Rencontre Tennis

Monday Digest: Fernandez prend de l’élan en direction d’Indian Wells

Monday Digest: Fernandez prend de l’élan en direction d’Indian Wells


Pendant une minute, la semaine dernière a semblé être un crève-cœur pour le Canada.

Les éliminatoires de la Coupe Davis se sont mal déroulées et la défense du titre de Leylah Fernandez à Monterrey semblait en difficulté. Mais d'une manière ou d'une autre, l'adolescent canadien a réussi à atteindre le feu et à le sauver avec une victoire incroyable pour les âges pour transformer une semaine difficile en un grand succès.

Et elle l'a fait juste à temps pour gagner en confiance avant l'un des plus grands événements de la saison.

Voici ce dont vous avez besoin pour vous.

Au cas où vous l'auriez manqué: Fernandez se rend dos à dos à Monterrey

Plus tôt dans la saison, un mème a fait le tour d'Internet à propos d'Anett Kontaveit ordonnant que chaque tournoi se déroule désormais sur des terrains durs intérieurs, où elle a dominé.

Si Fernandez était en charge de la tournée, chaque tournoi se jouerait probablement au Mexique.

L'adolescente canadienne a défendu avec succès un titre pour la première fois de sa carrière la semaine dernière, remportant son deuxième titre consécutif à l'Abierto GNP Seguros à Monterery, au Mexique, également le deuxième titre de sa carrière. Elle a remporté 10 matchs consécutifs lors de l'événement et a au moins atteint une finale au Mexique trois années de suite.

Ce n'était pas une défense de titre de routine, car Fernandez a eu besoin à deux reprises d'un bris d'égalité au troisième set au cours de ses cinq matchs, y compris la palpitante victoire en finale contre Camila Osorio, où la Canadienne s'est ralliée après un set down, 1-4 dans le troisième et a sauvé cinq match. points avant de réclamer le trophée.

Fernandez n'avait été que 1-2 en 2022 et n'avait pas joué depuis sa défaite au premier tour de l'Open d'Australie avant d'arriver à Monterrey.

Déception en Coupe Davis

La victoire de Fernandez à Monterrey a été un bon changement de rythme pour les fans de tennis canadiens après une mauvaise passe plus tôt dans le week-end lors des éliminatoires de la Coupe Davis.

Le Canada ne participera pas à la finale de la Coupe Davis cette saison après avoir été balayé lors de son match de qualification par les Pays-Bas. Les Néerlandais ont remporté les quatre matches disputés, tous en deux sets.

Il y avait une lueur d'espoir dans le match d'ouverture en simple, quand Alexis Galarneau a fait de solides débuts en Coupe Davis, poussant le quart de finaliste de l'US Open Botic van de Zandschulp dans un match serré en deux sets.

Mais à partir de là, c'était à sens unique puisque Steven Diez a perdu ses deux matchs en simple et la paire de Brayden Schnur et Peter Polansky a été surpassée par une équipe néerlandaise en double plus expérimentée.

Le Canada devra maintenant disputer un match nul du Groupe mondial I en septembre pour avoir une chance de revenir dans les qualifications pour 2023. Le Canada a été la seule équipe des qualifications de la Coupe Davis à perdre face à une équipe moins bien classée.

Un point lumineux

L'autre tournoi du WTA Tour la semaine dernière a vu ce qui pourrait être l'une des histoires les plus incroyables de la saison de tennis alors que Dayana Yastremska a atteint la finale de Lyon quelques jours seulement après avoir fui l'Ukraine avec sa sœur de 15 ans.

Malgré l'expérience déchirante d'avoir été forcée de fuir un pays déchiré par la guerre et de jouer avec le poids du conflit sur ses épaules, Yastremska a pu se battre pour sa première finale depuis janvier 2020, se drapant du drapeau ukrainien à chaque fois qu'elle a marché sur le terrain.

Au final, Yastremska a été battue dans une finale en trois sets par Shuai Zhang.

À regarder : Bienvenue au paradis

Le prochain événement au programme est le cinquième événement du Grand Chelem autoproclamé du tennis, le premier événement Masters 1000 de l'année et le deuxième WTA 1000, l'Open BNP Paribas à Indian Wells.

Daniil Medvedev fera ses débuts au n ° 1 mondial, après avoir décroché le classement à Acapulco le mois dernier. Il mène un peloton masculin empilé qui comprend 27 des 30 meilleurs joueurs du classement. L'absence la plus notable est celle du numéro 2 mondial Novak Djokovic, qui ne peut pas concourir en raison des restrictions liées au COVID-19 aux États-Unis.

Cameron Norrie est le champion en titre chez les hommes et est tête de série 11e. Rafael Nadal cherchera à maintenir son début parfait en 2022 car il est invaincu à 15-0 jusqu'à présent cette année. Le champion de l'Open d'Australie est classé troisième derrière Medvedev et Alexander Zverev.

Félix Auger-Aliassime profite de l'absence de Djokovic, car cela a fait passer sa tête de série au n ° 8, ce qui signifie qu'il n'affrontera pas un joueur mieux classé avant au moins les quarts de finale. Ce sera la première fois qu'Auger-Aliassime se classera dans le Top 10 lors d'un Masters 1000. Denis Shapovalov est tête de série 12e.

Vasek Pospisil participe au tirage au sort des qualifications.

L'épreuve féminine sera sans leur n ° 1 mondiale car Ashleigh Barty s'est retirée en invoquant le besoin de récupération. Au lieu de cela, la numéro 2 mondiale Barbora Krejcikova sera la tête de série. Barty est la seule membre du Top 10 féminin qui sera absente d'Indian Wells.

Paula Badosa est la championne en titre et est classée cinquième derrière Krejcikova, Aryna Sabalenka, Anett Kontaveit et Iga Świątek.

Leylah Fernandez est la seule Canadienne dans le tableau du simple et est classée 18e favorite.e. Elle a atteint le quatrième tour lors de l'Open BNP Paribas en octobre dernier. Gabriela Dabrowski et sa partenaire Giuliana Olmos sont sixièmes têtes de série en double.

Le tirage au sort pour les femmes aura lieu lundi et mardi pour les hommes.

Under the Radar: Marino remporte le premier titre de 2022

Dans l'ensemble, la semaine dernière a été très bonne pour les Canadiennes, car Rebecca Marino a également remporté son premier titre de 2022, faisant exploser le tirage au sort pour remporter l'événement ITF W60 à Arcadia, en Californie.

Marino n'a pas perdu un set en route vers son plus grand titre en trois ans.

Pospisil a été en bonne forme ces derniers temps sur l'ATP Challenger et a atteint les demi-finales la semaine dernière à Turin, en Italie.

Dans l'ensemble, cette semaine est un peu plus calme que d'habitude sur les circuits inférieurs. Marino cherchera à rester chaud lors d'un autre événement W60, cette fois à Guanajuato, au Mexique. Brayden Schnur est le seul Canadien à participer à l'ATP Challenger Tour cette semaine en Italie.

Vous pouvez suivre les Canadiens en action chaque semaine ici.





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :