Rencontre Tennis

Monday Digest: Les empreintes digitales du Canada partout dans le tableau principal des Championnats Banque Nationale de Granby

Monday Digest: Les empreintes digitales du Canada partout dans le tableau principal des Championnats Banque Nationale de Granby


Des bouleversements, des bouleversements et encore des bouleversements.

Certaines des plus grandes stars du tennis sont tombées face à certains des adversaires les plus improbables.

Même si aucun Canadien n'a dépassé les quarts de finale à Cincinnati, vous aurez besoin de dix téléviseurs pour suivre toute l'action canadienne à Granby.

Voici ce que vous devez savoir.

Au cas où vous l'auriez manqué: Cincinnati était tout sauf prévisible

L'Open de l'Ouest et du Sud a connu un dénouement assez différent des tournois qui l'ont précédé à Toronto et à Montréal.

Pablo Carreño Busta et Simona Halep, tous deux champions de cet Open Banque Nationale présenté par Rogers, ont été évincés au cours des deux premiers tours (Bien que Halep ait été contraint de se retirer en raison d'une blessure). À partir de là, les équipes ATP et WTA ont vu bon nombre de leurs meilleures têtes de série tomber tôt et souvent.

Du côté des femmes, l'Américaine Madison Keys a surpris la numéro 1 mondiale Iga Świątek 6-3, 6-4 au troisième tour. Świątek n'a plus réussi à franchir les huitièmes de finale en quatre tournois depuis qu'elle a remporté Roland Garros en juin.

La Canadienne Leylah Annie Fernandez a également vu son tournoi écourté, lorsqu'elle s'est inclinée face à Ekaterina Alexandrova en deux sets au premier tour.

Au final, c'est Caroline Garcia, titulaire des qualifications, qui s'est imposée en battant Petra Kvitová 6-2, 6-4. La joueuse de 28 ans a dépassé Maria Sakkari, Jessica Pegula et Aryna Sabalenka en route vers la finale où elle a remporté son troisième titre de Masters 1000 en carrière, et le premier depuis 2017.

Du côté des hommes, alors que Carreño Busta n'a pas pu dépasser le premier tour, son homologue de la finale Hubert Hurkacz n'a pas fait beaucoup plus loin, tombant face à John Isner en huitièmes de finale. Le demi-finaliste montréalais Casper Ruud n'a pas non plus réussi deuxième jour passé, perdant contre le joker Ben Shelton.

Mais l'histoire de ce tournoi, commence et se termine avec Borna Coric.

Le joueur de 25 ans a commencé à faire tourner les têtes lorsqu'il a battu Rafael Nadal en huitièmes de finale dans un 3 sets très disputé. À partir de là, il a commencé une course de domination qui a commencé par une victoire convaincante 6-2, 6-3 sur Roberto Bautista Agut.

En quart de finale, Coric a ensuite battu Félix Auger-Aliassime 6-4, 6-4, avant de battre Cameron Norrie en deux sets pour atteindre la finale.

Stefanos Tsitsipas, quatrième tête de série, n'a pas pu arrêter le Croate en finale, alors que Coric a terminé le conte de fées en terminant par une victoire de 7-6 (0), 6-2.

À surveiller : le Canada bien représenté à Granby

Alors que l'Omnium Banque Nationale présenté par Rogers est terminé, les tournées ATP et WTA ne sont pas encore terminées avec le Canada.

Le tableau du simple féminin des Championnats Banque Nationale de Granby a débuté dimanche et dire que le Canada était bien représenté serait un euphémisme.

Kayla Cross, Cadence Brace et Marina Stakusic ont toutes remporté le tour de qualification pour rejoindre Rebecca Marino, Victoria Mboko et Katherine Sebov dans le tableau principal.

Sebov est devenu plus tard le premier Canadien à se qualifier pour le tournoi, battant Xinyu Wang à la manière d'un retour, 3-6, 6-4, 6-0.

Lundi marque la deuxième journée des qualifications chez les hommes, et quatre Canadiens s'affronteront pour une place dans le tableau principal. Kelsey Stevenson, Justin Boulais, Dan Martin et Taha Baadi chercheront à se joindre à un tableau principal qui compte déjà quatre autres Canadiens.

Sous le radar: Shapovalov montre des signes de vieillesse à Cincinnati

Le passé récent n'a pas été facile pour Denis Shapovalov. Entrant à Cincinnati, le Canadien n'avait pas gagné de matchs consécutifs depuis mai.

Plus récemment, à Montréal, il a semblé surpassé lors de sa défaite face à Alex de Minaur au premier tour.

À Cincinnati, Shapovalov a ouvert son tournoi en remportant un premier set difficile contre Grigor Dimitrov 7-6(4). Dans le deuxième set, cependant, le joueur de 23 ans a pris les choses en main, clôturant le match 6-3.

Shapovalov a maintenu cet élan dans un affrontement difficile au deuxième tour avec l'Américain Tommy Paul, et c'est au milieu du deuxième set que le Canadien a commencé à ressembler à lui-même.

Mené 6-3, 4-1, Shapovalov a remporté cinq matchs consécutifs pour remporter le deuxième set et a dominé le troisième pour remporter le match 3-6, 6-4, 6-3.

En huitièmes de finale, il a rencontré le numéro un mondial Daniil Medvedev, et malgré la défaite, Shapovalov a montré qu'il pouvait à nouveau rivaliser avec les meilleurs mondiaux, sauvant 77% de ses points de rupture dans une défaite serrée 5-7, 5-7. .

Vous pouvez suivre les Canadiens en action chaque semaine ici.





Cliquez ici pour voir l'article original