Rencontre Tennis

Blog de Victoria Mboko : Injury Woes, mon premier titre professionnel et être la nouvelle fille

Blog de Victoria Mboko : Injury Woes, mon premier titre professionnel et être la nouvelle fille


Bienvenue dans le dernier épisode de Victoria Mbokole blog de. La joueuse de 16 ans progresse sur la voie des joueuses de l'ITF et participe actuellement aux épreuves féminines de l'ITF World Tennis Tour ainsi qu'aux tournois juniors. Elle a représenté le Canada à la finale mondiale de tennis junior de l'ITF 2019 à Prostejov et à la finale de la Coupe Junior Billie Jean King 2021 par BNP Paribas à Antalya. Vicky a de grandes ambitions pour l'avenir et écrira régulièrement des articles pour l'ITF, donnant un aperçu de son parcours dans le tennis. Suivez ses progrès ici.

Je suis actuellement de retour à la maison et je ne peux pas jouer au tennis après avoir subi une déchirure du tendon du genou pendant la Championnats juniors, Wimbledon en juillet. Ce n'est rien de trop grave, mais je dois me reposer pendant les prochaines semaines.

Je sais ce que je dois faire pour être de retour sur le court le plus tôt possible, mais cela ne m'empêche pas d'être anxieux de temps en temps car il y a des occasions où je me réveille et que je veux juste aller courir. Malheureusement, je ne peux pas.

Cela dit, les blessures me permettent de me concentrer pleinement et de travailler sur les aspects de mon jeu qui doivent être améliorés et je fais actuellement beaucoup de fitness du haut du corps, ce qui, je l'espère, me sera très utile pour les dernières étapes de la saison.

L'intention est d'être en pleine forme et impatient de participer à certains événements de l'ITF World Tennis Tour vers la fin de l'année où j'essaierai de faire bonne impression. Peut-être pourrais-je même miser sur mon succès à W25 Saskatoon - plus à ce sujet plus tard!

Même si je souffre de blessures depuis Wimbledon, quand je repense aux derniers mois, cela a été une période très productive pour moi, à la fois dans le tennis junior et, comme je le dis, dans les rangs professionnels.

J'ai atteint les demi-finales en simple à Wimbledon et au Championnats juniors de l'US Open où j'ai perdu contre d'éventuels champions Liv Hovde des États-Unis et Alexandra Eala des Philippines respectivement.

mboko et croix avec le drapeau du canada
Photo : Martin Sidorjak

A SW19, j'ai aussi atteint la finale du double aux côtés de mon grand ami Croix de Kaylabien que nous ayons terriblement perdu un match décisif 11-9 contre le Kenya Angella Okutoyi et Rose Marie Nijkamp des Pays-Bas.

Comme c'était à Wimbledon, c'était ma première apparition au tableau principal à Flushing Meadows - un site où je n'étais jamais allé auparavant - donc je n'en attendais pas trop, surtout compte tenu de ma blessure, mais c'était un autre résultat positif.

Avant l'US Open, cependant, il y a eu un moment vraiment excitant et important dans ma carrière lorsque j'ai soulevé l'argenterie pour la première fois sur le circuit mondial de tennis de l'ITF à Saskatoon.

Encore une fois, je n'avais pas trop d'attentes quand j'ai commencé le tournoi car c'était peu de temps après Wimbledon et je n'étais pas au mieux de ma forme, il s'agissait plutôt de faire tout ce que je pouvais.

J'ai vraiment priorisé le côté mental des choses pendant que j'étais là-bas, j'ai gardé mon sang-froid et mon calme, j'ai pris match par match et je me suis accordé du temps entre chaque point. J'ai trouvé que je jouais automatiquement bien en conséquence et quand la finale est arrivée, j'étais plutôt confiant.

Je me souviens de ne pas avoir vraiment sauté de joie ou quoi que ce soit après avoir remporté le tournoi, mais une fois que ça a coulé un peu, j'étais si heureux et ma famille était si fière de moi quand je les ai vus. C'était important pour eux car ils ont beaucoup sacrifié pour moi et ma carrière.

Victoria Mboko frappe un revers.
Photo : Sarah-Jade Champagne

Depuis Saskatoon, j'ai disputé deux événements professionnels, perdant contre Claire Liu au premier tour des éliminatoires Open canadien puis succombant à Rebecca Marin dans le tableau principal au premier tour à Granby.

Cela a vraiment été l'histoire de mon été. Bien que cela ait parfois été difficile à cause de blessures, j'ai été beaucoup exposée aux tournois féminins et aux matchs contre des adversaires plus matures.

J'ai acquis tellement d'expérience et les compétitions professionnelles sont complètement différentes des compétitions juniors où je connais tout le monde. Sur le circuit mondial de tennis de l'ITF, je suis la nouvelle fille à laquelle il faut un certain temps pour s'habituer, même si j'ai l'impression d'être une joueuse plus mature.

Tout ce dont j'ai besoin maintenant, c'est que mon genou récupère pour pouvoir continuer mon voyage. J'espère que je serai de retour sur le court le plus tôt possible !





Cliquez ici pour voir l'article original

Inscription Gratuite

A lire aussi :