Rencontre Tennis

Monday Digest: Fernandez prend d’assaut Roland-Garros

Monday Digest: Fernandez prend d’assaut Roland-Garros


À certains égards, la première semaine de Roland-Garros était très prévisible.

Presque tous les favoris du côté masculin ont fait le travail, organisant ce qui devrait être une deuxième semaine dramatique. Du côté des femmes, l'écrasante favorite semble prête à poursuivre sa domination alors que le tirage au sort implose autour d'elle.

Mais un Canadien embêtant pourrait avoir quelque chose à dire à ce sujet.

Voici ce que vous devez savoir.

Au cas où vous l'auriez manqué : Fernandez, Dabrowski toujours debout à Paris ; Auger-Aliassime entre dans l'histoire dans la défaite

Avec les terrains bondés lors d'un événement du Grand Chelem, il est vraiment difficile de voler la vedette. Mais c'est ce que les Canadiens ont réussi à faire lors de la première semaine de Roland-Garros.

Leylah Annie Fernandez semble retrouver la forme qui l'a vue atteindre la finale de l'US Open l'automne dernier, se qualifiant pour son deuxième quart de finale majeur.

Malgré un tirage au sort peu aimable, Fernandez a montré son courage de marque. Elle a traversé ses deux premiers matchs sans perdre un set avant de bouleverser 14e tête de série Belinda Bencic en trois sets serrés au troisième tour.

Au quatrième tour, elle a de nouveau eu besoin de trois sets, mais a réussi à battre la demi-finaliste de Roland-Garros 2019 Amanda Anisimova pour atteindre les huit derniers.

Un affrontement entièrement canadien au troisième tour n'a été évité que de justesse, car Bianca Andreescu a été battue par Bencic en deux sets. Si Andreescu avait gagné, elle aurait rencontré Fernandez au troisième tour.

Considérant que Fernandez a remporté les quatre matches, la plus grande star de la semaine était sans doute Félix Auger-Aliassime, qui a fait ce que seuls deux hommes avaient fait auparavant : pousser le 13 fois champion Rafael Nadal à cinq sets à Roland-Garros.

Auger-Aliassime a failli ne pas se qualifier pour le choc du quatrième tour avec le roi de la terre battue, car il était mené par deux sets à aimer lors de son match du premier tour contre le qualifié Juan Pablo Varillas. Mais le Canadien a pu se rallier pour la victoire de retour et n'a pas regardé en arrière, remportant ses deux prochains matchs en deux sets pour devenir seulement le deuxième Canadien de l'ère ouverte à atteindre le quatrième tour en simple dans les quatre tournois du Grand Chelem.

En tant qu'outsider massif contre Nadal, Auger-Aliassime a donné au plus grand joueur sur terre battue de tous les temps tout ce qu'il pouvait gérer, prenant le premier set, puis montrant un courage incroyable pour se battre pour forcer un cinquième après que Nadal ait pris les devants.

Même s'il n'a pas pu terminer le travail dans le cinquième set, Auger-Aliassime a rejoint un club exclusif avec Novak Djokovic et John Isner comme les seuls hommes à pousser Nadal à cinq sets à Roland-Garros.

Les deux autres Canadiens en compétition en simple, Denis Shapovalov et Rebecca Marino, ont tous deux été battus en deux sets au premier tour.

Shapovalov est tombé face à Holger Rune, qui a ensuite atteint le quatrième tour, tandis que Marino a été battu par 18e la tête de série Coco Gauff, toujours en vie en quart de finale.

Photo : Martin Sidorjak

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski a connu des résultats mitigés.

Elle et sa partenaire Giuliana Olmos, les troisièmes têtes de série du double féminin, ont été contrariées au troisième tour par 14e graines Jelena Ostapenko et Lyudmyla Kichenok.

Dabrowski est toujours en vie en quart de finale du double mixte avec John Peers.

Fernandez et sa partenaire Kirsten Flipkens ont été battues au deuxième tour par les deuxièmes têtes de série Veronika Kudermetova et Elise Mertens.

Dans l'ensemble, le simple masculin était assez prévisible, avec 14 des 16 derniers joueurs restants dans le tirage au sort, y compris l'ensemble du Top 8. Cinq des huit premières têtes de série ont atteint les quarts de finale, bien qu'un bouleversement majeur ait vu Stefanos Tsitsipas, qui était le favori pour sortir de la moitié inférieure, perdre contre Dane Holger Rune au quatrième tour.

Cependant, l'équipe féminine n'avait qu'une seule constante, à savoir la numéro 1 mondiale Iga Świątek, sur laquelle s'appuyer. La tête de série a atteint les huitièmes de finale sans perdre un set, avant de se rallier à partir d'un set pour atteindre les quarts de finale.

Świątek était la seule tête de série du Top 10 à atteindre le quatrième tour. Jessica Pegula était la seule autre tête de série du Top 16 à atteindre les huitièmes de finale.

À surveiller : Leylah vise une deuxième finale majeure

À l'approche des quarts de finale, qui commencent mardi, Leylah Fernandez est la joueuse la mieux classée restante dans la moitié inférieure du tableau, ce qui en fait sans doute la favorite pour atteindre la finale.

Sur son chemin se trouve Martina Trevisan, qui a atteint les quarts de finale en 2020 et vient de remporter un titre à Rabat la semaine avant Roland-Garros. Ce match sera premier sur le court Philippe-Chatrier mardi matin.

Si Fernandez remporte son quart de finale, elle rencontrera son compatriote Coco Gauff ou la championne de l'US Open 2017 Sloane Stephens pour une place en finale.

Iga Świątek est la finaliste attendue de la moitié supérieure, bien qu'elle ait encore deux matches à disputer. Elle rencontrera 11e tête de série Jessica Pegula en quart de finale puis vainqueur entre Daria Kasatkina et Camila Giorgi en demi-finale.

Tous les regards sont tournés vers la moitié supérieure du tableau masculin puisque Nadal-Djokovic LIX aura lieu en quart de finale mardi. Djokovic a battu Nadal en demi-finale l'an dernier, bien que l'Espagnol ait remporté sept des neuf rencontres à Roland-Garros.

Le vainqueur de ce match affrontera probablement l'autre favori du titre, Carlos Alcaraz, si l'Espagnol battait la quatrième tête de série Alexander Zverev en quart de finale.

Dans la moitié inférieure, Casper Ruud a réservé sa place dans les huit derniers et affrontera Holger Rune, qui a atteint son premier quart de finale du Grand Chelem en bouleversant le finaliste de l'an dernier Stefanos Tsitsipas. Le dernier quart de finale sera déterminé plus tard lundi et opposera Andrey Rublev à Daniil Medvedev ou Marin Cilic.

Gabriela Dabrowski cherchera à maintenir son Open de France en quart de finale du double mixte avec John Peers. Ils affronteront une paire non classée dans les huit derniers et rencontreront les deuxièmes têtes de série Wesley Koolhof et Ena Shibahara en demi-finale.

Sous le radar:

Alors que tous les regards étaient tournés vers Paris la semaine dernière, la Canadienne Stacey Fung était occupée à nettoyer au Mexique. La Canadienne de 25 ans a remporté son deuxième titre ITF en carrière, remportant la victoire lors de l'événement W15 à Cancun.

Les deux titres de Fung ont été remportés à Cancun, après y avoir remporté un autre événement W15 en décembre dernier. La Canadienne a été solide comme un roc dans sa course au titre la semaine dernière, perdant trois matchs ou moins dans huit des 10 sets qu'elle a remportés, ne perdant que deux sets au total.

Fung a également atteint la finale du double avec Dasha Ivanova comme tête de série, mais a été battue en finale.

Huit Canadiens, quatre hommes et quatre femmes, dont Fung, participent à un autre événement de la FIT cette semaine à Cancun.

Steven Diez et Alexis Galarneau participent tous les deux à des événements ATP Challenger cette semaine en Allemagne et en Italie respectivement.

Vous pouvez suivre les Canadiens en action chaque semaine ici.





Cliquez ici pour voir l'article original