Rencontre Tennis

Auger-Aliassime envoie le Canada en phase à élimination directe de la finale de la Coupe Davis

Auger-Aliassime envoie le Canada en phase à élimination directe de la finale de la Coupe Davis


Espérons que l'équipe canadienne présentée par Sobeys aime le climat espagnol, car ils vont en avoir une autre dose en novembre à Malaga.

Félix Auger-Aliassime a envoyé les Canadiens dans la phase à élimination directe de la finale de la Coupe Davis avec une victoire en deux sets contre le Serbe Miomir Kecmanovic samedi lors du dernier match nul de la phase de groupes.

Le Canada a en fait perdu le match nul contre la Serbie 2-1 après que Vasek Pospisil ait été contraint de se retirer lors du match de double décisif, jouant aux côtés d'Alexis Galarneau, mais la victoire d'Auger-Aliassime avait déjà assuré la place du Canada dans la phase à élimination directe, malgré une défaite globale. Équipe Canada termine la phase de groupes avec une fiche de 2-1.

Les quatre membres de l'équipe canadienne ont participé à la rencontre de samedi.

Avec la nation sur le dos, Auger-Aliassime a saisi l'occasion, jouant un match presque parfait contre un adversaire contre lequel il n'avait jamais remporté de set auparavant. Le résultat n'a jamais semblé douteux alors que le numéro un canadien a organisé une clinique de tennis offensif pour remporter une victoire de 6-3, 6-4 et le dernier point dont le Canada avait besoin pour garantir une place parmi les deux premiers du groupe B.

Difficile de bien mieux servir qu'Auger-Aliassime sur les deux dernières journées. Samedi, le Canadien a laissé tomber 14 as sans double faute et n'a perdu que neuf points au total sur son service, remportant 91% de ses points de service.

Au sol, il était tout aussi fort, arrachant 35 vainqueurs aux six de Kecmanovic. Il n'a également commis que 14 fautes directes, moins de la moitié de son nombre de vainqueurs.

Après sa défaite lors de la première journée contre Soonwoo Kwon où il a été breaké trois fois, il n'a plus perdu de service dans aucun de ses matchs en simple restants, y compris une victoire en trois sets contre le n ° 1 mondial Carlos Alcaraz vendredi.

Il n'y avait aucun signe d'épuisement d'Auger-Aliassime pour commencer le match avec Kecmanovic malgré le fait que le Canadien ait fait double emploi vendredi, terminant son match de double bien après minuit. Dans le quatrième match, une frappe agressive d'Auger-Aliassime a attiré quatre erreurs consécutives pour une pause à aimer et la première avance.

Une seule fois dans le match, Auger-Aliassime a fait face à une grande menace au service. Dans le septième match avec 4-2, des erreurs consécutives du Canadien ont donné à Kecmanovic une opportunité de double point de rupture, mais une paire d'attaques intelligentes au filet a effacé le danger.

Kecmanovic ne gagnerait pas plus d'un point dans un jeu de service Auger-Aliassime pour le reste du match.

Auger-Aliassime était en croisière alors qu'il terminait le premier set, puis a continué à tenir le service facilement dans le second.

À 3-tous, il a fait son mouvement, utilisant sa grosse frappe pour créer une opportunité de break. Après avoir échoué à convertir le premier point de rupture, un cordon net généreux lui a donné un second regard et il n'a commis aucune erreur en battant Kecmanovic avant d'écraser une volée de coup droit oscillant pour avancer dans le second.

À ce moment-là, le résultat semblait inévitable. N'ayant besoin que de deux prises pour envoyer le Canada à Malaga, Auger-Aliassime a remporté huit des neuf points suivants au service pour décrocher la victoire, la scellant avec un as.

Les chances du Canada de se qualifier pour la phase à élimination directe semblaient un peu fragiles plus tôt dans la journée après la défaite de Gabriel Diallo lors du match d'ouverture en simple contre Laslo Djere en deux sets, un début difficile en Coupe Davis pour le Canadien de 20 ans.

Lors de son premier match en tant que membre d'Équipe Canada, Diallo a pris du retard sur une pause précoce dans chaque set et n'a jamais pu récupérer car il a été battu 6-2, 6-2.

Le Canadien a lutté sous la pression constante de Djere, a commis 22 fautes directes et 3 doubles fautes. Il n'a réussi à gagner que 54% de son total de points de service, tandis que son adversaire serbe a pris 81% de ses premiers points de service.

Des erreurs intempestives coûtent cher à Diallo dans le premier set. Dans les troisième et cinquième matchs, des fautes directes l'ont placé dans 15 à 40 trous sur son propre service, suivis de doubles fautes pour donner une paire de pauses.

Alors que le Canadien a réussi à accumuler quelques points au retour, atteignant 30 à deux reprises, il n'a pas été en mesure de générer de points de rupture dans le premier set qu'il a perdu en un peu plus d'une demi-heure.

Diallo a rapidement mis le premier set derrière lui, créant ses trois premières balles de break du match dans le deuxième jeu du deuxième set, bien qu'il n'ait pas été en mesure de convertir. Le Canadien en a payé le prix lors du match suivant lorsqu'il a chuté de 40 et a envoyé un long revers sur le troisième point de rupture pour prendre du retard.

En fin de compte, le deuxième set était une image miroir du premier, avec Diallo tenant le service pour commencer, se brisant deux fois alors qu'il perdait cinq matchs de suite, tenant 2-5 seulement pour que Djere serve le set.

Même après avoir perdu l'égalité, le Canada est assuré de terminer parmi les deux premiers du groupe B et décroche ainsi une place dans la phase à élimination directe, qui aura lieu du 22 au 27 novembre à Malaga, en Espagne.





Cliquez ici pour voir l'article original