Rencontre Tennis

Monday Digest : Nadal et Swiatek à Roland-Garros sont inévitables

Monday Digest : Nadal et Swiatek à Roland-Garros sont inévitables


Il y a eu beaucoup de drames ces quinze derniers jours à Roland-Garros, des bouleversements époustouflants aux blessures horribles en passant par des matchs passionnants qui se sont déroulés sur le fil.

Et pourtant, lorsque l'argile s'est installée, le résultat final a été plus ou moins exactement ce à quoi tout le monde s'attendait.

À l'heure actuelle, les champions de Roland-Garros sont simplement un cran au-dessus du reste de leurs tournées.

Voici ce que vous devez savoir.

Au cas où vous l'auriez manqué : le roi et la reine récupèrent leurs couronnes à Paris

Redoutez-les, fuyez-les, Rafael Nadal et Iga Świątek arrivent tout de même.

Avant le début des Internationaux de France 2022, s'il avait été annoncé que dans deux semaines Nadal et Świątek organiseraient la Coupe des Mousquetaires et la Coupe Suzanne Lenglen, très peu de gens auraient été surpris.

Malgré de nombreux bouleversements, en particulier du côté des femmes, et de nombreux drames, le résultat final du tournoi a fini par être plus ou moins ce qui était attendu.

En 2002, Pete Sampras a remporté son dernier titre en simple du Grand Chelem à l'US Open, portant son total à 14, le plus grand nombre de tous les hommes à l'époque.

Si Nadal n'a jamais remporté l'Open d'Australie, Wimbledon ou l'US Open dans sa carrière, il serait toujours à égalité avec Sampras sur la liste des titres majeurs en simple de tous les temps après avoir décroché ses 14e Roland-Garros couronne dans l'une de ses performances finales les plus impressionnantes.

Même compte tenu de son pedigree à Paris, la victoire de Nadal cette année restera comme l'une de ses plus grandes réalisations car ce fut l'un des tirages les plus difficiles qu'il ait jamais affrontés sur le chemin du titre.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'Open de France 2022 a été le premier des 22 titres en simple du Grand Chelem de Nadal où l'Espagnol a dû battre quatre adversaires du Top 10 pour remporter le titre. À partir du quatrième tour, il a battu le n ° 9 Félix Auger-Aliassime, le n ° 1 Novak Djokovic, le n ° 3 Alexander Zverev et le n ° 8 Casper Ruud tous de suite pour remporter le titre.

Ces matchs étaient pour la plupart difficiles. D'abord, il avait besoin de cinq sets pour expédier Auger-Aliassime. Puis en quart de finale, il a été considéré par beaucoup comme un outsider contre Djokovic lors d'un match revanche de la demi-finale de l'an dernier et de leur 59e rencontre dans l'ensemble. Le roi de l'argile a pris un départ rapide, se précipitant vers un set et une double avance, seulement pour que Djokovic se rallie et égalise le match à un set partout.

Après que Nadal ait remporté le troisième set, il semblait qu'il serait prolongé à cinq sets pour le deuxième tour consécutif, et seulement la quatrième fois à Roland-Garros, lorsque Djokovic a breaké tôt, mené 5-3 et servi pour envoyer le match à un décideur, seulement pour que Nadal se rallie, recule et finalement clôture le match dans un bris d'égalité.

La demi-finale avec Zverev, qui a bouleversé Carlos Alcaraz en quart de finale, a été une bagarre dans l'extrême humidité, Zverev perdant même son emprise sur un coup droit à un moment donné lorsque sa raquette trempée a glissé de sa main menant à une pause de Nadal, qui a nécessité plus de trois heures juste pour atteindre un deuxième jeu décisif.

Nadal était au sommet de sa forme de combattant « ne jamais dire mourir », remportant le premier set après avoir été mené par un break et 6-2 au tie-break. Cependant, le match s'est terminé brusquement et malencontreusement à 6-6 dans le deuxième set lorsque Zverev a fait une chute horrible et a subi une grave blessure à la cheville qui l'a forcé à se retirer du match.

Après tout ce drame, la finale a fini par être très routinière, alors que l'Espagnol a dépassé le premier finaliste du Grand Chelem Ruud en deux sets. Il a brièvement semblé que le Norvégien pourrait rendre les choses intéressantes lorsqu'il a breaké pour une avance de 3-1 dans le deuxième set, mais cette pause était le dernier match qu'il a remporté alors que Nadal a remporté les 11 suivants pour remporter le titre.

C'est la première fois dans la carrière de Nadal qu'il remporte les deux premiers Grands Chelems de la saison et qu'il est à mi-chemin du Grand Chelem de l'année civile. Il rejoint un club d'élite avec Rod Laver (deux fois), Novak Djokovic, Roy Emerson, Lew Hoad, Don Budge, Jim Courier et Mats Wilander comme les seuls hommes à avoir remporté l'Open d'Australie et l'Open de France au cours de la même saison. Sur ces sept, Laver, Djokovic, Hoad et Budge ont remporté Wimbledon, Laver et Budge terminant tous les deux le Chelem.

Ruud a profité d'un match nul qui s'est effondré autour de lui pour devenir le premier Norvégien à atteindre une finale en simple du Grand Chelem, battant Holger Rune, qui avait bouleversé la troisième tête de série Stefanos Tsitsipas, en quart de finale suivi de Marin Cilic, qui a battu Daniil Medvedev. et Andrey Rublev, pour réserver sa place en finale.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la victoire de Nadal était probablement la plus surprenante des deux joueurs en simple, car la victoire d'Iga Świątek n'a jamais semblé particulièrement mise en doute.

Entrant à Roland-Garros sur une séquence de 28 victoires consécutives, la n°1 mondiale était la grande favorite à Paris et n'a pas déçu, ne perdant qu'un set en route vers son deuxième titre du Grand Chelem et sa deuxième à Roland-Garros.

Le seul test de Świątek a eu lieu au quatrième tour lorsqu'elle a perdu le premier set contre Zheng Qinwen dans un jeu décisif avant de remporter 12 des 14 matchs suivants. Sur les 15 sets disputés par la Polonaise, elle n'a perdu que plus de trois matchs dans deux d'entre eux.

Cela comprenait la finale, où Świątek a été totalement dominant. La victoire à Paris est son sixième titre consécutif en 2022 et elle a remporté ses neuf dernières finales, toutes en deux sets perdant cinq matchs ou moins.

Comme Nadal, elle a également battu un premier finaliste majeur pour le titre, éliminant Coco Gauff, 18 ans, en finale.

Gauff n'a pas laissé tomber un set sur le chemin de sa première finale majeure, battant Martina Trevisan en demi-finale.

Avec cette victoire, Świątek a prolongé sa séquence de victoires à 35 matchs, ce qui égalise Venus Williams pour la plus longue séquence par une femme dans le 21St siècle.

Trevisan a terminé l'Open de France du Canada en simple, battant Leylah Annie Fernandez en trois sets en quart de finale. Fernandez était le dernier Canadien debout en simple à Roland-Garros.

Elle a également subi une fracture de stress au pied pendant le match qui l'empêchera de participer à la tournée pendant plusieurs semaines.

Gabriela Dabrowski a été la dernière Canadienne debout au classement général, atteignant les demi-finales du double mixte avec John Peers. La paire a perdu contre les futurs champions Ena Shibahara et Wesley Koolhof.

À surveiller : Félix, Denis et Rebecca mènent la transition vers l'herbe

Et juste comme ça, la terre battue est terminée et nous passons à la saison sur gazon.

L'herbe a été une surface assez douce pour les Canadiens au cours de la dernière décennie. Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov chercheront à démarrer rapidement cette semaine lors de quelques événements ATP 250.

Après un mois de mars et d'avril lents, Auger-Aliassime a régulièrement pris de l'élan à la fin de la saison sur terre battue, culminant avec son spectaculaire match en cinq sets avec Nadal à Paris. Il évolue désormais sur une surface où il a plutôt bien réussi par le passé et, s'il poursuit son ascension des dernières semaines, est en bonne position pour s'imposer sur les pelouses européennes.

Plutôt que de revenir à Stuttgart, où il a atteint des finales consécutives en 2019 et 2021 (pas d'événement en 2020), Auger-Aliassime lancera sa saison sur gazon cette semaine à 's-Hertogenbosch, où il est le deuxième planter.

Son premier match sur gazon de l'année opposera Tallon Griekspoor ou Aljaz Bedene. Il pourrait rencontrer la cinquième tête de série Karen Khachanov en quart de finale et se trouve dans la même mi-temps que la troisième tête de série Taylor Fritz.

Daniil Medvedev est la tête de série et, quel que soit son résultat cette semaine, retrouvera le classement numéro un de Djokovic la semaine prochaine (car l'Open de France était une semaine plus tôt cette année, donc les points de l'événement 2021 ne chuteront pas avant la semaine prochaine) . Adrian Mannarino est le tenant du titre (depuis 2019).

Shapovalov concourra à Stuttgart, où il est classé quatrième favori. Son premier match sera contre l'Allemand Oscar Otte et le Canadien est assuré de rencontrer un Français s'il atteint les quarts de finale, soit la huitième tête de série Ugo Humbert, Benjamin Bonzi ou Arthur Rinderknech.

Le tirage au sort à Stuttgart comprend trois des quatre demi-finalistes de Wimbledon l'an dernier. Avec Shapovalov, Hubert Hurkacz et Matteo Berrettini, qui fait son retour sur le circuit après avoir sauté toute la saison sur terre battue en raison d'une blessure, sont les troisième et deuxième têtes de série. Stefanos Tsitsipas a accepté une wildcard et est la tête de série.

Rebecca Marino sera la première Canadienne à marcher sur l'herbe cet été, alors qu'elle participe à l'événement WTA 250 à Nottingham.

Marino, qui a perdu face à l'éventuelle finaliste Coco Gauff au premier tour de Roland-Garros, ouvrira contre un qualificatif et pourrait rencontrer la tête de série Maria Sakkari au deuxième tour. Ce sera le premier match de Marino sur gazon depuis 2011.

Emma Raducanu est la deuxième tête de série à son premier événement à domicile depuis sa victoire à l'US Open l'an dernier.

Il y a aussi un événement féminin à 's-Hertogenbosch, où Aryna Sabalenka et Belinda Bencic sont les deux premières têtes de série.

Under the Radar: Shaw domine pour mettre fin à la sécheresse du titre

Le Canadien Rob Shaw a peut-être dû attendre près de trois ans pour remporter un autre titre, mais quand il l'a fait, il l'a remporté avec style.

Le joueur canadien de tennis en fauteuil roulant n'a perdu que quatre matchs en route vers le titre de l'Open d'Israël, sa première victoire depuis 2019, lorsqu'il a remporté huit titres. Il a couronné sa course au titre avec un double bagel en finale contre le favori local Itay Erenlib.

C'est le 17e titre au classement général pour Shaw, qui a représenté le Canada aux Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo.

De retour à Paris, le Canada avait quatre filles et un garçon en compétition dans l'épreuve junior, avec Annabelle Xu atteignant les quarts de finale, où elle a perdu en trois sets contre l'éventuelle championne Lucie Havlickova.

Sur le circuit ITF, Stacey Fung a poursuivi sa solide course à Cancún, enchaînant son deuxième titre en autant de semaines dans la ville mexicaine. Quelque chose à propos de Cancun est d'accord avec Fung, qui a remporté ses trois titres de carrière sur le circuit ITF là-bas.

Afin de remporter son deuxième titre consécutif, elle n'a laissé tomber qu'en plateau, celui-ci dans une demi-finale palpitante en trois sets, avant de décrocher le trophée lors d'une finale qui avait été repoussée à lundi.

Carol Zhao, membre de l'équipe Billie Jean King Cup, a atteint les quarts de finale de l'événement W25 à Changwon, en Corée du Sud, où elle a été devancée dans un jeu décisif au troisième set.

Les Canadiens sont bien répartis cette semaine autour du globe sur le circuit ITF, bien qu'il y ait un grand groupe d'hommes canadiens qui participent à un événement ITF M25 à East Lansing, Michigan.

Vous pouvez suivre les Canadiens en action chaque semaine ici.





Cliquez ici pour voir l'article original