Rencontre Tennis

4 plats à emporter pour les Canadiens et les champions de Wimbledon avant l’Omnium Banque Nationale

4 plats à emporter pour les Canadiens et les champions de Wimbledon avant l’Omnium Banque Nationale


Notre troisième grand chelem de la saison de tennis est maintenant dans les livres alors que deux semaines se sont écoulées depuis le All England Lawn Tennis & Croquet Club.

Le Serbe Novak Djokovic a ajouté du matériel supplémentaire à son manteau débordant, un nouveau champion a émergé à Elena Rybakina, et le swing estival sur un terrain dur approche à grands pas, alors que les joueurs se préparent pour un arrêt majeur à venir à l'Omnium Banque Nationale présenté par Rogers à Toronto et Montréal.

Voici quatre points à retenir de Wimbledon 2022 :

1. Novak Djokovic est propriétaire des courts en gazon du All England Club

C'est peut-être son régime alimentaire nuancé à base de plantes.

Novak Djokovic et son confort sur gazon n'étaient que trop familiers et affichés pendant la quinzaine de Wimbledon, alors que le champion de Serbie acclamé a de nouveau défendu son titre avec un quatrième majeur consécutif sur la surface.

C'est encore un titre significatif puisque Djokovic a dépassé Roger Federer avec ses 21St claquement et se trouve juste un derrière Rafael Nadal pour la tête de tous les temps parmi les joueurs masculins.

Après une bonne première semaine de tennis, Nole était sous une pression importante lors de son match de quart de finale.

Le jeune Italien Jannik Sinner jouait au tennis sans peur; il venait d'éliminer Carlos Alcaraz en huitièmes de finale et, après deux sets brillants, menait Djokovic 7-5, 6-2.

Sans même un soupçon de panique, Djokovic a renversé le match sur sa fin.

Il saisirait les premières pauses dans chacun des trois sets suivants, se ralliant pour une victoire de 5-7, 2-6, 6-2, 6-2, 6-3.

Ce match l'a mis sur la voie du titre, alors qu'il a ensuite écarté l'espoir britannique Cameron Norrie en quatre sets, avant de renverser le premier finaliste Nick Kyrgios 4-6, 6-3, 6-4, 7-6 dans une rencontre divertissante. .

Djokovic a maintenant remporté 28 matchs consécutifs stupéfiants au All England Club depuis 2018, a égalé son idole Pete Sampras pour le deuxième plus grand nombre de tournois majeurs à Wimbledon du côté masculin avec sept et est le seul joueur masculin à avoir remporté sept slams ou plus à deux épreuves distinctes (il en détient neuf en Australie).

Malheureusement, dans l'état actuel des choses, Djokovic ne pourra pas participer à l'Omnium Banque Nationale à Montréal en raison de son statut vaccinal.

2. Rencontrez la nouvelle championne majeure en simple - Elena Rybakina

Elle est timide et douce en dehors du terrain.

Sur le terrain, c'est sa raquette qui parle.

Elena Rybakina a surpris le monde du tennis avec une superbe course au All England Club, alors qu'elle a battu Ons Jabeur 3-6, 6-2, 6-2 pour remporter la couronne du simple féminin à Wimbledon.

C'est son premier majeur en carrière et son troisième titre au total, et un rappel de la profondeur et de la parité dans le football féminin alors que nous voyons de nouvelles championnes émerger de semaine en semaine.

Rybakina est la première gagnante du chelem du Kazakhstan, un pays qu'elle représente maintenant depuis 2018, et a utilisé son service puissant à bon escient sur l'herbe et a dicté le jeu depuis la ligne de fond avec son coup droit plat et pénétrant.

Au début du tournoi, elle a contrecarré les espoirs de Bianca Andreescu de Mississauga, battant la Canadienne 6-4, 7-6 pour se qualifier pour le troisième tour.

Peut-être que sa performance signature de l'événement a été une victoire sans faille 6-3, 6-3 sur la vétéran chevronnée et championne de Wimbledon 2019 Simona Halep en demi-finale.

Rybakina détient le trophée féminin de Wimbledon
Photo : martin Sidorjak

Rybakina est encore une inconnue pour beaucoup dans le monde du sport, et en août, les fans de tennis de Toronto auront leur première occasion de faire connaissance avec le nouveau champion couronné.

Le joueur de 23 ans n'a participé qu'une seule fois à l'Omnium Banque Nationale, perdant au premier tour la saison dernière à Montréal.

3. Les prouesses des vétérans exposées par Halep, Maria

La Roumaine Simona Halep n'est pas étrangère à la grande scène.

En fait, l'ancienne n ° 1 mondiale est une double championne majeure, d'abord vainqueur à Roland Garros en 2018 avec son premier chelem, puis ajoutant au matériel en remportant Wimbledon en 2019.

Alors que les deux dernières saisons de Halep ont été gâchées par des blessures alors qu'elle est tombée en dehors du top 100, 2022 a été une campagne de forme et de conviction renouvelées.

La trentenaire a remporté son 23rd titre en simple en carrière au début de cette saison en Australie lors du Melbourne Summer Set.

Maintenant, avec l'entraîneur très acclamé Patrick Mouratoglou qui rejoint son équipe, Halep est de retour en lice pour les majors.

Elle a produit une excellente série de tennis au All England Club, remportant cinq matchs consécutifs en deux sets, dont des victoires dominantes sur Paula Badosa et Amanda Anisimova.

Alors que son tournoi s'est terminé en demi-finale, sa forme devrait être de bon augure pour cet été à l'Omnium Banque Nationale.

Halep est trois fois finaliste au Canada et deux fois titliste.

Pendant ce temps, Tatjana Maria, 34 ans, d'Allemagne, a percé pour son meilleur résultat dans un tournoi majeur, produisant un livre de contes jusqu'aux demi-finales de l'événement avant de tomber face à Ons Jabeur.

Maria, mère de deux enfants, est une ancienne joueuse du top 50 et a connu une belle reprise de carrière en 2022.

Elle a remporté son deuxième titre en simple WTA en carrière en avril dernier, remportant la Copa Colsanitas en Colombie.

Sur l'herbe, elle avait l'air particulièrement à l'aise, alors qu'elle naviguait dans un défi de deuxième tour à Wimbledon, battant Sorana Cirstea en trois sets.

Elle a ensuite pris feu, renversant le numéro un mondial. 5 Maria Sakkari en deux sets et évinçant l'ancienne gagnante de Roland-Garros Jelena Ostapenko 5-7, 7-5, 7-5.

Elle a remporté un quart de finale 100% allemand contre sa compatriote Jule Niemeier et a joué un tennis inspirant lors d'une défaite dans le dernier carré.

Maria joue au tennis astucieux et tactique avec beaucoup de tranches, d'angles et est compétente au filet avec de fortes volées.

Elle est un rappel indéfectible qu'avec la bonne détermination et la bonne santé, il n'est jamais trop tard pour poursuivre vos rêves dans votre sport donné.

4. Les Canadiens chercheront à rebondir sur les terrains durs

Ce n'était pas la quinzaine de tennis que les Canadiens recherchaient aux championnats de Wimbledon.

Du côté des hommes, Denis Shapovalov a réussi à casser une terrible série de six défaites avec une victoire difficile au premier tour contre le Français Arthur Rinderknech.

Denis célèbre avoir gagné un point à Wimbledon
Photo : Martin Sidorjak

L'Américain Brandon Nakashima a anéanti ses espoirs au deuxième tour avec une victoire de 6-2, 4-6, 6-1, 7-6 sur le talentueux Canadien.

Le Montréalais Félix Auger-Aliassime, qui a été en pleine forme pendant une grande partie de la saison 2022, n'a pas pu vaincre un adversaire embêtant au premier tour, Maxime Cressy.

Le franco-américain a frappé 19 as et dominé le jeu au filet pour garder Félix sur son pied arrière dans une victoire surprise 6-7, 6-4, 7-6, 7-6.

Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime ont tous deux montré leur penchant pour les courts en dur dans le passé, notamment à Flushing Meadows.

On peut les voir tous les deux en action à l'Omnium Banque Nationale à Montréal en août prochain.

Du côté des femmes, alors que Bianca Andreescu a disputé une finale dans une épreuve préparatoire sur gazon à l'Open de Bad Homburg, ses rêves de Wimbledon ont été stoppés par l'éventuelle championne, Elena Rybakina.

Rebecca Marino, de Toronto, est revenue dans le tableau principal pour la première fois depuis 2011, et a finalement fait son retour dans le Top 100 cette semaine, mais a été évincée au premier tour par la qualifiée Katarzyna Kawa.

C'est Gaby Dabrowski d'Ottawa qui s'est le plus avancé au All England Club, atteignant les quarts de finale en double mixte aux côtés de l'Australien John Peers.

Gabriela Dabrowski remporte l'Omnium Banque Nationale à Montréal
Photo : Pascal Ratthé

Bianca Andreescu sera la tête d'affiche du 7 aoûteséance du mardi soir au Stade Sobeys à l'Omnium Banque Nationale alors qu'elle retourne sur le site de son titre 2019.

Rebecca Marino et Gaby Dabrowski devraient également concourir à Toronto.

La finaliste de l'US Open de l'an dernier, Leylah Annie Fernandez, a raté Wimbledon, mais elle devrait revenir de sa blessure au pied au début d'août et devrait être en bonne santé pour la compétition à l'Omnium Banque Nationale.

Il y a même une chance que nous apercevions la finaliste de Wimbledon 2014, Génie Bouchard : la star de Westmount, au Québec, est absente depuis plus d'un an en raison d'une blessure à l'épaule, mais progresse rapidement et prévoit un retour en tournée.

Quoi qu'il en soit, les talents canadiens ne manqueront pas sur les courts du stade Sobeys.

Stade Sobeys au coucher du soleil à Toronto
Photo : Tennis Canada





Cliquez ici pour voir l'article original