Rencontre Tennis

Bilan de 2021 : Retour sur une année remarquable dans le tennis canadien

Bilan de 2021 : Retour sur une année remarquable dans le tennis canadien


Le Canada termine l'année avec six joueuses classées dans le Top 50, une finaliste en simple du Grand Chelem et deux championnes en double WTA 1000

Mardi, Tennis Canada a fait le bilan de la saison passée alors que Michael Downey, président et chef de la direction, Hatem McDadi, vice-président principal du développement de la haute performance, Eva Havaris, vice-présidente de la participation et des partenariats, Sylvain Bruneau, chef du tennis féminin professionnel et de transition et Guillaume Marx, chef de la performance, ont passé en revue les faits saillants de 2021 et de 2022. Malgré les nombreux événements qui ont été annulés cette dernière année en raison des répercussions de la COVID-19, au total 11 titres ont été remportés par des Canadiens sur le plan professionnel. tournée, trois en simple et huit en double. Cliquez ici pour voir la saison de tennis canadienne en chiffres. Regardez la conférence de presse en intégralité :

L'année d'évasion de Leylah

Ce fut une année mémorable pour l'adolescente canadienne Leylah Annie Fernandez (Laval, QC). Au début de l'année, classée n ° 88 en simple sur le circuit WTA, elle a connu une saison exceptionnelle qui l'a amenée à atteindre un sommet en carrière de n ° 24 en novembre. Fernandez a remporté le premier titre WTA de sa carrière lors de l'événement Abierto GNP Seguros 250 en mars, battant la Suisse Viktorija Golubic 6-1, 6-4 en finale, et a joué un rôle clé dans la victoire d'Équipe Canada 4-0 sur la Serbie dans le Billie Jean King Cup Play-Offs en avril. Son plus grand moment fort, cependant, est venu à l'US Open, où elle a battu trois adversaires classées dans le Top 5 pour atteindre sa première finale en simple du Grand Chelem, s'inclinant face à la Britannique Emma Raducanu.

Histoires à succès du Grand Chelem

Mis à part la course spectaculaire de Fernandez à New York, il y a eu beaucoup d'autres réussites du Grand Chelem pour les joueurs canadiens en 2021. Denis Shapovalov (Richmond Hill, ON) a atteint les demi-finales de Wimbledon, ne perdant que contre l'éventuel champion Novak Djokovic dans un match serré. match disputé, tandis que Félix Auger-Aliassime (Montréal, QC) s'est qualifié jusqu'au dernier carré de l'US Open avant d'être battu par Daniil Medvedev. En double, Gabriela Dabrowski (Ottawa, ON) a également atteint les demi-finales de l'US Open aux côtés de sa partenaire Luisa Stefani, du Brésil. En effet, rien qu'à l'US Open, quatre Canadiens ont atteint au moins le troisième tour, ce qui est une première dans l'histoire du tennis canadien lors d'un tournoi du Grand Chelem. À Fernandez, Shapovalov et Auger-Aliassime, le Canada était également l'une des trois seules nations – avec la Russie et la République tchèque – à avoir trois demi-finalistes uniques du Grand Chelem tout au long de l'année.

Photo : Martin Sidorjak

Six joueurs dans le Top 50

Le Canada a clôturé la saison avec six joueuses dans le Top 50. En tête, Dabrowski qui, au cinquième rang mondial en carrière, est la joueuse canadienne de double féminin la mieux classée de tous les temps. Auger-Aliassime est le prochain numéro 11 sur le circuit ATP, suivi de près par Shapovalov au 14e rang. Sharon Fichman (Toronto, ON) est au 22e rang en carrière en double, tandis que Fernandez, après sa saison spectaculaire , est à un sommet en carrière n ° 24 sur le circuit WTA en simple. Complétant la demi-douzaine de Canadiennes dans le Top 50, Bianca Andreescu (Mississauga, ON) – qui est revenue au jeu en 2021 après une mise à pied en raison d'une blessure et a atteint l'Open de Miami en avril – est au 46e rang.

Le plaisir du double pour Dabrowski et Fichman

Ce fut une saison très réussie pour les spécialistes canadiens du double Dabrowski et Fichman, qui ont tous deux remporté des événements WTA 1000 à l'Open Banque Nationale présenté par Rogers et Internazionali BNL d'Italia respectivement. La course au titre de Dabrowski et Stefani à Montréal comprenait des victoires sur les têtes de série Aryna Sabalenka et Elise Mertens en quarts de finale, ainsi que sur les têtes de série no 6 Anreja Klepac et Darija Jurak dans le match de championnat. Avec sa partenaire régulière en double Giuliana Olmos, Fichman s'est également qualifié pour les finales WTA de fin d'année à Guadalajara, au Mexique, pour terminer une année civile impressionnante. Dabrowski et Fichman ont fait équipe aux Jeux olympiques pour représenter Équipe Canada à Tokyo.

Photo : Srdjan Stevanovic

Équipe Canada

L'équipe canadienne de la Coupe Billie Jean King présentée par Sobeys a connu un succès précoce en avril lorsqu'elle a battu la Serbie 4-0 lors d'un match de barrage. Ce résultat, ainsi que le classement de l'équipe, scelleraient finalement leur place pour la finale en novembre alors qu'ils remplaçaient l'ancien pays hôte, la Hongrie, lors du tirage au sort. L'équipe a terminé la finale avec une fiche de 1-1 dans son groupe, ce qui n'était pas suffisant pour se qualifier pour une place en demi-finale. Pendant ce temps, l'équipe canadienne de la Coupe Davis présentée par Sobeys a également été éliminée de la finale de la Coupe Davis lors de la phase de groupes à la suite de défaites contre la Suède et le Kazakhstan à Madrid, en Espagne. Aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020, Auger-Aliassime, Fernandez, Dabrowski, Fichman et Rob Shaw (North Bay, ON) ont tous représenté Équipe Canada. L'équipe canadienne de Coupe Billie Jean King sera de retour en action en avril 2022 à domicile contre la Lettonie, tandis que l'équipe de Coupe Davis affrontera les Pays-Bas en mars.

(Re)construire une nation tennistique

Après deux années très difficiles, Tennis Canada peut enfin envisager de meilleurs horizons en 2022 et augmenter son soutien à tous les niveaux du développement du tennis, y compris son programme de haute performance, les compétitions nationales, le développement des entraîneurs ainsi que les initiatives de tennis local et communautaire, qui ont tous été impactés en raison des effets financiers et restrictifs de la pandémie de COVID-19. Cliquez ici pour en savoir plus sur l'état du tennis au Canada ainsi que sur la situation financière de Tennis Canada.





Cliquez ici pour voir l'article original