Rencontre Tennis

Denis fait Denis et s’en sort

Denis fait Denis et s'en sort


Il y a peu de joueurs qui peuvent mettre leurs fans à travers une essoreuse émotionnelle comme Denis Shapovalov. Mardi soir, sur le Court 10 de l'US Open contre Marc-Andrea Huesler, classé n°85, il y avait le pire et le meilleur du super-talentueux n°21 mondial.

Du premier set jusqu'au neuvième jeu du deuxième set, le Suisse de six pieds six pouces a pu jouer au tennis au rythme effréné et profiter d'un barrage constant de tirs errants de la raquette Shapovalov. Cela lui a rapidement valu un point d'une pause de service qui lui permettrait de servir pour une avance de deux sets à zéro. Il n'avait perdu qu'un point lors de ses quatrièmes jeux de service précédents dans le set, mais tout à coup, Shapovalov a retrouvé ses repères à 4-tous – après avoir sauvé un point de rupture lors du match précédent lorsque sa balle courte a amené Huesler au filet où il n'a pas pu. pour terminer deux occasions de volée, permettant finalement à Shapovalov de faire exploser un coup gagnant du revers.

Enfin, après six points et trois balles de break sauvées lors de ce neuvième match décisif, Huesler a commis une double faute pour perdre le match et Shapovalov a été immédiatement transformé.

Il a tenu le service pour adorer gagner le set et a traversé le troisième set. On avait l'impression que son talent fou et son tir puissant se trouvaient sur cette plaine plus élevée qui le rend si difficile à affronter.

Mais il a finalement donné à Huesler une ouverture dans le quatrième set. Il a sauvé une balle de break avec un as de 134 mph au sixième jeu mais ensuite, deux jeux plus tard, a concédé le break à la manière de Bad-Denis avec une double faute.

C'était tout ce dont Huesler avait besoin pour égaliser à deux sets chacun après un match de service d'amour à 6-3. Mais le score n'a même pas duré très longtemps, Shapovalov s'est cassé à 2-0 dans le cinquième, a tenu à 3-0 et était de retour à son meilleur niveau de haut vol, le conduisant jusqu'au bout pour conclure un 2-6, 6 -4, 6-4, 3-6, 6-1 victoire en deux heures et 57 minutes.

Shapovalov penche à gauche
Photo : Martin Sidorjak

Huesler, un homme sympathique de 26 ans, était parfois un participant et à d'autres un observateur de Shapovalov à son pire et à son meilleur.

« La première fois que je l'ai vu jouer, j'ai pensé que c'était un gars avec qui j'aimerais jouer », a déclaré le Suisse à propos de son adversaire canadien de 23 ans. « J'ai beaucoup aimé son jeu agressif. Et même lors de l'échauffement d'aujourd'hui, j'ai pu voir qu'il frappait très fort.

«Mais je suis toujours déçu de la défaite parce que je sentais que j'avais beaucoup d'occasions, surtout les deux premiers sets parce qu'il n'était vraiment pas vraiment dedans. Je pensais avoir de bonnes chances de gagner lors de ces deux premiers sets.

« Une fois qu'il a trouvé le rythme de 4-3 dans le deuxième set jusqu'au début du quatrième, ce n'était pas facile… vraiment difficile pour moi. Je pensais avoir bien servi mais chaque retour revenait. Et il est venu au filet, il a très bien passé et raté à peine un ballon du coup droit. Je ne savais vraiment pas quoi faire. Je me suis en quelque sorte dit les mêmes choses que Rafa dit parfois quand il joue Rog (son compatriote suisse Roger Federer), "tu dois juste le laisser jouer et accepter que c'est trop bien."

Ce sont des éloges et une raison pour laquelle tant d'amateurs de tennis sont fascinés par le talentueux joueur de 23 ans de Richmond Hill, en Ontario. Les chiffres du match ont flatté les deux joueurs – Shapovalov était 57/34 gagnants aux fautes directes tandis que Huesler était 32/27.

"Cette prise dans le deuxième set (dans le huitième jeu) où je pense que j'ai sauvé un point de rupture, un match très serré", a déclaré Shapovalov, "je savais que c'était un bon tournant. Si je pouvais obtenir le break le match suivant, cela pourrait renverser le match, ce que je pense qu'il a fait.

Le revers de Shapovalov est prêt
Photo : Martin Sidorjak

À propos de son début de match plutôt plat et jusqu'à la fin du deuxième set, il a déclaré : « C'est normal de venir à un tournoi et de ne pas être en croisière, surtout au début. C'est toujours délicat les deux premières rondes, surtout contre un gars comme aujourd'hui. C'est un gros serveur, va chercher ses coups. Ce n'est pas un adversaire facile avec lequel s'installer et trouver le bon timing.

"Je pense juste que l'expérience de jouer avec beaucoup de ces gars se construit de plus en plus. Je sais que j'ai le temps de faire demi-tour. Je pense que je m'améliore pour reconnaître cela et choisir les moments où je pourrais en quelque sorte essayer de faire la différence dans le match quand les choses ne vont pas dans mon sens.

Shapovalov a également parlé du retour de l'ancien joueur Mikhail Youzhny dans son équipe, ainsi que de l'actuel entraîneur Peter Polansky, en disant: "Pourquoi j'aime Mikhail, c'est parce que nous avons travaillé dans le passé et qu'il me connaît très bien. Je pense que mon équipe et Mikhail, nous avons tous la même vision sur la façon de jouer mon jeu et comment nous améliorer. Donc pour moi, Mikhail n'est qu'un ajout. Il a mentionné qu'il voyait la relation se prolonger dans le futur.

Pompe poing Shapovalov
Photo : Martin Sidorjak

Au deuxième tour de jeudi, Shapovalov affrontera l'un des deux Espagnols - soit Jaume Munar, classé n ° 57, soit Roberto Carballes Baena, n ° 80.

HEURES DE DÉPART DU MERCREDI POUR LE QUATUOR CANADIEN

Andreescu frappe en coup droit
Photo : Martin Sidorjak

Bianca Andreescu fait face à un test difficile lors de son match de deuxième tour mercredi contre Beatrix Haddad Maia, classée n ° 15. Le Brésilien de 6 pieds à floraison tardive, âgé de 26 ans, a remporté des épreuves sur gazon avant Wimbledon à Nottingham et à Birmingham et a été finaliste de l'Omnium Banque Nationale à Toronto plus tôt ce mois-ci. Elle a disputé neuf tournois du Grand Chelem dans sa carrière mais n'a jamais dépassé le deuxième tour.

Tête à tête : Haddad Maia 1-0 : Ils n'ont joué qu'une seule fois – lors d'un événement ITF à Waco, au Texas, en 2016 – et Haddad Maia a gagné lorsque Andreescu a abandonné dans le troisième set.

Le match Andreescu-Haddad Maia est le deuxième de la séance du soir au stade Louis Armstrong, après celui d'ouverture à 19 heures entre Félix Auger-Aliassime et Jack Draper.

Fernandez glisse vers le revers
Photo : Martin Sidorjak

Comme Andreescu, la tête de série n ° 14 Leylah Fernandez sera confrontée à un adversaire de grande taille - 5 pieds 11 pouces Luidmila Samsonova. La Russe de 23 ans, classée 35e, a remporté Washington et Cleveland sur la tournée WTA ce mois-ci, et est une joueuse avec un jeu puissant.

C'est son dixième tournoi du Grand Chelem en carrière, mais une seule fois – Wimbledon 2021 – elle a dépassé le deuxième tour. Le match est prévu quatrième après un départ à 11 heures dans la tribune.

H2H : Première rencontre

Coup droit marin
Photo : Martin Sidorjak

Rebecca Marino tentera d'atteindre le premier troisième tour du Grand Chelem de sa carrière lorsqu'il affrontera Daria Snigur mercredi sur le court 11 lors du deuxième match (après un masculin) après un départ à 11 heures.

L'Ukrainienne de 20 ans a provoqué une surprise majeure lundi en battant Simona Halep, double gagnante du Grand Chelem et championne en titre de l'Omnium Banque Nationale.

Marino connaît bien Snigur - ayant perdu une finale de l'événement ITF 2019 contre elle à Kasiwa, au Japon, par un score de 6-2, 6-4. Snigur a un coup droit non conventionnel qu'elle frappe en quelque sorte derrière elle. Mais c'est très efficace et a bien résisté au moment crucial contre Halep.

Tête à Tête : 1-0 Snigur

Photo : Martin Sidorjak

Les années passent et maintenant c'est Félix Auger-Aliassime, sixième tête de série, qui est le joueur le plus âgé et le plus expérimenté lorsqu'il affronte Jack Draper de Grande-Bretagne lors d'un match de deuxième tour en première place de la séance du soir au stade Louis Armstrong à 19 h.

Auger-Aliassime a eu 22 ans ce mois-ci et Draper, classé 53e, n'aura pas 21 ans avant décembre. Gaucher de 6 pieds 4 pouces, il a disputé son événement à domicile à Wimbledon à quatre reprises – deux fois en qualifications et deux fois dans le tableau principal – mais cet US Open est son premier Grand Chelem en dehors de Londres SW 19.

H2H : Première rencontre.





Cliquez ici pour voir l'article original