Rencontre Tennis

Monday Digest: Nadal au sommet de la montagne avec la victoire de l’Open d’Australie

Monday Digest: Nadal au sommet de la montagne avec la victoire de l’Open d’Australie


Nous savions tous que cet Open d'Australie allait être spécial.

On aurait du mal à trouver un événement du Grand Chelem plus mémorable, pour le meilleur ou pour le pire, mais après un début chancelant et le début du tennis, le premier majeur de la saison est devenu un pour les âges pour toutes les bonnes raisons avec deux finitions incroyables.

Et les Canadiens s'en sont bien sortis aussi.

Si ce qui s'est passé à Melbourne est une indication, nous allons vivre une incroyable saison 2022.

Voici ce que vous devez savoir.

Au cas où vous l'auriez manqué : Nadal et Barty entrent dans l'histoire

open d'Australie

D'une certaine manière, la fin de l'Open d'Australie était tout à fait prévisible.

Avant le tournoi, on s'attendait à ce que le premier majeur de la saison se termine avec un homme levant son record de 21st Titre en simple du Grand Chelem et meilleure joueuse féminine au monde, affirmant encore plus sa domination.

Les deux choses se sont produites, mais en premier lieu, ce n'était pas l'homme le plus attendu qui prenait la tête de la course du Chelem.

Après avoir poursuivi Roger Federer pendant toute sa carrière, Rafael Nadal est enfin au sommet de la montagne après avoir remporté son record de 21st titre majeur à l'Open d'Australie, brisant une triple égalité pour la plupart de tous les temps avec Federer et Novak Djokovic.

Et il l'a fait de manière spectaculaire, se ralliant à partir de deux sets dans ce qui était la deuxième plus longue finale du Grand Chelem de l'histoire pour battre le numéro 2 mondial Daniil Medvedev en cinq heures et 24 minutes. Ce n'était que le quatrième retour de Nadal 0-2, le premier depuis 2007 et c'était la première fois que cela se produisait en finale de l'Open d'Australie à l'ère ouverte.

Avec cette victoire, Nadal prend non seulement la tête de la plupart des titres majeurs en simple par un homme, mais il devient le deuxième homme de l'ère ouverte et le quatrième de tous les temps à remporter les quatre titres du Grand Chelem à deux reprises.

La finale elle-même en était une pour les âges, car Medvedev semblait avoir une main et trois doigts sur le trophée après avoir remporté les deux premiers sets et mené 3-2, amour-40 sur le service de Nadal pour briser dans le troisième set. Mais l'Espagnol a rappelé à tout le monde pourquoi il est peut-être le plus grand combattant du sport, sauvant les points de rupture et remportant son deuxième titre à Melbourne dans ce qui a peut-être été la plus grande victoire de sa carrière.

Pour rendre la victoire plus spectaculaire, il convient de rappeler que Nadal s'est fait opérer du pied il y a quelques mois et a révélé lors de l'Open d'Australie qu'il craignait que sa carrière ne soit terminée et qu'il s'attendait à ce que cet Open d'Australie soit probablement le dernier s'il réussissait à jouer. Il a ensuite contracté le COVID fin décembre. Mais rien de tout cela ne l'a empêché de commencer 2022 invaincu puisqu'il a déjà remporté deux titres.

Ashleigh Barty a eu un chemin beaucoup plus facile vers le titre du côté féminin, ne perdant pas un set sur le chemin de son troisième titre majeur et premier à son domicile Slam, remportant le trophée avec une victoire en deux sets contre Danielle Collins en finale.

Cette victoire a mis fin à une sécheresse de 44 ans pour les joueurs australiens lors de leur propre Chelem. Lors d'une cérémonie de trophée émouvante, Evonne Goolagong Cawley, la dernière Australienne à avoir remporté le titre en simple à l'Open d'Australie et une idole de Barty's, était sur place pour surprendre la n°1 féminine et lui remettre le trophée, quelque chose qui n'avait pas été annoncé. préalablement.

Il s'agissait du premier titre majeur de Barty sur des terrains durs, la plaçant en compagnie d'élite comme l'une des cinq seules joueuses actives à remporter au moins un titre de Chelem sur chaque surface, rejoignant Nadal, Djokovic, Federer et Serena Williams.

Barty est également la première femme autochtone à remporter l'Open d'Australie depuis Goolagong Cawley.

Du côté des Canadiens, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov se sont bien acquittés, atteignant les quarts de finale et tombant en cinq sets à suspense face aux éventuels finalistes.

Le match d'Auger-Aliassime a été particulièrement dramatique et déchirant, car il a joué l'un des meilleurs tennis de sa carrière jusqu'à présent, prenant une avance de deux sets sur Medvedev et détenant une balle de match dans le quatrième set. Mais Medvedev a pris la raquette des mains du Canadien, sauvant la balle de match avec un gros service et a réussi à s'accrocher à Auger-Aliassime en cinq sets.

Shapovalov a fait preuve de courage lors de son quart de finale contre Nadal, se ralliant à partir de deux sets pour pousser l'éventuel champion, qui semblait avoir du mal avec les conditions, à un cinquième set avant que Nadal ne creuse et remporte la victoire.

Pospisil s'impose en France

Croyez-le ou non, il y avait du tennis joué ailleurs la semaine dernière et Vasek Pospisil était la star, remportant le titre lors de l'événement ATP Challenger à Quimper, en France.

Pospisil a battu Grégoire Barrère en trois sets en finale pour remporter son 10e Trophée Challenger et premier depuis 2019. Le Canadien a remporté ses trois dernières finales du circuit Challenger.

Cette victoire a contribué à faire grimper le classement de Pospisil de 17 places, jusqu'à la 121e place mondiale.

Que regarder:

Il y a trois événements sur le circuit ATP cette semaine avec quelques jeux notables en action.

Le plus grand nom en compétition est Alexander Zverev, qui mène un peloton à Montpellier qui comprend également le quart de finaliste de l'Open d'Australie Gael Monfils, qui a remporté le titre à trois reprises.

Dominic Thiem devait faire son retour cette semaine à Cordoba, en Argentine, mais s'est retiré à la dernière minute. Le troisième événement se déroule à Pune, en Inde.

C'est une semaine vide pour la WTA sans tournois au calendrier. Il n'y a pas non plus de Canadiens en compétition cette semaine sur les tournées principales.

Under the Radar: Fung va dos à dos

Pospisil n'était pas la seule Canadienne à avoir remporté un titre la semaine dernière alors que Stacey Fung a défendu avec succès son titre lors de l'événement ITF W15 à Cancun au Mexique. C'était le deuxième titre ITF de Fung en carrière.

Elle n'a pas perdu un set sur le chemin de la finale, y compris une victoire en deux sets dans le match pour le titre et une victoire sur sa compatriote Bianca Jolie Fernandez, sœur cadette de Leylah Annie, en quart de finale.

L'événement ATP Challenger à Cleveland cette semaine met en vedette un trio de Canadiens. Brayden Schnur concourra en simple et rencontrera l'ancien joueur du Top 10 Jack Sock au premier tour. Alexis Galarneau s'est également qualifié pour le simple.

Schnur et Peter Polansky sont tous deux en compétition, avec des partenaires différents, en double à Cleveland.

Dans l'ensemble, comme sur le circuit principal, c'est une semaine calme sur les circuits inférieurs. Vous pouvez suivre les Canadiens en action chaque semaine ici.





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :