Rencontre Tennis

Monday Digest: le tennis de l’Open d’Australie reprend l’attention

Monday Digest: le tennis de l’Open d’Australie reprend l’attention


Alors que la neige tourbillonne à travers le Canada, c'est le moment idéal pour s'asseoir à l'intérieur et regarder un tennis de haute qualité joué sous le soleil éclatant du sud.

L'Open d'Australie est là.

Après l'une des préparations les plus étranges à un événement du Grand Chelem peut-être jamais dans l'histoire du sport, le tennis occupe enfin le devant de la scène à Melbourne en tant que meilleur rival du monde pour le premier titre majeur de la saison.

Voici ce que vous devez savoir :

À regarder : la saison du slam en Australie

open d'Australie

On dirait que l'Open d'Australie dure depuis des semaines depuis qu'il a fait les manchettes pour toutes les mauvaises raisons depuis le début de l'année.

Mais enfin, l'Open d'Australie est à nouveau une question de tennis.

Le premier événement du Grand Chelem de l'année débute cette semaine à Melbourne, donnant le coup d'envoi à la saison de tennis.

Quatre Canadiens concourront en simple, deux dans chaque tableau.

Chez les hommes, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov sont les têtes de série, neuvième et 14e respectivement, et chercheront à transformer leur élan de leur victoire historique en Coupe ATP en un succès en Grand Chelem.

Shapovalov est déjà opérationnel, ayant battu Laslo Djere lors de son match de premier tour dimanche (heure canadienne). Le prochain pour lui est Soonwoo Kwon et des affrontements potentiels avec Reilly Opelka au troisième tour et la troisième tête de série Alexander Zverev au quatrième tour se profilent à l'horizon.

Auger-Aliassime lancera son tournoi lundi contre Emil Ruusuvuori. Le tirage au sort a été beaucoup plus favorable au Montréalais, dont le premier adversaire tête de série pourrait être Dan Evans au troisième tour, suivi du numéro 5 Andrey Rublev au quatrième tour. Cependant, il est dans le même quart que Daniil Medvedev, le joueur le mieux classé du tableau masculin.

Les hommes canadiens devraient aimer leurs chances de faire une course profonde à Melbourne, tout comme à peu près tous les joueurs du tableau masculin, car c'est le plus ouvert depuis longtemps.

Rafael Nadal est le seul ancien champion masculin du tirage au sort et a une chance de prendre la tête de la liste des titres en simple du Grand Chelem masculin s'il remporte un 21st titre et deuxième à l'Open d'Australie, dans deux week-ends. Une victoire ferait également de lui le deuxième homme de l'ère ouverte à remporter le double chelem.

Bien sûr, le tirage au sort est aussi ouvert qu'il l'est car le triple champion en titre et numéro 1 mondial Novak Djokovic n'est pas en mesure de concourir après avoir été expulsé à la suite d'une longue bataille juridique qui a finalement abouti à l'annulation de son visa.

Les deux Canadiennes entament également leur tournoi lundi soir/mardi matin, avec Leylah Fernandez, tête de série pour la première fois de sa carrière dans un tournoi majeur au 23e rang, et Rebecca Marino en action.

Le tirage au sort de Fernandez regorge de revanches potentielles à l'US Open, car elle pourrait rencontrer Angelique Kerber au troisième tour et Aryna Sabalenka au quatrième. Tout d'abord, elle doit affronter le joker australien Maddison Inglis lundi soir.

Cependant, un affrontement entièrement canadien au troisième tour est une possibilité si Marino peut gagner son premier match contre Marie Bouzkova et ensuite contrarier le 16e tête de série Kerber au deuxième tour.

Ashleigh Barty entre dans son chelem à domicile en tant que tête de série et grande favorite, même si elle pourrait avoir les mains pleines lors d'un affrontement au quatrième tour avec la championne en titre Naomi Osaka.

Le tirage au sort féminin est presque complet, seul Ons Jabeur s'étant retiré à la dernière minute, ce qui signifie, comme d'habitude, que la liste des prétendantes au titre féminin est à peu près aussi longue que la liste des inscrits elle-même.

Fernandez est la seule Canadienne à faire double emploi, faisant équipe avec Erin Routliffe en double féminin. Ils pourraient rencontrer les deuxièmes têtes de série Shuko Aoyama et Ena Shibahara au deuxième tour.

Gabriela Dabrowski, la cinquième Canadienne à participer aux tableaux seniors à Melbourne, et sa partenaire Giuliama Olmos sont les sixièmes têtes de série du double féminin

Au cas où vous l'auriez manqué : retours en force

Croyez-le ou non, il y a eu de l'action à l'extérieur de la salle d'audience la semaine dernière lors des tournées ATP et WTA.

Il n'est pas rare que les événements de la semaine précédant un Chelem attirent moins l'attention, généralement parce que les grands noms ne jouent pas et que l'excitation du prochain majeur est écrasante, mais bien sûr cette année, de nombreux fans de tennis ont été collés aux procédures judiciaires et aux conférences de presse. alors que se déroulait le drame de la déportation de Djokovic. C'était malheureux car la qualité des événements d'échauffement de l'Open d'Australie était vraiment élevée.

Sidney

Vous vous souvenez en 2019 quand Andy Murray a été battu à l'Open d'Australie et beaucoup pensaient que c'était le dernier match de sa carrière ?

Cela s'est avéré depuis longtemps faux, mais il y avait un sentiment de circularité lorsque l'ancien n ° 1 mondial a atteint la finale cette semaine à Sydney en tant que wildcard, sa première finale depuis octobre 2019.

Le Britannique a éliminé une paire de têtes de série, le n° 2 Nikoloz Basilashvili et le n° 4 Reilly Opelka, rebondissant après avoir perdu le premier set dans un bris d'égalité à deux reprises, en route vers la finale. Dans le match pour le titre, il est tombé face à la tête de série Aslan Karatsev en deux sets, qui avait lui-même survécu à un premier candidat au match de l'année en demi-finale contre un autre Britannique, Dan Evans.

C'était le troisième titre de la carrière de Karatsev, tous depuis sa percée à l'Open d'Australie l'an dernier.

Tandis que Murray réchauffait les cœurs du côté masculin, les meilleures femmes s'affrontaient pour donner un élan à Melbourne.

Lorsque la poussière est retombée, Paula Badosa est sortie victorieuse du peloton chargé, battant Barbora Krejcikova dans une finale épique en trois sets qui a nécessité un bris d'égalité pour décider du match.

Krejcikova avait déjà survécu à une demi-finale épique avec Anett Kontaveit, où elle avait devancé l'Estonienne en forme 14-12 lors du bris d'égalité du troisième set.

Le peloton féminin de Sydney était plein de stars, dont Garbine Muguruza (perdue contre Daria Kasatkina en quart de finale), Jabeur (abandonnée sur blessure en quart de finale), Petra Kvitova (perdue contre Jabeur au deuxième tour) et Belinda Bencic (battu par Badosa en quart de finale).

Adélaïde

En parlant de retours, alors que Murray a raté une victoire pour terminer son histoire de Cendrillon, Thanasi Kokkinakis a parcouru la distance à Adélaïde, remportant son premier titre en carrière en tant que joker.

Le joueur de 25 ans, autrefois prometteur, a vu sa carrière décimée par des blessures au cours des dernières années et n'avait pas atteint une finale depuis près de cinq ans. Mais Kokkinakis a montré pourquoi il était autrefois présenté comme une future star, remportant quatre épopées consécutives en trois sets pour mettre la main sur le trophée.

Kokkinakis a joué au moins un bris d'égalité lors de ses quatre derniers matchs de l'événement, y compris un bouleversement au deuxième tour de la deuxième tête de série John Isner où les trois sets sont allés à des bris d'égalité. En demi-finale, il a remporté un bris d'égalité au troisième set 10-8 pour battre la quatrième tête de série Marin Cilic.

En finale, l'Australien a perdu le premier set dans un bris d'égalité et s'est retrouvé dans un deuxième set décisif, à quelques points de la défaite contre Arthur Rinderknech, avant de prendre le briseur et finalement de gagner en trois sets.

Du côté féminin, Madison Keys a fait une déclaration en commençant par un bouleversement de la deuxième tête de série Elina Svitolina et sans jamais regarder en arrière, remportant le titre en battant la compatriote Alison Riske dans une finale entièrement américaine.

Keys a également battu son compatriote américain Coco Gauff en demi-finale.

Sydney n'a pas été tendre avec les meilleurs joueurs, car la numéro 2 mondiale Aryna Sabalenka a également rebondi au premier tour, tombant en trois sets contre Rebecca Peterson dans un match où la Biélorusse a réussi 21 doubles fautes.

Sous le radar:

Il y a beaucoup de tennis en dehors de l'Open d'Australie cette semaine.

Vasek Pospisil sera la tête de série lors d'un événement Challenger à Forli, en Italie, pour la deuxième semaine consécutive. La semaine dernière, il a été battu en quart de finale et cherchera à s'améliorer cette semaine.

Deux Canadiennes se sont qualifiées pour les quarts de finale des circuits ITF la semaine dernière, Katherine Sebov à Monastir, en Tunisie et Marina Stakusic à Cario, en Égypte.

Les deux femmes concourent à nouveau cette semaine, ainsi qu'un quatuor de Canadiennes lors d'un événement à Cancun, au Mexique.

Vous pouvez suivre les Canadiens en action chaque semaine ici.





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :