Rencontre Tennis

Le Centre national de tennis présenté par Rogers : Célébration de ses 15 ans

Le Centre national de tennis présenté par Rogers : Célébration de ses 15 ans


Cette semaine, Tennis Canada a présenté sa classe 2021-2022 d'athlètes qui s'entraînent au Centre national de tennis (CNT) présenté par Rogers depuis au moins un an et tout au long de la pandémie : Victoria Mboko, Kayla Cross, Mia Kupres, Annabelle Xu , Jaden Weekes et Christophe Clément. Apprenez-en plus sur eux dans ce Présentation vidéo.

Si vous entendrez très probablement de plus en plus parler d'eux dans les années à venir, ils ont déjà marqué les esprits en faisant partie de la 15e promotion de l'histoire du NTC !

Cette année, le Centre célèbre son 15e anniversaire. Créé en 2007 sous la direction de Louis Borfiga, ancien vice-président du développement élite de Tennis Canada, le CEN a accueilli une cinquantaine d'athlètes et a fait ses preuves en aidant ses joueurs, dont Milos Raonic, Eugénie Bouchard, Félix Auger-Aliassime et Bianca Andreescu — accéder aux plus hautes sphères du tennis international.

« Il y a près de 15 ans, Tennis Canada a inauguré le tout premier Centre national de tennis, avec un programme à temps plein conçu pour les meilleurs athlètes du pays âgés de 14 à 18 ans afin de leur fournir des ressources d'entraînement, d'éducation, d'entraînement et de science du sport pour réussir. au plus haut niveau de notre sport », mentionné Hatem McDadi, vice-président principal du développement du tennis. « Grâce au soutien de tous les partenaires impliqués dans le développement des athlètes, nous pouvons dire que notre investissement a porté ses fruits. Nous pouvons être fiers de notre Centre et travailler dans le secteur privé pour aider le tennis canadien à prospérer au plus haut niveau, et il sera important de continuer à travailler ensemble pour préparer les joueurs de demain et consolider la position du Canada sur la scène mondiale.

Un investissement de long terme qui a rapidement tenu ses promesses

Photo; Martin Sidorjak

La NTC a été fondée sur la prémisse que le Canada pourrait former des champions locaux qui participeraient à des tournois internationaux majeurs. Alors que l'un des objectifs clés était de générer plus d'intérêt pour le sport parmi les médias et le public, il y avait aussi une détermination à montrer aux générations futures qu'elles pouvaient se classer parmi les meilleures au monde.

En se tournant vers les principales nations du tennis comme la France et la Russie, Tennis Canada a créé le CEN et investi massivement dans le développement de l'élite. L'objectif était à long terme, mais les résultats ont commencé à s'accumuler en un rien de temps.

Photo : Mike Lawrence/Tour ATP

Milos Raonic a remporté son premier titre ATP en 2011 à San José. Depuis le début de sa carrière, il a récolté 8 trophées de vainqueur et participé à 15 autres finales, dont Wimbledon en 2016.

Crédit photo : Jorge Ferrari

Eugénie Bouchard a remporté deux titres WTA, l'un en simple (Nuremberg, 2014) et l'autre en double (Auckland, 2019). Elle a également disputé 11 finales (7 en simple, 4 en double), dont Wimbledon en 2014.

felix auger-aliassime nous ouvre la pompe à poing
Photo: camerawork usa

Félix Auger-Aliassime poursuit son ascension sur le circuit professionnel. Détenteur d'un titre de double (Masters de Paris, 2020), il a pris part à 9 finales (8 en simple) et a fait son entrée au Félix Auger-Aliassime continue de grimper au classement ATP. Il détient un titre en double (Paris Masters 2020), a disputé 9 finales (8 en simple) et est entré dans le Top 10 en 2021 à la 10e place, son meilleur classement en carrière.

||
Photo : Peter Power/Tennis Canada

Bianca Andreescu aura marqué l'histoire du tennis au pays en Bianca Andreescu est entrée dans l'histoire du tennis canadien en devenant la première Canadienne à triompher lors d'un Grand Chelem (US Open 2019). Elle détient également deux titres WTA, dont le National Bank Open (2019), et a fait deux apparitions finales.

Au cours des 15 dernières années, les joueurs de la NTC ont remporté cinq titres en simple et neuf finales d'événements du Grand Chelem (juniors et professionnels). Même s'il ne fait aucun doute que leur succès est le résultat de tout leur travail acharné et des efforts investis par ceux qui les entourent, le Centre national de tennis est resté le catalyseur qui a donné aux meilleurs et aux plus brillants Canadiens l'occasion de se joindre à l'élite mondiale.

Quand un chapitre se termine, un autre commence

Depuis l'été dernier, Guillaume Marx dirige le Centre national de tennis présenté par Rogers, ainsi que les centres d'entraînement régionaux de Montréal, Toronto et Vancouver, qui regroupent les meilleurs joueurs de moins de 15 ans de chaque région. Sylvain Bruneau continue de superviser le programme de transition du CNT pour les filles, en étroite collaboration avec Simon Larose, et Marx dirige le programme pour les garçons avec l'appui de Martin Laurendeau. Nicolas Perrotte et Virginie Tremblay sont les préparateurs physiques du centre et André Barette est le conseiller pédagogique.

Avec ce sens du renouveau, il est essentiel de se rappeler que les changements ne marquent pas le début de quelque chose de nouveau mais plutôt les prochaines étapes du cheminement amorcé en 2007. Les efforts de la dernière décennie et les succès de nos joueurs canadiens à tous les niveaux sont ce qui a permis à Tennis Canada de jeter les bases solides et essentielles qui assurent le développement de notre sport.

Sachant que le NTC a été initialement fondé dans le but de générer un impact à long terme avant des résultats à court terme, les prochains chapitres promettent d'être très excitants !





Cliquez ici pour voir l'article original