Rencontre Tennis

Galarneau et Diez abandonnent des matchs serrés le premier jour, les Pays-Bas mènent 2-0

Galarneau et Diez abandonnent des matchs serrés le premier jour, les Pays-Bas mènent 2-0


Disputant leur deuxième match de qualification pour la Coupe Davis, l'équipe canadienne présentée par Sobeys vise une troisième place consécutive dans la finale de la Coupe Davis. Le Canada a terminé deuxième en 2019, se qualifiant automatiquement pour les finales 2020-21. Se dressant sur leur chemin d'une autre apparition en phase de championnat, un match nul à La Haye, aux Pays-Bas, contre l'équipe néerlandaise solide et stable.

Équipe Canada a rencontré les Pays-Bas à quatre reprises et mène actuellement le duel 3-1. La dernière fois qu'ils se sont rencontrés en 2018, Milos Raonic et Denis Shapovalov ont réussi à assurer la victoire de la Maple Leaf à Toronto. Cette semaine, Équipe Canada tentera de reproduire ce résultat, mais sans ses meilleurs joueurs et sans l'avantage du terrain.

Alexis Galarneau, de Laval, au Québec, a été le premier à participer à Équipe Canada. Le numéro 332 mondial a eu 23 ans hier et a obtenu le feu vert de Frank Dancevic pour débuter son tout premier match de Coupe Davis.

Photo : Martin Sidorjak

La recrue de la Coupe Davis avait une tâche difficile devant lui alors qu'il affrontait le bouillant Botic van de Zandschulp. En 2021, van de Zandschulp a commencé l'année en tant que n ° 156 du classement, et lundi dernier, il a pénétré le Top 50 et a atteint un sommet en carrière de n ° 48.

Galarneau a mené un combat formidable contre le joueur du top 50, mais a finalement abandonné le match aller-retour 7-5, 7-6 (9).

Dans le premier set, le jeune Canadien est sorti fort et a montré à tous qu'il est très capable de jouer contre des adversaires de haut rang. Il a marqué le premier avantage de break, a eu le plus d'opportunités de break et a joué le set le plus propre, cependant, le puissant van de Zandschulp a réussi à le prendre par un score de 7-5. La grande différence dans le premier set a été les balles de break converties. Galarneau était 2/7 tandis que son adversaire était un 3/3 parfait.

Les deux joueurs ont amélioré leur jeu dans le deuxième set. Il semblait que chaque fois qu'un joueur commençait à s'éloigner, l'autre ripostait presque immédiatement. À juste titre, le set serré avait besoin d'un bris d'égalité, mais pas sans drame, car van de Zandschulp a repoussé trois balles de set lors du 12e match.

Dans le bris d'égalité, Galarneau a réussi à obtenir le premier mini-break, mais un cordon de filet allant dans le sens de van de Zandschulp l'a lié. Le Néerlandais, qui frappe fort, a ensuite pris une avance de 5-2, mais le courageux Canadien s'est battu pour revenir et a finalement obtenu un autre point de consigne. Malheureusement pour Équipe Canada, van de Zandschulp a continué à trouver son premier service quand il en avait le plus besoin, a annulé le point de balle et a scellé le match au 20e point du bris d'égalité.

Malgré la défaite, Alexis Galarneau a réalisé une solide performance lors de ses débuts en Coupe Davis.

Griekspoor devance Diez pour donner une avance de 2-0 aux Pays-Bas

Le deuxième match de la journée opposait Steven Diez de Toronto au numéro 54 mondial Tallon Griekspoor. Diez, qui cherche sa première victoire en Coupe Davis, dispute son troisième match nul et détient un record de 0-2 lors de ses deux précédentes apparitions. Une victoire contre Griekspoor pour faire entrer le Canada au tableau serait un excellent moyen d'obtenir la victoire numéro un.

Photo : Martin Sidorjak

Au début du set d'ouverture, les deux joueurs ont pu parcourir leurs jeux de service. Bien qu'ils aient eu du mal à garder les premiers services en jeu, Diez et Griekspoor ont capitalisé lorsqu'ils l'ont fait – le Canadien remportant 15/21 des points de premier service tandis que son adversaire était un parfait 12/12.

Le n ° 54 mondial a monté d'un cran lors du huitième match et a réussi à se donner quatre occasions de balles de break. Ils ont tous été repoussés par le tenace Diez, mais le Canadien en a fait les frais lors du 10e match sur la cinquième chance de balle de break de Griekspoor, qui était aussi une balle de set. Griekspoor a remporté le premier set par un score de 6-4.

Au lieu de profiter de cet élan dans le set suivant, Griekspoor a eu un très mauvais début de deuxième set. Diez a profité du début poussif de son adversaire et a marqué le premier break du set. Griekspoor a finalement craqué lors du sixième match, que la foule néerlandaise a savouré. Le terrain a commencé à pencher en faveur de Griekspoor, et il a finalement remporté le match au 10e match, gagnant 6-4, 6-4.

Le Canada cherchera à éviter le balayage samedi, en commençant par un match de double entre Brayden Schnur/Peter Polansky et Wesley Koolhof/Matwe Middlekoop.





Cliquez ici pour voir l'article original