Rencontre Tennis

Entrevue avec Jocelyn Robichaud, nouveau responsable du développement U15 de Tennis Canada

Entrevue avec Jocelyn Robichaud, nouveau responsable du développement U15 de Tennis Canada


Le mois dernier, Tennis Canada a annoncé la nomination de Jocelyn Robichaud à la tête du développement U15.

L'expérience de Jocelyn en tant que joueur, entraîneur national et directeur des entraînements de haute performance est vaste et l'a aidé à décrocher ce poste. Jocelyn est un ancien du top 10 junior classé ITF, 3x champion junior du Grand Chelem en double, joueur classé ATP et ancien membre et joueur de l'équipe de Coupe Davis. Jocelyn a une solide compréhension de la voie de développement du tennis de club et du système de club étant donné qu'il a grandi dans cette structure et a passé les cinq dernières années en tant que directeur du développement des entraîneurs de haute performance à travailler avec les entraîneurs du secteur privé à travers le Canada.

La carrière d'entraîneur de Jocelyn comprend le capitaine Jr. DC, l'entraîneur de l'équipe de la Fed Cup et le travail au Centre national d'entraînement de Montréal en tant qu'entraîneur national. Il a été le co-entraîneur du champion junior du Grand Chelem Filip Peliwo et a également été l'entraîneur de soutien de Felix et Milos au Centre national d'entraînement de Montréal dans les premières années sous la direction de Guillaume. Le rôle le plus récent de Jocelyn était celui de directeur du développement des entraîneurs de haute performance. Cela comprenait la direction du programme d'entraîneurs mentors, la direction de la certification/le développement professionnel des entraîneurs de haute performance pour les entraîneurs de haute performance et le travail avec une variété de partenaires, d'entraîneurs et d'administrateurs sur le terrain. Jocelyn est très respecté par ses pairs et les partenaires du secteur privé. Il comprend la structure du club, les entraîneurs du secteur privé et les défis régionaux uniques. Il est très investi et motivé pour aider à améliorer les conditions du pipeline pour toutes les personnes impliquées.

Pour mieux le connaître, notre équipe s'est entretenue avec lui pour discuter de son rendez-vous et lui poser quelques questions sur son quotidien et les défis qui l'attendent.

QUAND AVEZ-VOUS REJOINT TENNIS CANADA?

J'ai toujours fait partie de Tennis Canada, surtout lorsque je suis devenu l'un des meilleurs joueurs juniors de 18 ans et lorsque j'ai participé aux tournées professionnelles. Lorsque j'ai pris ma retraite du tennis à l'âge de 23 ans, j'ai maintenu mes liens avec l'organisation lorsque j'ai travaillé dans des clubs privés et le tournoi de Repentigny, par exemple. À 27 ans, je me suis officiellement joint à Tennis Canada en tant qu'entraîneur national, au moment même où Louis Borfiga créait le Centre national de tennis. Louis est en fait celui qui m'a offert mon premier emploi à Tennis Canada, et ce fut une expérience tellement unique. J'ai passé neuf ans comme entraîneur avec Guillaume Marx et soutenu des athlètes comme Milos Raonic, Filip Peliwo et Félix Auger-Aliassime. Plus récemment, j'ai été directeur du programme de certification des entraîneurs puis nommé responsable du développement U15 en 2021.

QUAND AVEZ-VOUS DÉCOUVERT VOTRE AMOUR DU TENNIS ?

Mon père jouait quand j'étais jeune, alors j'avais souvent l'occasion de jouer dans les parcs. J'ai toujours été assez doué sur les courts. J'étais aussi très bon au hockey et beaucoup de gens pensaient que j'avais le potentiel pour aller loin. Mais mon programme de tennis était mieux structuré – mon entraîneur était Sylvain Bruneau – et cela a en partie influencé ma décision de me concentrer uniquement sur le tennis. Je pensais que cela me donnerait les meilleures chances de me développer en tant qu'athlète, et ce fut le cas.

Jocelyn Robichaud - Coupe Davis
Au centre : Jocelyn Robichaud

QUELS SONT LES FAITS MARQUANTS DE VOTRE CARRIÈRE JUSQU'À PRÉSENT ?

En tant que joueur, être n°1 en double junior et n°11 en simple était incroyable ! J'ai battu des joueurs comme les célèbres frères Bryan et remporté trois tournois du Chelem junior. En tant que pro, j'ai participé aux demi-finales du double de l'Omnium Banque Nationale, qui était alors la Coupe Rogers. C'était certainement un autre moment fort.

En tant qu'entraîneur, c'est difficile à dire car j'ai de si bons souvenirs avec plusieurs joueurs. Bien sûr, il y a eu des moments forts en termes de résultats : je travaillais avec Filip lorsqu'il est devenu le n°1 des juniors et a remporté plusieurs titres du Grand Chelem. Mais, aujourd'hui, ce dont je me souviens le plus, c'est de voir des jeunes comme Filip et Félix grandir et participer à leur développement. Pour moi, c'est de loin ce que j'ai le plus apprécié dans ma carrière d'entraîneur.

QUELS SONT LES DÉFIS QUE VOUS PRÉVOYEZ DANS VOTRE NOUVEAU POSTE ?

Un de mes mandats clés est de revoir la structure concurrentielle et de créer de meilleurs liens avec les académies et les associations provinciales. Bien que nous ayons de bonnes relations avec tous les intervenants du tennis canadien, nous croyons fermement que l'ensemble du réseau, des clubs et associations provinciales aux centres régionaux et nationaux, pourrait être optimisé.

Mon autre grand défi est d'impliquer davantage de jeunes dans le tennis de compétition. Dans l'ensemble, il y a eu une augmentation de la participation au tennis ces dernières années, mais c'est principalement au niveau récréatif. L'objectif de Tennis Canada est d'améliorer les étapes de la transition afin que plus de jeunes joueurs puissent participer à des tournois et potentiellement intégrer des programmes d'élite. Cela implique de créer de nouvelles opportunités de jeu, ainsi que d'accompagner et de développer les jeunes joueurs qui rejoignent les différents circuits.

UNE DERNIÈRE CHOSE : PAR QUEL MANTRA VIVEZ-VOUS ?

Je ne vis pas selon un mantra en particulier, mais si je devais en trouver un, ce serait si tu fais quelque chose dans la vie, fais-le avec effort et qualité.





Cliquez ici pour voir l'article original