiers matches et se sont qualifiées pour le troisième tour du tableau du double féminin.

Dans l'ensemble, le chaos a régné en Australie au cours de la première semaine, laissant un champ libre relativement large du côté des femmes et le chemin de Novak Djokovic vers un 10e Open d'Australie encore plus clair.

Pour la première fois de l'Open Era, les deux têtes de série du simple masculin et féminin n'ont pas atteint les quarts de finale. Alors que Ruud et Jabeur ont été victimes de la malédiction Netflix (sous la forme de Jenson Brooksby et Marketa Vondrousova), les têtes de série Rafael Nadal et Iga Świątek se sont également effondrées tôt.

La sortie de Nadal pourrait en grande partie être attribuée à une blessure à la hanche subie lors de son match de deuxième tour contre Mackenzie McDonald, bien que le champion en titre ait semblé lent lors de son match de premier tour et avant la blessure au deuxième tour. Świątek a simplement été maîtrisé au quatrième tour par la championne de Wimbledon Elena Rybakina.

Chez les hommes, les seules têtes de série du Top 16 restantes sont le n° 3 Stefanos Tsitsipas, le n° 4 Novak Djokovic et le n° 5 Andrey Rublev. Chez les femmes, seules la n°3 Jessica Pegula et la n°5 Aryna Sabalenka figurent encore parmi les têtes de série, bien que trois anciennes championnes majeures, Rybakina, Jelena Ostapenko et Victoria Azarenka, soient toutes encore en vie.

L'un des faits saillants de la première semaine a été Andy Murray qui a reculé les années lors de ses deux premiers matchs. Il a contribué à la malédiction de Netflix en éliminant à la fois Berrettini et Kokkinakis dans des thrillers en cinq sets. Il a refusé un retour de Berrettini au premier tour, battant l'Italien dans un bris d'égalité au cinquième set après que Berrettini se soit rallié à partir de deux sets.

Son match de deuxième tour est un premier match de l'année et un candidat de retour de l'année alors que Murray a traîné Kokkinakis par deux sets et 5-2, pour se défendre et gagner 7-5 au cinquième set en cinq heures et 45 minutes, le match le plus long de la riche carrière de l'Ecossais. Il a manqué d'essence au troisième tour contre Roberto Bautista Agut.

Que regarder : Quelqu'un peut-il nier Djokovic ?

À l'approche de l'Open d'Australie 2023, Novak Djokovic était déjà le grand favori. Mais maintenant que le tirage au sort a complètement implosé, les chances qu'il remporte l'Open d'Australie n°10 et égalent Rafael Nadal avec 22 tournois majeurs sont encore plus élevées.

Il jouera Andrey Rublev en quart de finale et rencontrera ensuite le vainqueur de la bataille All-American des quarts de finalistes majeurs pour la première fois entre Tommy Paul et Ben Shelton en demi-finale.

En première mi-temps, Stefanos Tsitsipas est le favori pour atteindre sa deuxième grande finale. Il joue Jiri Lehecka en quart de finale et rencontrerait ensuite soit 18e-tête de série Karen Khachanov ou 29e-seed Sebastian Korda en demi-finale.

Jessica Pegula espère ne pas imiter l'équipe de la NFL que sa famille possède, les Buffalo Bills, et éviter de s'effondrer tôt malgré le fait qu'elle soit la favorite du titre après que les défaites de Swiatek et Jabeur l'ont laissée comme la joueuse la mieux classée restante.

Ce ne sera pas facile pour l'Américaine, qui rencontrera la double championne de l'Open d'Australie Victoria Azarenka et devra ensuite passer par un autre grand vainqueur, soit la championne en titre de Wimbledon Elena Rybakina, soit la championne de Roland-Garros 2017 Jelena Ostapenko, en demi-finale.

Aryna Sabalenka a porté sa forme solide pour commencer l'année à Melbourne et semble prête à atteindre une première finale majeure. Elle n'a pas encore perdu de set à l'Open d'Australie et rencontre Donna Vekic, non classée, en quart de finale. Soit 30e la tête de série Karolina Pliskova ou Magda Linette attendrait en demi-finale.

Gabriella Dabrowski affrontera une équipe non classée au troisième tour du double féminin. Avec une victoire, elle et Giuliana Olmos joueraient le 10e têtes de série en quart de finale et pourrait affronter les deuxièmes têtes de série Pegula et Coco Gauff en demi-finale.

Sous le radar:

Il n'y avait pas que les adultes en compétition la semaine dernière à Melbourne. Trois jeunes Canadiens participaient aux compétitions juniors.

Seul Keegan Rice a réussi à gagner un match, se qualifiant pour le deuxième tour du double. Il a perdu au premier tour en simple. Naomi Xu et Ellie Daniels ont représenté le Canada chez les filles, mais ont perdu au premier tour du simple et du double.

Loin de Melbourne, Kayla Cross, 17 ans, a atteint la finale du double lors d'un événement ITF W25 à Boca Raton, la troisième finale du double de sa carrière. Elle et sa partenaire Renata Zarazua ont bouleversé les têtes de série en route vers la finale, où elles ont perdu contre les quatrièmes têtes de série lors d'un match décisif au troisième set.

Benjamin Sigouin a également atteint une finale en double la semaine dernière, lors de l'événement M15 à Ithica, NY. Lui et Max Kiger étaient les têtes de série, mais ont perdu en deux sets en finale face à la deuxième paire de têtes de série.

Cadence Brace a atteint les quarts de finale d'un événement W25 en Guadeloupe.

Cette semaine sur l'ATP Challenger Tour, Vasek Pospisil revient à Quimper, en France, où il a remporté le titre l'an dernier.

Vous pouvez suivre les Canadiens en action chaque semaine ici.





Cliquez ici pour voir l'article original